Merci Nicolas Hulot ! Mais...

Les appels se multiplient, tous de bonne volonté, tous pour proposer des idées, en espérant mobiliser les candidats et futurs élus sur la nécessaire prise en compte de nos préoccupations, qu'elles soient quotidiennes, sociales, environnementales ou économiques. Mais ces appels n'ont-ils pas atteint leurs limites ? Peut-on encore y croire ? Faut-il encore espérer ? Ou faut-il agir ?

Merci Nicolas Hulot de porter un appel collectif réunissant 80 associations, collectifs et ONG qui font vivre le débat d’idées en France et contribuent à la démocratie locale dans les territoires. Merci d’appeler les Français, les électeurs à se mobiliser pour la solidarité.
Merci de ne pas renoncer à peser sur les cinq prochaines années. Merci d’appeler les citoyens à prendre le pouvoir. Merci pour ce nouveau pas vers un avenir meilleur pour nous, pour nos enfants, pour l’humanité, pour la planète.
Nul ne peut contester la force de vos convictions, la permanence de votre engagement, la sincérité de vos efforts au service d’une société résiliente.
Pourtant, comme vous, nous constatons que la situation en France s’aggrave d’année en année. Comme vous nous pensons que les citoyens sont les seuls à détenir les clés des changements que nous appelons de nos vœux : une transition démocratique, une transition économique, un partage plus équitable des richesses et une transition écologique radicale. Comme vous, nous pensons que les citoyens sont, et seront, les artisans de la solidarité. Comme vous, nous savons qu’il faut maintenant agir, vite, pour changer les choses.
C’est notre devoir impératif. C'est le devoir de chacun d’entre nous

Nous voulons des députés citoyens

Alors, nous appelons, nous aussi, tous les citoyens à se mobiliser. Mais nous ne voulons pas nous contenter de signer un appel, nous ne voulons pas nous limiter à interpeller les candidats à l’élection présidentielle, nous voulons plus.
Nous voulons qu’au cours des cinq prochaines années, de nouveaux députés citoyens siègent à l’Assemblée nationale. Nous voulons que des députés nous représentent, en dehors des appareils partisans qui vont redoubler de calculs politiciens dans les prochains mois. Nous voulons que des femmes et des hommes issus de la société civile portent notre voix dans l’hémicycle qui sortira des urnes en juin prochain.
Nous ne voulons pas attendre les échéances électorales de 2022 pour que les 500 mesures que vous portez à travers
l’appel des solidarités soient proposées, débattues, défendues à l’Assemblée nationale. Nous voulons que, demain, ces propositions se transforment en propositions de loi grâce à des députés citoyens, hors des partis politiques traditionnels, des députés qui auront la liberté, l’indépendance et le courage nécessaires pour se battre pour le bien commun.
Nous appelons, à notre tour, les citoyens pour leur proposer de se présenter à la députation dans les 577 circonscriptions françaises. Nous appelons les femmes et les hommes qui pensent que l’heure est venue d’agir pour défendre l’intérêt général, qui savent que rien ne s’améliorera si les citoyens ne se réapproprient pas la politique et ne décident pas d’agir collectivement. 
Tous ceux qui partagent ces constats ont le choix. Ils peuvent se rapprocher mouvements comme la Relève Citoyenne, A nous la Démocratie, La Belle Démocratie, MaVoix, laprimaire.org, et d’autres encore qui constituent l’Archipel des mouvement citoyens.

Cher Nicolas Hulot, chers collectifs, ONG, associations, aidez-nous à faire fleurir les candidatures citoyennes aux législatives. Relayez cet appel pour que vos engagements, vos convictions, vos espoirs ne restent pas lettre morte pendant 5 ans de plus.
Ensemble, envoyons des députés citoyens à l’Assemblée nationale et entamons une révolution démocratique et pacifique… avant qu’il ne soit trop tard.

Charlotte Marchandise-Franquet, ex-candidate citoyenne à la Présidentielle désignée sur laprimaire.org,

La Relève citoyenne & A nous la démocratie, mouvements de soutien aux candidats citoyens.

Vous avez apprécié cette tribune ? Signez la pétition ou rejoignez la Relève Citoyenne

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.