L'acmé du géronto-mépris

Bon.. en tant que nominé dans la catégorie "Intergénérationnel" de la soirée SilverNight d'hier soir (on a aussi été lauréats du "Prix de la Ministre"), ayant réunie une masse immense de personnalités diverses, je me permets de me faire un microscopique état des lieux. Parce qu'on en arrive à un point...

Bon.. en tant que nominé dans la catégorie "Intergénérationnel" de la soirée SilverNight d'hier soir (on a aussi été lauréats du "Prix de la Ministre"), ayant réunie une masse immense de personnalités diverses, je me permets de me faire un microscopique état des lieux. Parce qu'on en arrive à un point...

Le cadre est simple : une scène, un public, aux Folies Bergères. Le contexte : un rassemblement de personnes pour du networking autour de la silver economy. Pour les anglicismes, va falloir sortir son béret et sa baguette de pain, parce que c'est émétique.. (sorte de babélisme fourre-tout insupportable, et j'ai 22 ans, si jamais il y avait couplage systématique entre âge et ce genre de langage).

Il y avait Pascale Boistard, et 5 représentants des principaux candidats à la présidence de la République. Encore, une fois, c'est ce sentiment que ce sont "leurs vieux" à gérer. Mais, on ne peut pas continuer de voir le senior comme un retour à l'animalité, sorte d'enfant ridé à supporter avant sa fin. Serge Guérin a poussé son coup de gueule, en leur signifiant cela, mais aussi le fait qu'il n'y avait toujours aucune femme dans le panel de représentation...

Une soirée d'une organisation calamiteuse, avec des tons et des humeurs prévisiblement techno-libérales (je n'ai rien contre les techs, j'en suis, mais un robot émotionnel est une horreur à peine défendable, voyez Hugging Face*)... mais surtout.. le sentiment que les seniors deviennent une marchandise comme une autre. Un robot Pepper planté sur la scène, et qu'on promet bientôt aux maisons de retraite. Pour les femmes, on sait ce que c'est, suffit de se promener deux minutes sur une avenue parisienne, et de flâner de ses yeux, comme une dupe, sur les panneaux publicitaires. Mais voilà, c'est aussi pour les seniors maintenant : ce qui n'était que de l'âgisme pédant et immature auparavant, devient un filon marketing et financier pour les années à venir.

Seniors, préparez-vous à parler à des robots, ou du moins, à ce que l'on vous y invite.. avec insistance.

 

Bon courage, en attendant mon tour, dans quelques dizaines d'années.

 

*Hugging Face est une appli à Intelligence Artificielle qui interagit comme un confident intime avec vous. Ce qui a fait peur... une part significative des utilisateurs lui ont déjà dit "je t'aime".

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.