La Cimade
Association de solidarité active avec les migrants
Abonné·e de Mediapart

283 Billets

2 Éditions

Billet de blog 24 juil. 2020

Pendant ce temps, des centaines d’enfants continuent à être enfermés

Depuis l’examen en 2018 de la loi Asile et immigration, dont les débats n’avaient pas permis d’interdire l’enfermement, plus de 600 enfants ont vécu le traumatisme de la rétention en France métropolitaine.

La Cimade
Association de solidarité active avec les migrants
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’année dernière, 136 familles (dont 279 enfants) ont été enfermés en rétention en métropole, et plus de 3 000 à Mayotte. Plus de 150 enfants ont aussi été privés de liberté en zone d’attente.
Depuis deux ans, La Cimade, UNICEF France et ses partenaires portent sans relâche cette question cruciale à l’attention des décideurs publics.

En mai dernier, après un an et demi de travaux, le député Florent Boudié, soutenu par l’ensemble du groupe parlementaire La République En Marche, déposait une proposition de loi visant à encadrer strictement la rétention administrative des familles avec mineurs.

La portée du texte était trop réduite : la proposition « encadrait » la rétention plutôt que de l’interdire, et se cantonnait à la rétention en métropole, sans inclure l’outre-mer et la problématique de la zone d’attente. Toutefois, ce texte contenait des avancées telles que l’interdiction de la rétention des femmes enceintes et la limitation de la « rétention de confort » (abrogation de la possibilité de placer en rétention des familles avec enfant dans les 48 heures précédant le départ programmé du territoire, au prétexte de leur éviter des contraintes liées à leur transfert.)

Surtout, la mise à l’agenda du texte en séance publique à l’Assemblée Nationale permettait de ré-ouvrir la voie à une interdiction stricte de l’enfermement administratif des enfants – comme le commande l’application de la Convention des Droits de l’Enfants. De nombreux députés – y compris membres de la majorité – avaient d’ailleurs déposé une série d’amendements dans cet objectif. C’est aussi le message qu’avaient unanimement porté les associations lors d’une audition par la commission des lois, le 5 juin dernier.

Et pourtant, contre toute attente et la veille de son examen en Commission des Lois le 10 juin dernier, le texte a purement et simplement été retiré de l’agenda parlementaire. Un retrait à la hâte, dans des conditions inhabituelles, et qui n’a fait l’objet d’aucune justification publique.

Le député Florent Boudié a simplement affirmé dans la presse que « tout n’était pas calé ». La position du gouvernement vis-à-vis du texte n’a quant à elle pas été rendue publique.

Alors que la France vient d’être très sévèrement condamnée par la CEDH pour la rétention de deux enfants de 3 et 5 ans, leur rattachement illégal à un adulte inconnu et leur éloignement expéditif vers les Comores sans possibilité d’exercer un recours et que des centaines d’enfants continuent à être enfermés pour des raisons migratoires, il est urgent d’agir.

Nous appelons donc au retour rapide de ce sujet au parlement. L’occasion d’interdire enfin l’enfermement administratif des enfants, et de faire prévaloir l’intérêt des enfants sur toute autre considération.

Relayez ce tweet pour rappeler aux députés l’urgence d’interdire l’enfermement des enfants !

Relayez le tweet pour faire signer la pétition « Stop à l’enfermement d’enfants en France »

Signez la pétition

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français
Recommandés par nos abonné·es

À la Une de Mediapart

Journal — International
Allemagne : les libéraux tiennent les cordons de la bourse
Futur ministre des finances de la « coalition feu tricolore » , Christian Lindner a réussi à moderniser un parti libéral qui, en 2013, était en danger existentiel. Décidé à imposer ses vues, il devrait être l’homme fort du gouvernement.
par Romaric Godin
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour prendre une photo de famille, tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire de la politique française », contrairement à ce que pensent ses participants.
par Ellen Salvi
Journal — International
Thales est soupçonné de transfert de technologies à la junte birmane
Le groupe de défense européen entretient un partenariat étroit avec le conglomérat indien Bharat Electronics Limited, fournisseur important de l’armée birmane. De nombreux éléments laissent penser qu’il pourrait violer l’embargo sur les livraisons d’armes. Trois ONG l’interpellent.
par Côme Bastin
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
La beauté fragile d'un combat
« Nous ne combattons pas le réchauffement climatique, nous nous battons pour que le scénario ne soit pas mortel. » Parfois, par la grâce du documentaire, un film trouve le chemin de l’unisson entre éthique et esthétique. C’est ainsi qu’il faut saluer « L’hypothèse de Zimov  », western climatique, du cinéaste Denis Sneguirev, à voir absolument sur Arte.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
La nullité pollue
Il y a peu, vautré devant un énième naufrage filmique d’une plateforme de streaming, j'ai réalisé que ces plateformes avaient entrainé une multiplication délirante des navets qui tachent à gros budget. Fort bien. Mais quand va-t-on enfin parler de l’empreinte écologique démente de ce cinéma, cet impensé dont on ne parle jamais ? Ne peut-on imaginer des films plus sobres -tels ceux de Carpenter ?
par Mačko Dràgàn