Blog suivi par 1 abonné

Le blog de kidebabagalle

  • Eduquer c’est éveiller les sens de l’enfant

    Par
    Une telle éducation est un idéal qui n’est point le rêve d’un penseur qui dort mais d’un père qui rêve que ses enfants ne soient jugés ni sur leurs origines ni sur leurs conditions sociales.
  • LA FORCE DE CHACUN, LA VOLONTE DE TOUS, LE SOCLE DE NOTRE UNITE

    Par
    Ici et maintenant, avec la force de chacun et la volonté de tous, nous pouvons, pour l’amour de notre Communauté, faire émerger de nous-mêmes cet Être Unique et Solide qui nous portera sur ces épaules larges et suffisantes.
  • Le déconfinement des mentalités

    Par
    Nous traversons une crise profonde. Une crise qui nous oblige à nous rendre compte de notre destin commun et de la nécessité d’instaurer les conditions d’une société débarrassée de ses pratiques féodales injustes.
  • Hymne à la femme

    Par
    Quand une société propose le silence face à la barbarie des hommes à l’égard des femmes, celle-ci n’est qu’une ombre de sa propre tombe. Quand une société s’assit sur les droits et les libertés des femmes, celle-ci n’est qu’une âme en souffrance dans un corps meurtri.
  • Revenons à nous-mêmes.

    Par
    Nous vivons des bouleversements et des mutations, des désastres et des calamités qui nous obligent à revenir sur nos traces ; à nous-même. « Le côté positif du temps perdu, c’est qu’il rend précieux le temps qui reste. A nous de savoir en profiter ».
  • Voilà ce que vivent les mauritaniens!

    Par
    Gouverner c'est répondre aux aspirations du peuple. Gouverner c'est donner un avenir meilleur à nos filles et fils. Gouverner c'est organiser efficacement nos directions, nos institutions et Notre administration. Gouverner c'est respecter les droits du peuple. Gouverner c'est de servir le peuple et non de se servir dans les tirelires du peuple...
  • Libérez les prisonniers politiques !

    Par
    Cette lettre collective est adressée au gouvernement mauritanien et à la Communauté internationale.
  • La victoire du peuple mauritanien.

    Par | 1 commentaire
    Le soir du 22 juin restera encore dans les mémoires collectives et dans l'histoire politique mauritanienne comme le soir du réveil populaire, du début de la fin de la gouvernance militaire et les prémisses d'une nouvelle ère.