Kaze Tachinu
«Le vent se lève!...Il faut tenter de vivre » Le Cimetière marin ( Paul Valéry ), 風立ちぬ, Kaze Tachinu, Château Kînz, Chateau Zînk, Zink Tchâ Eau, mf ...
Abonné·e de Mediapart

155 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 mars 2018

Joseph Conrad « Le sortilège malais »

« Dans ce son faible et spectral  vivent [...] le souffle puissant des vents de la mer et le murmure d’un mystérieux sortilège, le chuchotement de la vaste mer, qui dut atteindre, on ne sait comment mon berceau dans les terres intérieures ...» ( Joseph Conrad, Souvenirs personnels )

Kaze Tachinu
«Le vent se lève!...Il faut tenter de vivre » Le Cimetière marin ( Paul Valéry ), 風立ちぬ, Kaze Tachinu, Château Kînz, Chateau Zînk, Zink Tchâ Eau, mf ...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

« Mais il contenait un fleuve en particulier, un fleuve grand et puissant qui apparaissait sur la carte tel un immense serpent déroulé, la tête dans la mer, le corps immobile et incurvé sur un vaste pays et la queue perdue loin à l'intérieur des terres. »

Sa Folie Almayer est un Sortilège malais ( titre d'un livre ultérieur de Somerset Maugham ), un parcours à l'intérieur géographique ( politique même ) de l'âme, au cours sinueux du fleuve oriental, avec les accents ( jusqu'à l'excès parfois quand Conrad se laisse déborder par son empathie splendide ) lyriques du poète. Les derniers chapitres ( 12 en tout ), sont comme s'il se jouait un drame ( entre chien et loup ) de Shakespeare : cruauté, jalousie, haine, amour, Almayer comme un roi Lear découronné. C'est bouleversant et scintillant ( les reflets d'eau sur la rivière, la beauté magnifique de la fille de " Lear ", Nina ), et triste comme la condition humaine…

le-torrens-dernier-voilier-sur-lequel-voyage-le-capitaine-konrad-korzeniovki

« À dix ans, j’avais lu beaucoup de Victor Hugo et des autres romantiques. J’avais lu, en polonais et en français, des livres d’histoire, de voyages, et des romans ; je connaissais Gil Blas et Don Quichottte, en éditions abrégées . J’avais lu dans ma plus petite enfance des poètes polonais et quelques français; mais j’ignore ce que j’avais lu la veille du jour où j’ai commencé à écrire moi-même. »
« Son air las et hautain me faisait penser à Lady Dedlock de la Maison d’Âpre-Vent de Dickens, ouvrage d’un maître pour lequel j’ai une telle admiration, ou plutôt une affection si intense et irraisonnée depuis mon enfance, que ses faiblesses me plaisent davantage que la puissance d’autres auteurs. »
« Mais le nom de ce navire, comment l’oublier - le premier navire anglais dont j’aie jamais senti le contact sous ma main ! Ce nom, je le déchiffrai lettre par lettre à sa  proue - était le James Westoll [ ... ]  lorsque je pris appui sur le flanc lisse du premier nvire anglais que je touchais, je le sentis qui palpitait déjà sous la paume de ma main. ».
 

*

Il dédia La Ligne d'ombre à son fils Borys, puis voulut se dédire, craignant de lui porter ombrage...

Conrad et son fils Borys


.



Le Voyage, Baudelaire

Pour l'enfant, amoureux de cartes et d'estampes,
L'univers est égal à son vaste appétit.
Ah ! que le monde est grand à la clarté des lampes !
Aux yeux du souvenir que le monde est petit ! 


Ô Mort, vieux capitaine, il est temps ! levons l'ancre !

Ce pays nous ennuie, ô Mort ! Appareillons !
Si le ciel et la mer sont noirs comme de l'encre,
Nos coeurs que tu connais sont remplis de rayons !

Quatre bouquets de Mallarmé lancés à  la mer:


Sont-ils de ceux qu'un vent penche sur les naufrages
Perdus, sans mâts, sans mâts, ni fertiles îlots ...
Mais, ô mon coeur, entends le chant des matelots !

Nous naviguons, ô mes divers
Amis, moi déjà sur la poupe
Vous l'avant fastueux qui coupe
Le flot de foudres et d'hivers ;

Comme sur quelque vergue bas
Plongeante avec la caravelle
Ecumait toujours en ébats
Un oiseau d'annonce nouvelle

Et ma tête surgie
Solitaire vigie
Dans les vols triomphaux
De cette faux

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Macron pris au piège des symboles
Pendant cinq ans, le chef de l’État a tenté de construire le récit de son mandat par touches symboliques. Mais de l’affaire Benalla aux vacances de Jean-Michel Blanquer à Ibiza, ce sont d’autres marqueurs qui ont parlé au plus grand nombre et dessiné les contours de son exercice du pouvoir.
par Ellen Salvi
Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal
Anne Hidalgo face à Mediapart
Ce soir, une invitée face à la rédaction de Mediapart : la maire de Paris et candidate socialiste à l’élection présidentielle.  
par à l’air libre
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico

La sélection du Club

Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre
Billet de blog
Université et Recherche, fondements d'une VIème République, démocratique et sociale
Emmanuel Macron a prononcé un discours au congrès de la conférence des présidences d’Universités ce jeudi 13 janvier, dans lequel il propose une réforme systémique de l’université. Des chercheurs et enseignants-chercheurs membres du parlement de l’Union Populaire, des députés, ainsi que des membres de la communauté universitaire lui répondent.
par Membres du parlement de l’Union Populaire
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
La gauche et l’éducation : l’impensé des savoirs scolaires
D’un débat entre représentants des candidats de gauche et de l’écologie sur l’éducation ressort l’impensé partagé des savoirs scolaires.
par Jean-Pierre Veran