Défense des Mineurs Isolés Etrangers : rassemblement le 8 décembre

Mobilisé pour faire face aux conditions indignes dans la réception des Mineurs Isolés Etrangers par la cellule unique mise en place à cet effet depuis juillet 2018 par l'ASE (Aide Sociale à l'Enfance), le Collectif RESF MIE 92 effectue depuis la mi-octobre des observations régulières sur cet "accueil". Celles-ci sont à la base d'une saisine qui va être effectuée auprès du Défenseur des Droits.

201812-collectif-resf-mie-92

Le Collectif RESF MIE 92 (RESF = Réseau Education sans Frontières ; MIE = Mineurs Isolés Etrangers) qui rassemble une vingtaine d'organisation, dont La Cimade, appelle à un rassemblement

le samedi 8 décembre entre 12h. et 14h.
sur le parvis de la Défense.

Le rassemblement accueillera, outre des jeunes isolés étrangers concernés et des militants associatifs, quelques dizaines d'avocats, en présence de M. le Bâtonnier du Barreau des Hauts-de-Seine, ainsi que les maires de Nanterre et de Gennevilliers.

Participer à la lutte pour la défense des droits de ces jeunes est un objectif prioritaire en cette période.

 

Le Collectif RESF MIE 92 a lancé une pétition adressée à M. Patrick DEVEDJIAN, Président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine.

  • Résumé : De trop nombreux mineurs isolés étrangers sont recalés par l'Aide sociale à l'enfance des Hauts-de-Seine et sont contraints de vivre et dormir à la rue.
  • Le problème : Comme tous les autres mineurs dans la même situation, les MIE doivent être pris en charge par l'ASE pour que leurs droits les plus élémentaires et leur dignité soient respectés : droit à un hébergement, à l'alimentation, à l'hygiène, à l'éducation...

Agissez ! Plus un mineur isolé étranger ne doit vivre à la rue !
Signez la pétition adressée au Président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine pour que les moyens nécessaires soient débloqués en urgence pour l'accueil des MIE dans le respect de la loi.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.