Krys Michaud
Abonné·e de Mediapart

44 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 mars 2019

Dworaczek Bendome monnaie (encore) sa plume

Elle aura critiqué de façon virulente Ali Bongo, traité le père de Sylvia Bongo de violeur, insulté et menacé Brice Laccruche Alihanga et les membres du "régime" PDG plus d'une fois mais pourtant elle vient d'être accréditée par le PDG et était présente à la conférence de presse d'Ike Ngouoni. Comment cela est possible ? Explication en quelques lignes.

Krys Michaud
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Elle aura critiqué de façon virulente Ali Bongo, traité le père de Sylvia Bongo de pervers, insulté et menacé Brice Laccruche Alihanga et les membres du "régime" PDG plus d'une fois mais pourtant elle vient d'être accréditée par le PDG et était présente à la conférence de presse d'Ike Ngouoni. Comment cela est possible ? Explication en quelques lignes.

AMDB avec sa carte d'accréditation PDG © Dina Koussou, comm PDG

Anne-Marie Dworaczek Bendome est une "journaliste" dont le principale fait d'arme aura été de créer un blog sur médiapart comme le mien ou encore de s'attribuer le travail des autres en faisant du plagiat d'articles sans citer aucune source (si vous en doutez, je vous invite à vous rapprocher d'Harold Leckat de Gabon Media Times qui vous répondra bien mieux que moi). En tout cas celle qui se présente comme la nièce de Léon Mba et contributeur de médiapart semble avoir trouvé une oreille pour l'écouter mais surtout un portefeuille pour la rémunérer.

Multipliant les attaques contre le régime afin de lancer un appel du pied à certaines personnes bien trop crédules, elle aura fait du changement de camp régulier un véritable business. Elle commencera quelques temps avant la présidentielle en proposant ses services à Jean Ping, s'en suivra après des montants qui feraient jalouser plus d'un gabonais, une salve d'articles et attaques à charge contre la constellation de BOA.

L'une des victimes collatérales de cet engagement rémunéré sera Edouard-Pierre Valentin, père de la Première Dame, qu'elle décriera comme un prédateur sexuel et un homme à la vie dissolue en 2014. Mais bizarrement, elle reviendra la queue entre les jambes il y a quelques semaines à l'annonce du décès de celui-ci pour souhaiter les condoléances à cet homme qu'elle décrivait comme source de dépravation dans notre pays.

Des retournements de veste, on pourrait faire 10 articles pour tous les citer mais je pense que personne n'a oublié sa participation au dialogue politique, fait de guerre d'un conseiller du président membre de l'équipe de communication présidentielle, dans lequel elle s'attaquait à son ancien commanditaire Jean Ping.  On se rappellera même de l'opération coup de poing à laquelle elle participera aux côtés de Gaël Ayouné dit "Le Général du Mapane" afin de contrecarrer les membres de la résistance du Trocadéro qui se soldera par un échec cuisant.

Après cette opération et une phase de sevrage financier, AMDB se remettra en selle en faisant ce qu'elle fait de mieux: attaquer à toute berzingue ! Nouvelle cible ? L'homme fort du moment BLA qui durant l'épisode de la maladie du Président Bongo sera la victime préférée d'AMDB, commanditée à l'époque par Frédéric Bongo. Mai elle se rendra vite compte du fait qu'elle aura misé sur le mauvais cheval et qu'il faudra, si elle veut pouvoir conserver son train de vie, changer de camp de nouveau et revenir à de meilleures intentions.

Et bien, c'est chose faite !  AMDB, par le biais de ce même conseiller du président, viendra faire amende honorable et obtenir son sésame non seulement pour le palais présidentiel mais aussi pour le PDG. Même si cette dernière est libre de ses choix, on revient à se demander comment le PDG peut aujourd'hui accréditer celle qui a incendié leur "Distingué Camarade Président" comme ils se plaisent à l'appeler ou encore le Directeur de Cabinet Politique de ce dernier, sans oublier certains élus à l'instar d'Hermann Kamonomono qui doit ronger durement son frein face à ce retour en grâce.

Bref, la politique a donc ses secrets que, nous gabonais, avons du mal à comprendre et à analyser. En tout cas, la prochaine fois que vous verrez une analyse au vitriol de notre "consoeur" ADMB, on vous laisse réfléchir à qui aura financé cette nouvelle salve.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français
Recommandés par nos abonné·es

À la Une de Mediapart

Journal — International
Allemagne : les libéraux tiennent les cordons de la bourse
Futur ministre des finances de la « coalition feu tricolore » , Christian Lindner a réussi à moderniser un parti libéral qui, en 2013, était en danger existentiel. Décidé à imposer ses vues, il devrait être l’homme fort du gouvernement.
par Romaric Godin
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour prendre une photo de famille, tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire de la politique française », contrairement à ce que pensent ses participants.
par Ellen Salvi
Journal — International
Thales est soupçonné de transfert de technologies à la junte birmane
Le groupe de défense européen entretient un partenariat étroit avec le conglomérat indien Bharat Electronics Limited, fournisseur important de l’armée birmane. De nombreux éléments laissent penser qu’il pourrait violer l’embargo sur les livraisons d’armes. Trois ONG l’interpellent.
par Côme Bastin
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
Les Œillades d'Albi : « Retour à Reims (fragments) » de Jean-Gabriel Périot
Autour de l’adaptation du livre autobiographique du sociologue Didier Éribon « Retour à Reims », Jean-Gabriel Périot avec l’appui de nombreuses archives audiovisuelles retrace l’histoire de la classe ouvrière de 1950 à nos jours.
par Cédric Lépine
Billet de blog
La beauté fragile d'un combat
« Nous ne combattons pas le réchauffement climatique, nous nous battons pour que le scénario ne soit pas mortel. » Parfois, par la grâce du documentaire, un film trouve le chemin de l’unisson entre éthique et esthétique. C’est ainsi qu’il faut saluer « L’hypothèse de Zimov  », western climatique, du cinéaste Denis Sneguirev, à voir absolument sur Arte.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement