La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart

541 Billets

29 Éditions

Billet de blog 29 juil. 2021

Affaire Pegasus : l’enquête judiciaire confirme les preuves techniques de l’espionnage

Mediapart a été entendu, jeudi 29 juillet, dans l’enquête préliminaire ouverte après notre plainte contre X dans l’affaire d’espionnage via le logiciel Pegasus. Les vérifications techniques opérées pendant cette audition ont confirmé les preuves apportées par l’enquête de Forbidden Stories et du Security Lab d’Amnesty International.

La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart

Lénaïg Bredoux et Edwy Plenel, les deux journalistes de Mediapart dont l’enquête de Forbidden Stories a révélé l’infection de leur téléphone portable par le logiciel espion Pegasus (lire notre article), ont été longuement entendus, jeudi 29 juillet, par la police judiciaire. Cette audition a eu lieu dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte, le 20 juillet, par le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, au lendemain du dépôt notre plainte contre X dès que fut rendu public l’espionnage dont nous avons été victime (lire l’article de Camille Polloni).

Ces auditions ont eu lieu au siège parisien de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi), autorité rattachée au secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale. Elles ont été menées par des policiers de l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC), qui dépend de la sous-direction de la lutte contre la cybercriminalité au sein de la Direction centrale de la police judiciaire. Elles se sont faites en présence de nos avocats du cabinet Seattle, Mes Emmanuel Tordjman et François de Cambiaire.

Comme ils l’avaient fait quand Forbidden Stories les avait contactés fin avril parce que leurs deux numéros figuraient dans la liste des 50 000 téléphones ciblés par des États avec le logiciel vendu par la société israélienne NSO Group, Lénaïg Bredoux et Edwy Plenel ont accepté que leurs deux appareils soient soumis à des expertises techniques pendant leurs auditions.

Réalisée selon un protocole garantissant la non-conservation des données personnelles et limité à l’exploitation des données techniques, cette expertise effectuée par des informaticiens de l’Anssi a été positive : dans les deux cas, elle arrive aux mêmes conclusions que celles du Security Lab d’Amnesty International sur la réalité de l’infection par Pegasus, sur ses modalités, ses dates et sa durée.

Cette confirmation a été actée sur procès-verbal lors des auditions durant lesquelles nos deux journalistes ont expliqué pourquoi tant les preuves techniques que les contextes chronologiques désignaient les services de renseignement marocains comme les opérateurs de cet espionnage. Amnesty International a rendu publics les résultats détaillés des analyses techniques qui en attestent (à lire ici en anglais).

La veille de ces auditions, mercredi 28 juillet, Mediapart, tout comme Le Monde et Radio France, avait reçu notification d’une citation directe en diffamation déposée au nom du Maroc, représenté par son ambassadeur en France, par l’avocat du royaume, Me Olivier Baratelli. Cette première avancée de l’enquête judiciaire, confirmant dans deux cas précis les révélations de Forbidden Stories alors qu’elle commence à peine, rend quelque peu dérisoires les cris d’orfraie accompagnés de grands moulinets de cet avocat pour affirmer que son client n’est en rien concerné par cette histoire. 

En attendant, découvrez les 22 articles de notre dossier Pegasus et n’hésitez pas à voir, revoir et partager la vidéo ci-dessous de notre Live spécial sur ce scandale :

Projet Pegasus : la soirée Live exceptionnelle de Mediapart

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les agentes du KGB étaient des Américaines comme les autres
Pendant la guerre froide, Russes et Américains arrivent à la même conclusion. Ils misent sur le sexisme de leurs adversaires. Moscou envoie aux États-Unis ses meilleures agentes, comme Elena Vavilova et Lidiya Guryeva, qui se feront passer pendant dix ans pour de banales « desperate housewives ».
par Patricia Neves
Journal — Corruption
Le fils du président du Congo est soupçonné d’avoir blanchi 19 millions d’euros en France
La justice anticorruption a saisi au début de l’été, à Neuilly-sur-Seine, un hôtel particulier suspecté d’appartenir à Denis Christel Sassou Nguesso, ministre et fils du président autocrate du Congo-Brazzaville. Pour justifier cet acte, les juges ont rédigé une ordonnance pénale, dont Mediapart a pris connaissance, qui détaille des années d’enquête sur un vertigineux train de vie.
par Fabrice Arfi
Journal — Écologie
« L’urbanisation est un facteur aggravant des mégafeux en Gironde »
Si les dérèglements climatiques ont attisé les grands incendies qui ravagent les forêts des Landes cet été, l’urbanisation croissante de cette région de plus en plus attractive contribue aussi à l’intensification des mégafeux, alerte Christine Bouisset, géographe au CNRS.
par Mickaël Correia
Journal — Santé
Les effets indésirables de l’office public d’indemnisation
Depuis vingt ans, l’Oniam est chargé d’indemniser les victimes d’accidents médicaux. Son bilan pose aujourd'hui question : au lieu de faciliter la vie des malades, il la complique bien trop souvent.
par Caroline Coq-Chodorge et Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
De quoi avons-nous vraiment besoin ?
[Rediffusion] Le choix de redéfinir collectivement ce dont nous avons besoin doit être au centre des débats à venir si l'on veut réussir la bifurcation sociale et écologique de nos sociétés, ce qui est à la fois urgent et incontournable.
par Eric Berr
Billet d’édition
Besoins, désirs, domination
[Rediffusion] Qu'arrive-t-il aux besoins des êtres humains sous le capitalisme ? Alors que la doxa libérale naturalise les besoins existants en en faisant des propriétés de la «nature humaine», nous sommes aujourd'hui forcé·es, à l'heure des urgences écologique, sociale et démocratique, à chercher à dévoiler et donc politiser leur construction sociale.
par Dimitris Fasfalis
Billet de blog
Réflexions sur le manque (1) : De la rareté sur mesure
Pour que l’exigence de qualité et de singularité de l’individu contemporain puisse être conciliée avec ses appropriations massives, il faut que soit introduit un niveau de difficulté supplémentaire. La résistance nourrit et relance l’intérêt porté au processus global. Pour tirer le meilleur parti de ces mécanismes psycho-comportementaux, nos sociétés "gamifiées" créent de la rareté sur mesure.
par clemence.kerdaffrec@gmail.com
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart