mot de passe oublié
Soutien

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert

ABONNEZ-VOUS
Le Club de Mediapart ven. 12 févr. 2016 12/2/2016 Dernière édition

Ce soir, 20 heures, notre réunion publique au Théâtre de la Colline

Après la révolution tunisienne, l'insurrection égyptienne, toutes deux pacifiques. L'une et l'autre seront à l'honneur de notre soirée du lundi 7 février au Théâtre de la Colline à Paris, organisée autour de Stéphane Hessel et de ses amis, et retransmise en direct sur Mediapart.

Après la révolution tunisienne, l'insurrection égyptienne, toutes deux pacifiques. L'une et l'autre seront à l'honneur de notre soirée du lundi 7 février au Théâtre de la Colline à Paris, organisée autour de Stéphane Hessel et de ses amis, et retransmise en direct sur Mediapart. Voici de nouvelles précisions sur le déroulement de cet événement exceptionnel auquel s'associent de nouveaux partenaires.

Vous êtes très nombreux à vous être inscrits pour la soirée qu'organise Mediapart, lundi 7 février, à 20 heures, au Théâtre de la Colline (Paris, 75020). De fait, si tous les inscrits honorent leur engagement, toutes les places disponibles sont déjà remplies. Mais que tous ceux qui n'ont pas pu s'inscrire à temps se rassurent: ils ne louperont pas cet événement. En effet nous retransmettrons la soirée en direct sur notre site Mediapart. De plus, trois médias audiovisuels se sont proposés pour la retransmettre en différé et en partie: il s'agit de TV5Monde, de France Culture et d'Arte qui seront nos partenaires d'un soir.

Autour de Stéphane Hessel et de ses amis Edgar Morin et Claude Alphandéry, nous fêterons ceux qui s'indignent, résistent à l'oppression et créent l'espoir. Le peuple tunisien sera l'invité de la soirée, représenté par deux représentants de la révolution en cours, Moncef Marzouki et Radhia Nasraoui. Darina Al-Joundi et Elias Sanbar témoigneront de son impact dans le monde arabe. Et l'Egypte, dont le peuple a suivi l'exemple de la révolution tunisienne, fera aussi entendre sa voix grâce à l'écrivain Mahmoud Hussein.

De Tunis au Caire, et jusqu'à Paris

S'indigner, Résister, Créer

Soirée autour de Stéphane Hessel

Avec

Claude Alphandéry et Edgar Morin

Moncef Marzouki et Radhia Nasraoui

Darina Al-Joundi, Mahmoud Hussein et Elias Sanbar

Lundi 7 février à 20 heures

Au Théâtre de la Colline, Paris 75020, Métro Gambetta

Mediapart a commencé l'année 2011 en compagnie de Stéphane Hessel qui a réservé à nos lecteurs ses vœux de résistance. Le fabuleux écho de son livre-manifeste Indignez-vous! (Indigène éditions) témoigne d'attentes et d'impatiences largement partagées. Dans son adresse pour la nouvelle année, il citait deux de ses amis, Edgar Morin, ce penseur transdisciplinaire et indiscipliné, et Claude Alphandéry, ardent propagandiste d'une économie sociale et solidaire. Le premier vient de préfacer le témoignage du second, Une si vive résistance (Rue de l'échiquier), tandis qu'il publie un livre essentiel, La voie (Fayard), indication d'une autre direction que celle qui, actuellement, conduit le monde de périls en catastrophes.

Nous avions le projet de rassembler ces trois consciences pour une soirée spéciale organisée par Mediapart quand est survenu l'événement tunisien, la fuite du dictateur Ben Ali face au surgissement d'une révolution démocratique et sociale. Avec leur accord à tous trois, cette soirée s'est donc transformée en caisse de résonance française de la révolution tunisienne en cours: une rencontre de solidarité et de compréhension, de fraternité et de réflexion. Que nous dit cet événement? Que réveille-t-il en nous? Que signifie l'indignation? En quoi est-elle légitime et nécessaire? Pourquoi résister, c'est créer? Comment résister aux fatalités de la servitude, de la soumission et de l'obéissance? Comment changer un ordre du monde injuste et périlleux?

Telles sont les interrogations que tisseront ensemble nos invités: Radhia Nasraoui, Moncef Marzouki, Claude Alphandéry, Edgar Morin, Stéphane Hessel, Darina Al-Joundi, Mahmoud Hussein et Elias Sanbar.

Les deux premiers arriveront de Tunisie pour témoigner de la révolution en cours: Radhia Nasraoui, d'abord, figure de l'opposition en Tunisie même, victime de la répression et inlassable avocate des prisonniers politiques; Moncef Marzouki, ensuite, opposant résolu au régime de Ben Ali, en exil jusqu'à ces dernières semaines et président du Congrès pour la République.

Suivront nos trois mousquetaires, Claude Alphandéry, Edgar Morin et Stéphane Hessel, unis dans le souci de réinventer l'espérance dans la conscience des alarmes et des périls. Chacun d'entre eux livrera sa réflexion sur ce qui nous incombe, ici même, pour la France et pour le monde.

Enfin, l'ambassadeur Elias Sanbar, écrivain qui représente la Palestine à l'Unesco, et l'actrice Darina Al-Joundi, dont le travail est un appel à la liberté du monde arabe, diront ce que signifie pour eux et leurs peuples l'événement tunisien. Ils seront rejoints par Mahmoud Hussein, dont l'œuvre a accompagné tous les espoirs de changements démocratiques dans le monde arabe. Nom de plume commun de deux auteurs égyptiens, Baghgat Elnadi et Adel Rifaat, Mahmoud Hussein s'exprimera par la voix de ce dernier.

Tel est le programme prévu pour cette soirée exceptionnelle. Bien que déjà fort riche, il n'est pas exclu qu'il soit encore augmenté. Nous remercions par avance tous les intervenants et, évidemment, le Théâtre de la Colline, théâtre national dirigé par Stéphane Braunschweig, d'accueillir cet événement.

Les inscriptions sont désormais terminées, toutes les places disponibles ayant été réservées. Mais la soirée sera retransmise en direct à partir de 20 heures, lundi 7 février, sur www.mediapart.fr . Si vous avez des questions ou des demandes concernant cet événement, vous pouvez écrire à debats@mediapart.fr .

Retenez la date et l'adresse:

Lundi 7 février, 20 heures, Théâtre de la Colline, 15 rue Malte Brun, 75020 Paris, Métro Gambetta.

En partenariat avec Arte, avec le soutien de TV5 Monde, Dailymotion et France Culture.



 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Michel Alba, je vous cite : " Vous êtes loin d'être l'avant-garde du progrès. A bien des égards, vous seriez plutôt l'avant-garde de la régression mentale et de l'obscurantisme le plus effréné"

Le moins que l'on puisse dire c'est que vous aimez le langage excessif, l'insulte et le "dialogue de sourd!" ... sourd aux arguments. Je note que ceux qui, comme vous, ne se réfèrent pasexclusivement à des écrits de plusieurs milliers d'années, ne sont forcément pas dans le progrès mas dans l'"obscurantisme"!!!

C'est RISIBLE.

Pour ce qui est des décrets de boycott, c'est l'état qui décide, mais chaque citoyen informé a la liberté de ne pas acheter un produit en fonction de sa provenance. C'est un grand pouvoir des consommateurs.

Soutenez Mediapart !

Soutien

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert
ABONNEZ-VOUS

Le blog

suivi par 590 abonnés

Le blog de La rédaction de Mediapart