La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart

531 Billets

29 Éditions

Billet de blog 1 juil. 2016

Mardi 5 juillet, 20h. La première AG citoyenne numérique est sur Mediapart

Dans le cadre de notre émission « En direct de Mediapart », diffusée en live et en accès libre sur notre site, nous vous proposons mardi 5 juillet une expérience inédite. Mediapart, journal au carrefour des débats et des initiatives citoyennes, retransmettra la première assemblée générale citoyenne numérique pour « Pirater la présidentielle 2017 », organisée par un collectif. Pour y participer, le détail est ci-dessous :

La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart
AGcitoyenne.fr

Le 5 mars, Mediapart avait invité les initiateurs de la pétition Loi Travail Non Merci pour procéder le temps d'une soirée à un démontage méthodique de la loi El Khomri (l'émission est à retrouver ici). Après quatre mois de mobilisation sociale, et alors qu'à l'entrée de la campagne présidentielle, la crise politique – et particulièrement celle de la gauche française – ne cesse de s'approfondir, un collectif de citoyens engagés nous a proposé de diffuser leur première AG citoyenne numérique. Ce que nous avons accepté, tant Mediapart est attentif et intéressé par la multitude des initiatives qui, depuis Nuit debout (nos débats vidéo sont ici), se développent dans tout le pays.

Journal à l'écoute de la société, de ses débats, de ses initiatives politiques, Mediapart ambitionne d'être un carrefour et de faire vivre la pluralité des engagements et des positions qui s'expriment au sein des gauches, sans a priori militant et en préservant notre bien le plus cher, l'indépendance de notre journal.

Mardi, de 20 h à 22 h, c'est donc un collectif qui animera cette AG citoyenne numérique à laquelle vous êtes invités à participer. Ci-dessous, leur texte d'invitation et la liste des organisateurs :

 Invitation : et si on piratait 2017 ?

« Nous sommes des citoyennes et citoyens de tous horizons et origines, mobilisé.e.s depuis plusieurs mois pour dire non à la loi travail. A travers nos pétitions, nos vidéos, nos grèves et nos manifestations, nous refusons à la fois ce monde dans lequel les injustices font système et l’hallucination démocratique que ce projet de loi représente.

Nous sommes la majorité. La majorité de celles et ceux qui voient leurs votes bafoués, leurs intérêts négligés, leurs aspirations piétinées. Ensemble, nous pouvons faire émerger un pouvoir d’agir, un pouvoir citoyen autonome et créer un outil de reprise en main de nos vies.

Celles et ceux qui représentent les 1%, les décideurs et décideuses politiques, économiques et financiers décident contre nous ? Nous allons, malgré eux, mettre à l'ordre du jour notre propre agenda politique et imaginer nos solutions pour bâtir une société juste, humaine, soutenable et démocratique.

Comment ? En piratant 2017.

Pirater 2017, c’est bousculer la vieille politique et mettre l'agenda citoyen au programme. Hacker 2017, c'est mettre à l'ordre du jour de la présidentielle des thèmes et des propositions qui nous concernent plutôt que les débats sur le coût du travail, le voile à l’université ou la déchéance de nationalité. Faire dérailler 2017, c'est multiplier les actions citoyennes pour bousculer le monde politique et y reprendre toute notre place. Subvertir 2017, c’est faire en sorte que la présidentielle ne se déroule pas comme prévu.

Nous vous invitons à venir en débattre avec nous, le mardi 5 juillet sur Mediapart, lors d’une AG, à 20h, en direct, lors de laquelle vous pourrez participer aux débats et aux décisions prises.

Au programme : des échanges, des témoignages, des arguments et des contre-arguments, des votes. Pour décider (ou pas) de lancer cet outil citoyen inédit qui nous permettrait de pirater 2017.

Nadia Ahmane, néo-militante - Pouria Amirshahi - Maud Antoine, citoyenne - Delphine Beauvois, enseignante et auteure - Fabien Boissonade, citoyen militant, Thomas Coutrot, économiste - Caroline De Haas, militante féministe - Bruno Gaccio - Adrien Jeantet, physicien - Vincent Laurent, militant précaire - Philippe Marlière, politiste - Madjid Messaoudene, élu à Saint Denis - Marwan Muhammad, auteur, statisticien - Emmanuelle Perez, enseignante-chercheuse - Arthur Moreau, étudiant debout - Thomas Porcher, économiste - Kaddour, chanteur de HK et les Saltimbanks.

Pour en savoir plus : http://agcitoyenne.fr

La carte des retransmissions en public:

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le ministre, l’oligarque et le juge de trop
Avocat, Éric Dupond-Moretti s’en est pris avec virulence à un juge qui faisait trembler Monaco par ses enquêtes. Ministre, il a lancé une enquête disciplinaire contre lui. Mediapart révèle les dessous de cette histoire hors norme et met au jour un nouveau lien entre le garde des Sceaux et un oligarque russe au cœur du scandale. 
par Fabrice Arfi et Antton Rouget
Journal — Extrême droite
Hauts fonctionnaires, cadres sup’ et déçus de la droite : enquête sur les premiers cercles d’Éric Zemmour
Alors qu’Éric Zemmour a promis samedi 22 janvier, à Cannes, de réaliser « l’union des droites », Mediapart a eu accès à la liste interne des 1 000 « VIP » du lancement de sa campagne, en décembre. S’y dessine la sociologie des sympathisants choyés par son parti, Reconquête! : une France issue de la grande bourgeoisie, CSP+ et masculine. Deuxième volet de notre enquête.
par Sébastien Bourdon et Marine Turchi
Journal — Outre-mer
Cette France noire qui vote Le Pen
Le vote en faveur de l’extrême droite progresse de façon continue dans l’outre-mer français depuis 20 ans : le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen est le parti qui y a recueilli le plus de voix au premier tour en 2017. Voici pourquoi cela pourrait continuer.
par Julien Sartre
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou de Damien Rieu, fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Monsieur le président, aujourd’hui je suis en guerre !
Monsieur le président, je vous fais une lettre que vous ne lirez sûrement jamais, puisque vous et moi ne sommes pas nés du même côté de l’humanité. Si ma blouse est blanche, ma colère est noire et ma déception a la couleur des gouttes de givre sur les carreaux, celle des larmes au bord des yeux. Les larmes, combien en ai-je épongé ? Combien en ai-je contenu ? Et combien en ai-je versé ? Lettre d'une infirmière en burn-out.
par MAURICETTE FALISE
Billet de blog
L’éthique médicale malade du Covid-19 ? Vers une banalisation du mal
Plus de deux ans maintenant que nous sommes baignés dans cette pandémie du Covid19 qui a lourdement impacté la vie et la santé des français, nos structures de soins, notre organisation sociale, notre accès à l’éducation et à la culture, et enfin notre économie. Lors de cette cinquième vague, nous assistons aussi à un nouvel effet collatéral de la pandémie : l’effritement de notre éthique médicale.
par LAURENT THINES
Billet de blog
Les urgences et l'hôpital en burn-out !
On connaît par cœur ce thème souvent à l'ordre du jour de l'actualité, qui plus est en ce moment (une sombre histoire de pandémie). Mais vous ne voyez que le devant de la scène, du moins, ce qu'on veut bien vous montrer. Je vais donc vous exposer l'envers du décor, vous décrire ce que sont vraiment les urgences d’aujourd’hui ! Et il y a fort à parier que si l'ensemble des Français connaissaient ses effets secondaires, il en refuseraient le traitement, au sens propre comme au figuré !
par NorAd4é
Billet de blog
Pour que jamais nous ne trions des êtres humains aux portes des hôpitaux
Nelly Staderini, sage-femme, et Karelle Ménine ont écrit cet billet à deux mains afin de souligner l'immense danger qu'il y aurait à ouvrir la porte à une sélection des malades du Covid-19 au seuil des établissements hospitaliers et lieux d'urgence.
par karelmenin