La Guerre des mapanes

A l'image du film la "guerre des boutons" où deux groupes d'enfants s'affrontent pour défendre leur territoire, le mapane connaît lui aussi sa guerre d'influence. Fruit des altercations qui se passent en plus hauts lieux, on y retrouve deux camps qui cherchent tous deux à faire leur beurre...

Encore une fois ce sont les gabonais les premières victimes de ce conflit...

Matane 2 © Facebook Matane 2 © Facebook

A coup de grandes déclarations de guerre et autre menaces. Plusieurs groupes issus du mapane remettent en cause l’autorité de leur présumé leader « Le Général du mapane».

 

Gael Ayouné, voit depluis plusieurs jours de nombreuses réponses à son appel au boycott de l’équipe dirigeante de la Presidence. Mais il semblerait que ce ne soit pas celle espérée !

En effet, d’autres jeunes du mapane se mettent à remettre en cause l’autorité de l’activiste qui sort d’une défaite cuisante lors des dernières législatives.

 

Promettant la guerre, ces jeunes ont aussi dévoilé le montant touché par le général pour répondre aux ordres d’un célèbre colonel. Après le voyage tout frais payés à Paris pour contrer la diaspora en compagnie de la “journaliste” Dwaroczeck Bendome, c’est maintenant 50 millions qu’aurait touché cet opportuniste pour mener la cabale contre celui qu’il adulait encore il y a quelques mois.

Ayoune - Alihanga © Facebook Ayoune - Alihanga © Facebook

 

Dans une vidéo il se confond en excuse en avouant finalement ne pas maîtriser « tous les jeunes mais seulement ceux de son mouvement », Gael Auouné espérait sûrement éviter l’affrontement! Mais Après le combat de Booba et Kaaris, il semblerait que le prochain grand affrontement de l’année se fasse du côté de Libreville.

A part si tout ceci, comme d’habitude, ne soit que de la comédie.

Affaire à suivre...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.