Ali Bongo s'exprimera ce 31 décembre 2018 !

L’annonce vient d’être faite officiellement sur la page Facebook de la République Gabonaise: « Retrouvez ce soir sur notre page Facebook l’adresse à la nation du Président de la République, chef de l'Etat, S.E. Ali Bongo Ondimba, à l'occasion de la présentation des vœux de nouvel an. » En convalescence au Maroc, la"maladie" d’Ali Bongo Ondimba reste au cœur de toutes les préoccupations...

 

L’annonce vient d’être faite officiellement sur la page Facebook de la République Gabonaise il y a quelques minutes :

Annonce Discours Ali Bongo © Présidence du Gabon Annonce Discours Ali Bongo © Présidence du Gabon

 

"Retrouvez ce soir sur notre page Facebook l’adresse à la nation du Président de la République, chef de l'Etat, S.E. Ali Bongo Ondimba, à l'occasion de la présentation des vœux de nouvel an. "

 

 

 

En convalescence au Maroc, la « maladie » d’Ali Bongo Ondimba reste au cœur de toutes les préoccupations. D’autant plus que chaque manquement aux obligations du Chef de l’Etat a été surligné par une frange de la sphère politique (opposition et majorité confondue) pour asseoir le narratif autour de la vacance de pouvoir et imposer une autre personne pour diriger le pays.

Dernièrement, l’opposition s’était fait entendre d’une seule voix par le biais d’Alexandre Barro Chambrier, Zacharie Myboto ou encore Jean Eyeghe Ndong, en exhortant l’envoi d’un collège de médecins au chevet du Président ou en quémandant l’application de certains préceptes constitutionnels afin de savoir si Ali Bongo était capable d’exercer le pouvoir qui lui avait été renouvelé lors d’élections présidentielles mouvementées en 2016.

Discours qui avait semé le trouble dans cette coalition car n’étant pas en adéquation avec l’appel à la violence fait lors de la dernière allocation de Jean Ping, qui lui s’exprimera le 31 décembre sur la chaîne de télévision Vox Africa et de nombreuses pages réseaux sociaux. A se demander pourquoi il n’avait pas été aussi présent lors des vœux de l’année 2017.

Cependant, au-delà des calculs politiques et en cette période délicate dans l’esprit des populations, la préoccupation ne semble pas autour de ces guerres d’influence et de placements mais bel et bien autour de la réapparition du président après deux longs mois d’absence.  

Photo PR Ali Bongo Ondimba Photo PR Ali Bongo Ondimba

 

A noter que le 30 décembre étant l’anniversaire du décès de Feu Omar Bongo, les Gabonais semblent encore plus mélancoliques et attachés à revoir un président trop longtemps invisible et inaudible, sentiment renforcé par les trop nombreuses fakes news diffusées sur les réseaux sociaux.

Hologramme ? Jumeau caché ou encore humoriste ? Espérons que le discours diffusé ce soir mettra fin à toutes ces rumeurs et que le Gabon pourra désormais « vivre  normalement ».

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.