La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart

546 Billets

29 Éditions

Billet de blog 1 juil. 2016

La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart

Mardi 5 juillet, 20h. La première AG citoyenne numérique est sur Mediapart

Dans le cadre de notre émission « En direct de Mediapart », diffusée en live et en accès libre sur notre site, nous vous proposons mardi 5 juillet une expérience inédite. Mediapart, journal au carrefour des débats et des initiatives citoyennes, retransmettra la première assemblée générale citoyenne numérique pour « Pirater la présidentielle 2017 », organisée par un collectif. Pour y participer, le détail est ci-dessous :

La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart
AGcitoyenne.fr

Le 5 mars, Mediapart avait invité les initiateurs de la pétition Loi Travail Non Merci pour procéder le temps d'une soirée à un démontage méthodique de la loi El Khomri (l'émission est à retrouver ici). Après quatre mois de mobilisation sociale, et alors qu'à l'entrée de la campagne présidentielle, la crise politique – et particulièrement celle de la gauche française – ne cesse de s'approfondir, un collectif de citoyens engagés nous a proposé de diffuser leur première AG citoyenne numérique. Ce que nous avons accepté, tant Mediapart est attentif et intéressé par la multitude des initiatives qui, depuis Nuit debout (nos débats vidéo sont ici), se développent dans tout le pays.

Journal à l'écoute de la société, de ses débats, de ses initiatives politiques, Mediapart ambitionne d'être un carrefour et de faire vivre la pluralité des engagements et des positions qui s'expriment au sein des gauches, sans a priori militant et en préservant notre bien le plus cher, l'indépendance de notre journal.

Mardi, de 20 h à 22 h, c'est donc un collectif qui animera cette AG citoyenne numérique à laquelle vous êtes invités à participer. Ci-dessous, leur texte d'invitation et la liste des organisateurs :

 Invitation : et si on piratait 2017 ?

« Nous sommes des citoyennes et citoyens de tous horizons et origines, mobilisé.e.s depuis plusieurs mois pour dire non à la loi travail. A travers nos pétitions, nos vidéos, nos grèves et nos manifestations, nous refusons à la fois ce monde dans lequel les injustices font système et l’hallucination démocratique que ce projet de loi représente.

Nous sommes la majorité. La majorité de celles et ceux qui voient leurs votes bafoués, leurs intérêts négligés, leurs aspirations piétinées. Ensemble, nous pouvons faire émerger un pouvoir d’agir, un pouvoir citoyen autonome et créer un outil de reprise en main de nos vies.

Celles et ceux qui représentent les 1%, les décideurs et décideuses politiques, économiques et financiers décident contre nous ? Nous allons, malgré eux, mettre à l'ordre du jour notre propre agenda politique et imaginer nos solutions pour bâtir une société juste, humaine, soutenable et démocratique.

Comment ? En piratant 2017.

Pirater 2017, c’est bousculer la vieille politique et mettre l'agenda citoyen au programme. Hacker 2017, c'est mettre à l'ordre du jour de la présidentielle des thèmes et des propositions qui nous concernent plutôt que les débats sur le coût du travail, le voile à l’université ou la déchéance de nationalité. Faire dérailler 2017, c'est multiplier les actions citoyennes pour bousculer le monde politique et y reprendre toute notre place. Subvertir 2017, c’est faire en sorte que la présidentielle ne se déroule pas comme prévu.

Nous vous invitons à venir en débattre avec nous, le mardi 5 juillet sur Mediapart, lors d’une AG, à 20h, en direct, lors de laquelle vous pourrez participer aux débats et aux décisions prises.

Au programme : des échanges, des témoignages, des arguments et des contre-arguments, des votes. Pour décider (ou pas) de lancer cet outil citoyen inédit qui nous permettrait de pirater 2017.

Nadia Ahmane, néo-militante - Pouria Amirshahi - Maud Antoine, citoyenne - Delphine Beauvois, enseignante et auteure - Fabien Boissonade, citoyen militant, Thomas Coutrot, économiste - Caroline De Haas, militante féministe - Bruno Gaccio - Adrien Jeantet, physicien - Vincent Laurent, militant précaire - Philippe Marlière, politiste - Madjid Messaoudene, élu à Saint Denis - Marwan Muhammad, auteur, statisticien - Emmanuelle Perez, enseignante-chercheuse - Arthur Moreau, étudiant debout - Thomas Porcher, économiste - Kaddour, chanteur de HK et les Saltimbanks.

Pour en savoir plus : http://agcitoyenne.fr

La carte des retransmissions en public:

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
À La France insoumise, le flou de la réorganisation suscite des inquiétudes
Si des garanties sont données aux militants insoumis en vue d’améliorer l’implantation locale du mouvement, la composition de la nouvelle direction, restée jusque-là à la discrétion d’une poignée de cadres, fait craindre de mauvaises surprises.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Éducation et enseignement supérieur
Une école plus si obligatoire
Pour faire face à la menace de coupures d’électricité cet hiver, le gouvernement a brandi une possible fermeture des écoles le matin, au coup par coup. Cette politique repose, trois ans après l’épidémie de Covid, la question de l’obligation d’instruction des enfants, un principe sans cesse attaqué.
par Mathilde Goanec
Journal — Énergies
EDF face aux coupures d’électricité : la débâcle énergétique
Jamais EDF ne s’était trouvée en situation de ne pas pouvoir fournir de l’électricité sur le territoire. Les « éventuels délestages » confirmés par le gouvernement attestent la casse de ce service public essentiel. Pour répondre à l’urgence, le pouvoir choisit la même méthode qu’au moment du Covid : verticale, autoritaire et bureaucratique.
par Martine Orange
Journal
Les gueules noires du Maroc, oubliées de l’histoire de France
Dans les années 1960 et 1970, la France a recruté 80 000 Marocains pour travailler à bas coût dans les mines du Nord et de la Lorraine. La sociologue Mariame Tighanimine, fille d’un de ces mineurs, et la journaliste Ariane Chemin braquent les projecteurs sur cette histoire absente des manuels scolaires. 
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Mourir en démocratie — La fin de vie, une nouvelle loi ? (le texte)
Les soins palliatifs, et donc la sédation, ont désormais des alliés ne jurant que par eux pour justifier l’inutilité d’une nouvelle loi. Mais les soins palliatifs, nécessaires, ne sont pas une réponse à tous les problèmes. Si c'est l'humanité que l'on a pour principe, alors l'interdit actuel le contredit en s'interdisant de juger relativement à des situations qui sont particulières.
par Simon Perrier
Billet de blog
Fin de vie, vite
Le Comité Consultatif National d’Éthique considère « qu’il existe une voie pour une application éthique d’une aide active à mourir, à certaines conditions strictes, avec lesquelles il apparait inacceptable de transiger ». Transigeons un peu quand même ! Question d’éthique.
par Thierry Nutchey
Billet de blog
Fin de vie : faites vivre le débat sur Mediapart
En septembre dernier, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu un avis qui rebat les cartes en France sur l'aide active à mourir, en ouvrant la voie à une évolution législative. Conscient que le débat autour de la fin de vie divise la société, le président de la République lance un débat national. Nous vous proposons de le faire vivre ici.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Récit d'une mort réussie
Elle avait décidé de ne plus souffrir. En 2002, La loi sur l'euthanasie venant d'être votée aux Pays-Bas elle demanda à être délivrée de ses souffrances.
par françois champelovier