Ali Bongo : Le retour du Jedi !

La prestation de serment aura été l’occasion pour le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, de démontrer son attachement à son pays. Cette cérémonie inscrite désormais dans la Constitution a vu la participation de...

La prestation de serment aura été l’occasion pour le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, de démontrer son attachement à son pays.

Audience Ali Bongo © Présidence de la République Gabonaise Audience Ali Bongo © Présidence de la République Gabonaise

Cette cérémonie inscrite désormais dans la Constitution a vu la participation de la Présidente de la Cour constitutionnelle, des membres de cette cour et des ministres. L’équipe gouvernementale composée par le Premier Ministre, Julien Nkoghe Bekale, a pu prêter serment devant le Président de la République qui avait effectué le déplacement dans la nuit du lundi 14 au mardi 15 janvier.

Arrivé à 1h du matin au Gabon, Ali Bongo Ondimba a tenu à respecter cette nouvelle pratique constitutionnelle malgré sa convalescence et devrait regagner le Maroc dans les prochains jours.

Le retour du jedi devait être l’occasion de mettre fin aux rumeurs, si besoin en était encore, sur l’éventuel décès d’Ali Bongo Ondimba annoncé inlassablement par l’opposition qui depuis plusieurs mois réclame la vacance du pouvoir afin de pouvoir espérer prendre la tête du pays.

Ce court séjour devait, selon sources internes, sonner le glas de certaines guerres d’influence qui viennent miner la première institution du pays mais rien n’y fait…

Tout comme la première cérémonie de prestation de serment, l’accès à la salle n’était pas possible pour la presse et des dispositions avaient été prises pour empêcher la capture d’images sauvages par d’éventuelles personnes mal intentionnées.

Mais le dispositif de la Garde Républicaine n’aura pas suffi car seulement quelques minutes après le début de la cérémonie, une photographie des journalistes installés dans un coin de la Présidence devant un écran retransmettant la prestation de serment fuitera sur internet. 

Sachant que l’ensemble des téléphones portables des journalistes et membres de la Direction de la Communication Présidentielle avaient été saisis à leur entrée dans le palais présidentiel, l’interrogation autour de ce cliché reste entière mais j’y reviendrai dans une prochaine publication en vous donnant les dessous de cette fuite.

Par cette effort important, Ali Bongo a souhaité montrer à son peuple son attachement au respect de la Constitution et n’aura pas hésité à mettre sa santé à l’épreuve afin que les mesures décidées pour améliorer le quotidien des Gabonaises et Gabonais puissent être menées par le nouveau gouvernement.

Affaire à suivre…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.