Les journaux sont morts, vive les bateaux ! Trois journalistes de renom, Jean-François Kahn, Laurent Joffrin et Franz Olivier Giesbert, viennent de trouver la parfaite reconversion aux équipes de la presse papier : la conférence… en mer ! Le 13 novembre prochain, à 16 h30, ces valeureux éditocrates vont s’embarquer pour une traversée de dix jours en compagnie de leurs lecteurs, à partir de Savona, jusqu’à Casablanca, sous le haut patronage de Marianne.

 © Dr © Dr

Ces intrépides navigateurs ont jeté leur dévolu sur « l'un des héritiers des luxueux transatlantiques du passé », le paquebot Costa Fortuna. Huuum, ça vous dit quelque chose ? Eh oui… ça vous rappelle le Costa Concordia qui a fait naufrage en janvier 2012, sur les côtes de Ligurie, en Italie. Son capitaine avait quitté le navire sans se préoccuper des derniers passagers. Nos trois capitaines de presse ne feraient pas ça… Et ils savent éviter les récifs, quoique pas toujours.

Jean-François Kahn a coulé une fois. Avec L’Evénement du Jeudi, en 1997. Puis, il a créé Marianne, qu’il a dû renflouer plusieurs fois avant de le quitter définitivement en 2013. Laurent Joffrin, lui, en est à son troisième aller et retour entre Libération et le Nouvel Obs. Revenu rue Béranger pour un énième plan social – mais peut être le bon… –, il a saisi au vol cette autre grande idée d’employer les locaux pour y créer le « Flore du XXIème siècle », « l’espace culturel et de conférence » avec un restaurant et un bar. Ce restaurant avec vue imprenable sur Paris est le rêve de Bruno Ledoux, le propriétaire des lieux devenu actionnaire – dont Mediapart a beaucoup parlé ici et. Un journal, c’est aussi des loisirs. Il manque peut être une piscine pour être tout à fait dans l'esprit paquebot.

 © DR © DR

La croisière est la bonne idée du moment. À l’heure où l’on écrit, Bernard Tapie s’est lui aussi embarqué sur un bateau. Mais il a pris le Costa Classica pour les lecteurs de son nouveau journal La Provence. Le Classica est parti le 8 octobre de Marseille vers Paxos (Grèce), en passant par l’île de Malte. Ça tombe assez bien puisque le mois dernier, Bernard Tapie a été contraint de vendre son propre bateau de 76 mètres avec piscine, le Reborn, acquis grâce aux fonds de l’arbitrage Adidas. L’insubmersible Tapie vient donc de récupérer 44 millions d’euros du Reborn, afin d’éponger ses dettes occasionnées par le rachat de La Provence, comme Libération l'a révélé. Le voilà réduit à accueillir et accompagner les lecteurs de La Provence sur le Classica autour de « bien-être et du bien-vieillir », comme on peut le voir la présentation de l’initiative aux lecteurs ici.

Mais le projet de Kahn, Joffrin et Giesbert – baptisé la « croisière des idées » –, est autrement plus ambitieux : d’abord le Fortuna a une capacité de 3470 places, le Classica n’en a que 1766. Les lecteurs doivent débourser entre 980 à 2005 euros par personne selon le confort de leur cabine. Direction Malaga, Casablanca, Lisbonne, puis retour en passant par Valence et Barcelone. Les débats s’annoncent bouillonnants : « Où va la France ? Une autre société est-elle possible ? L’Europe face au reste du monde. Le pouvoir médiatique en question ». Sur ce dernier sujet, les éditocrates auraient des confessions à faire... « Les médias n’écoutent pas, ils sont enfermés dans leur bulle et refusent de voir la réalité en face », a expliqué sans rire Jean-François Kahn pour la sortie de son livre « L’horreur médiatique », en janvier. Les journaux « vivent ensemble, en osmose, fréquentent les mêmes milieux, sont issus du même milieu sociologique, lisent les mêmes livres donc ils ont les mêmes références et en plus ils ont connu le même parcours » a-t-il dénoncé. Et aussi les mêmes croisières… Et souvent les mêmes « manchettes ».

 © DR © DR

D’autres « embedded » sont attendus sur le pont du Fortuna : Pierre Larrouturou, fondateur de “Nouvelle donne” – « dont les points de vue iconoclastes en font l’un des personnages publics les plus en vue actuellement », explique le service de promotion de la croisière – et l’ancien pilier du Nouvel Obs, aujourd’hui à Marianne, Jacques Julliard qui va expliquer "l’avenir de la gauche". L’intervention de Giesbert est encore indéfinie, mais il devrait improviser autour de son nouveau livre L'animal est une personne, paru chez Fayard. Tout aussi décalé, Laurent Joffrin propose deux conférences sur « Les batailles de Napoléon » et « Le déclenchement de la guerre de 1914 ». Napoléon est sa passion commune avec son actionnaire Ledoux, grand collectionneur de chapeaux de l’empereur…

 © DR © DR

Joffrin, qui navigue régulièrement sur son propre voilier, Le Plegmor, a le premier entraîné ses lecteurs, ceux de l’Obs, dans les salons des paquebots Costa. En 2013, certains l’ont suivi dans une traversée de la Méditerranée avec Jack Lang et François de Closets. Il avait courageusement animé l’événement, comme on le voit sur la photo ci-dessus.

Mais sur le Fortuna, si l'on est gagné par l’ennui, comme on le voit ici, on a de nombreuses bouées de secours : six jacuzzis, des salons de massage, un casino, un terrain de tennis, quatre piscines dont une couverte, un théâtre, une discothèque, quatre restaurants et onze bars, mais aussi une chapelle on ne sait jamais. Les aventuriers « des idées » seront de retour le 23 novembre, à Savona. Un peu moins d’une semaine avant la fin du plan social à Libération. On comprend que le directeur de Libération ait eu besoin de prendre le grand air. Quatre-vingt dix salariés, dont les postes ont été supprimés ou menacés, auront pour la plupart fait leurs cartons et leurs valises.

 © DR © DR

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

L'incroyable Jean-Michel Apathie... © Le Caïd

L'aveu tardif ...... trop tardif .... et évaporé depuis

namias - dcdc

Clash Xavier Mathieu VS Madelin la crise et apres 2011 © Shabyworld

 

Wouaffff

YouTube