L'empire contre-attaque !

Le sit-in de la famille d'Akieni n'aura vraiment eu l'effet escompté et certains vont très bientôt tout perdre ! A avoir les yeux plus gros que le ventre, on arrive à l'indigestion donc exit Nicole Assele, sa femme DAF de l'Aganor ou Liliane Ngari ...

Photo PR Ali Bongo Ondimba Photo PR Ali Bongo Ondimba

Le sit-in organisé sous l'impulsion du clan d'Akiéni devant la résidence présidentielle aura été la goutte d'eau pour BOA. A titre de rappel rapide, les familles Assele, Dabany et Ngari se sont pointées chez leur frère pour une rencontre forcée, même si certains bruits disent que certains d'entre eux se sont retrouvés piégés par certains membres de la mutinerie.

Les commanditaires © Gabon Media Time Les commanditaires © Gabon Media Time

En tout cas comme disent nos amis ajeviens, la sanction va se faire de "là à là" lors d'un conseil des ministres ce jeudi 2 août. Ce jour sera marqué comme le glas pour certaines personnes qui ont apparemment oublié qu'il n'y avait qu'un chef dans la junte et que le linge sale lavé en public apporte toujours son lot de conséquences. Voilà donc en exclusivité le principal sujet des prochaines semaines sur les réseaux sociaux qui va déclencher encore une vague d'insultes et de coup bas, mais bon, on aime ça non ? Moi j'ai déjà mon popcorn...

 

Nicole Assélé © Gabonactu.com Nicole Assélé © Gabonactu.com

Lors du conseil des ministres de jeudi (ah oui, vous n'êtes pas au courant ? il y a bien conseil des ministres dans les prochains jours) la nouvelle DG de la Société Gabonaise d'Entreposage de Produits Pétroliers n'aura même pas eu le temps de poser ses bagages qu'elle va déjà les replier ! Bon on sait qu'elle va tenter de démissionner pour garder la face et sortir la tête haute mais en tout cas son cousin, lui, aura pris ses responsabilités.

Donc exit Nicole Assélé, partie avec une belle somme d'argent en liquide de la CNSS, en compagnie de sa femme, qui elle aussi, perd sa place de directrice administrative et financière à l'Agence Gabonaise de Normalisation (AGANOR). Le couple pourra dévouer tout son temps à leur association mais le couperet ne s'est pas arrêté que là...

 

 

Liliane Ngari et son époux Ali Akbar Onanga Liliane Ngari et son époux Ali Akbar Onanga
Sur la vidéo du sit-in, vous remarquez aussi le patriarche Ngari accompagné de sa fille et épouse d'Ali Akbar, Liliane Ngari. Celle qui avait déjà perdu sa place au conseil gabonais des chargeurs (CGC) pour devenir Secrétaire Général du ministère du pétrole va pouvoir planter du manioc dans les hauteurs d'Akiéni. Déjà que les relations n'étaient pas au beau fixe avec le mari, l'éviction de sa femme risque d'attiser les flammes et déclencher de nombreuses fake news dans les prochaines semaines.

Après il semblerait que BOA soit clairement décidé et qu'en cas de nouveau manquement, la personne qu'il a reçu ce matin (au moment où j'écris cet article) qui n'est autre que le Président de la Commission Nationale de Lutte Contre l'Enrichissement Illicite (CNLCEI) Nestor Mbou pourrait rentrer en action très rapidement. Et là on serait dans un tout autre niveau d'affront public: imaginez un peu la scène avec les ex-tout puissant menottés à la télévision ? Moi en tout cas je paierai pour voir ça.

En tout cas, le conseil des ministres sera bientôt annoncé donc n''hésitez pas à bien scruter les "mesures individuelles" ;)

Affaire à suivre....

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.