Appel du 21 février 2017 pour une primaire de toute la gauche : vite !

Si vous souhaitez une France et une Europe sociale et écologique et la relance économique, signez, diffusez et partagez le plus largement possible cet appel pour une primaire immédiate et un candidat unique de la gauche à l'élection présidentielle. Pour battre le projet régressif, anti-social et archaïque de la droite en 2017, exigeons un programme commun de Hamon, Jadot et Mélenchon !

POUR UN SEUL CANDIDAT DE TOUTE LA GAUCHE A LA PRESIDENTIELLE : SIGNEZ LA PETITION

Nous, citoyens unis pour la transition écologique, le progrès et la démocratie sociale, assistons avec grande inquiétude aux difficultés qui s’opposent à l’union de la gauche pour une candidature unique à la présidentielle 2017 et pour un pacte de gouvernement et  les investitures aux législatives.

Nous estimons qu’il est d’une extrême urgence de réunir toute la gauche autour d’une candidature et d’un projet communs  à l’élection  présidentielle pour un quinquennat de progrès social, de transition écologique et de plus grande démocratie.

Nous savons que si cet objectif ne devait pas être atteint dans les plus brefs délais, la France et les Français auront à subir le programme de régression sociale de la droite contre les services publics, la sécurité sociale, les retraites et l’emploi et à assumer le risque de voir l’extrême droite entrer à l’Elysée et celui tout aussi grand de faire gagner une droite qui entend mettre en œuvre un programme de gouvernement par ordonnance contre les acquis sociaux et le droit du travail, durant  l’été qui vient, pour mettre le pays tout entier dos au mur et devant le fait accompli.

Le libéralisme macronien ne nous dit rien de bon non plus, et ce n'est pas la caution morale de François Bayrou qui y changera quelque chose. Nous n'approuvons pas les accents de sa campagne, à mi chemin entre scientologie et marketing business. Nous lui laissons volontiers la mystique du développement personnel et les méthodes commerciales de manipulation des foules et des images et lui opposons le dessein d'un développement collectif, culturel et économique fondé sur le travail, le progrès social et démocratique et la transition écologique.

C'est pourquoi nous en appelons à ce que soit organisée dans les plus brefs délais une primaire de toute la gauche entre Jean-Luc MELENCHON, Benoît HAMON et Yannick JADOT afin de désigner le candidat de toute la gauche à l'élection présidentielle.

Nous en appelons à ce que le candidat qui sera désigné par les électeurs de cette primaire porte le programme commun de toute la gauche pour la transition écologique, le progrès social et la relance économique.

Nous estimons que sans cela, les candidats de la gauche devront assumer devant l’ensemble des citoyens progressistes et écologistes la responsabilité historique de faire gagner le projet régressif et archaïque de la droite totale et les idées de l’extrême droite.

Nous sommes convaincus que la raison, l’intérêt supérieur et l’avenir du pays, de nos concitoyens, de nos enfants et de l’Europe que nous voulons, doivent l’emporter sur toute autre considération.

Nous comptons sur vous, Jean-Luc MELENCHON et Benoît HAMON, pour recueillir l’espérance d’une majorité de vos concitoyens qui veut croire dans une vraie gauche, moderne et renouvelée, débarrassée des vieux comportements et des vieilles habitudes d’un monde politique éculé et qui n'exerce plus sa fonction pour l'intérêt général.

Faites vite, il est encore temps, avant que la maison brûle !

Nous, nous signons cet appel et souhaitons vous remettre des dizaines de milliers de nos signatures.

POUR UN SEUL CANDIDAT DE TOUTE LA GAUCHE A LA PRESIDENTIELLE EN 2017 : DONNEZ-NOUS LA PAROLE !

 

Toulouse, le  21 février 2017

 

POUR SIGNER CETTE PETITION :

https://www.change.org/p/appel-du-21-fevrier-2017-pour-une-primaire-de-toute-la-gauche-vite-il-est-encore-temps?recruiter=52512991&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_facebook_responsive&utm_term=des-lg-no_src-no_msg

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.