Discours du 31.12: Coup de Comm ou Coup de Coeur ?

En s'exprimant la nuit dernière, Ali Bongo Ondimba a tenu à respecter une tradition en n'en respectant pas une autre...

 

Ali Bongo et Sylvia Bongo © Inconnu Ali Bongo et Sylvia Bongo © Inconnu
En s'exprimant la nuit dernière, Ali Bongo Ondimba a tenu à respecter une tradition en n'en respectant pas une autre...

 

La vidéo a été largement diffusée le soir du 31 décembre à 20h sur les chaînes d'information nationales et sur le web. En dépit de son état de santé, le Président gabonais a fait le choix de ne pas déroger à la tradition des voeux du nouvel an. Il aura, lors d'une allocution concise, remercier sa famille et la Nation pour tout le soutien apporté dans cette épreuve qu'il qualifia de "difficile".

Dans cette prise de parole de 3 minutes environ, Ali Bongo vient faire taire les dernières rumeurs quant à son éventuel décès ou au fait qu'il soit paralysé et/ou inconscient. Même si en se levant ce jour, nous remarquons qu'à l'accoutumée certains esprits se sont activés dès l'annonce pour trouver d'énièmes entourloupes en dénonçant l'utilisation d'un sosie ou d'un éventuel hologramme. Il est toujours aussi impressionnant de voir à quel point il est plus facile pour de nombreuses personnes de croire en une théorie du complot totalement abracadabrantesque qu'en la vérité qui semble tout simplement dévoilée.

 

 

Malgré l'appétit de cette frange de la population pour l'absurde, il revient à dire que ce discours résonne comme un Coup de Comm' savamment orchestré car en un laps de temps court, Ali Bongo a fait le choix de passer plusieurs messages forts.

Le premier sera celui à l'endroit de son équipe en parlant de "mesures fortes pour retrouver l'équilibre budgétaire" qu'il semble encourager à mener la politique visée depuis un peu pus d'un an par la Présidence de la République. 

Le second message, qui semble être le plus important, est celui à l'endroit du peuple gabonais qu'il dit chérir tant. Malgré sa maladie dont il porte encore les stigmates visibles et audibles lors de son allocution, le Président Ali Bongo a souhaité rappeler l'importance de l'unité en période trouble. Seulement deux mois après son AVC, Ali Bongo Ondimba a pris le parti de déroger à une importante tradition dans les pays africains, plus particulièrement au Gabon, qui est celle de ne pas montrer le Chef affaibli. Strabisme du fait de la maladie ou encore problèmes d'élocution, l'exercice semble avoir été difficile pour le chef de l'Etat mais le fait de se dévoiler tel quel nous amène à penser que la seule motivation de son intervention était de renouer le lien avec sa patrie et ses compatriotes.

De nombreux témoignages sur les réseaux sociaux font état d'un malaise face à l'image d'un président diminué mais avant tout d'un grand soulagement après la réapparition du candidat élu des élections présidentielles 2016. Les Gabonais saluent aussi la force d'esprit et la robustesse de leur Président qui, deux mois seulement après son AVC, a fait le choix de leur parler malgré la difficulté de l'exercice et cela retentit comme un véritable Coup de Coeur pour la population.

Ali Bongo Discours du 31.12.18 © Présidence de la République Gabonaise Ali Bongo Discours du 31.12.18 © Présidence de la République Gabonaise
La promesse d'un retour prochain alors que se dessine l'arrivée de la nouvelle Assemblée Nationale et la nomination d'un nouveau gouvernement, laisse à penser que le Président Ali Bongo Ondimba souhaite que le pays puisse reprendre sur la dynamique impulsée et qu'à la vue des évènements, un vent de changement souffle sur la capitale gabonaise. 

Serait-on sur les premiers pas d'un nouveau "TsunAli" ? Les prochains jours promettent en tout cas d'être mouvementés....

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.