POINT DE VUE - L’Afrique en Occident : l'accès à l’information pour tous !

Dans une démocratie véritablement participative, les populations doivent avoir accès à l'information. Grâce à ce processus d'accès à l’actualité, ils peuvent participer aux projets de développement en prenant part aux décisions qui influent sur leur quotidien. Tout le monde est concerné. L’information n’a pas de frontière, ni de nationalité. Elle vise toutes les sociétés.

En Occident, ce qu’ils ne savent peut-être pas sur l’Afrique 

Le continent africain a des secrets à faire découvrir au monde. La pauvreté, les guerres, la famine ne constituent pas seulement son décor. Elle réunit aussi des atouts qui séduisent les touristes. Elle attire les investisseurs grâce à ses énormes potentialités : sa culture et tradition, son histoire, son environnement et son paysage, ses ressources naturelles, etc. Quel média peut donc refuser à un pays, l'accès à l’information africaine ?

Aujourd’hui, l’Afrique accueille en son sein toutes les nationalités. Par exemple, 1 800 232 français étaient inscrits sur les registres des français établis hors de France au 31 décembre 2018 dont 265 532 en Afrique. 15% des français expatriés vivent donc sur ce continent.

Ce nombre a considérablement augmenté en 2021. Cette grande vague de déplacement est due à une longue relation qui existe entre la France et l’Afrique.  Ce groupe fait, sans aucun doute, partie intégrante de ce continent. L’information ne tient donc pas compte de la nationalité.

Pour créer cette «société de l'information pour tous», le média Canal Afrique Economie  a donc élargi sa zone géographique : la sous-région et l’Europe. Son magazine économique donne ainsi la possibilité aux lecteurs de connaître l’actualité économique du continent. 

Dans un souci permanent d’informer véritablement, l’agence de presse dispose de journalistes et de correspondants qui privilégient compétence et crédibilité. La proximité avec la population africaine est leur clé de voûte pour informer juste, équilibré et vrai. En effet, nos journalistes évitent de se tenir à distance de la population ciblée, lorsqu’ils entament un article. Le travail de terrain reste leur principal allié.

Le groupe est aussi une agence de communication. Elle est fondée par Ghislaine Rokhy Goudiaby, spécialiste en communication. Ayant capitalisé 7 ans d’expérience, elle a su nouer des relations solides avec des partenaires au Sénégal et dans la sous-région. L’agence CFI dispose d’une équipe professionnelle et dynamique. Les services mis à disposition sont la communication institutionnelle, politique, digitale, la rédaction d’une bonne stratégie de communication & marketing, le conseil et l’accompagnement.

1

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.