La sociologue

(...)

Paris - France

Sa biographie
Sociologue de formation (entre autres), je me suis tout particulièrement intéressée à la diversité des origines de la population française, durant mon cursus en sciences humaines, me consacrant plus précisément à l'étude de l’immigration algérienne, animée par un désir de compréhension : pourquoi mon père et des milliers d'autres Algériens avaient-ils choisi d'émigrer en France, après l'indépendance de leur pays (1962), malgré les plaies encore vives d’une guerre atroce, qui les avait meurtris, jusque dans leur âme ? J'ai tiré le fil... Il y avait une raison historique et sociologique à l'immigration algérienne en France, qui échappait à mon père, le pauvre, tenaillé par la culpabilité d'avoir jeté ses enfants en pâture aux affres d'un racisme systémique, hérité du colonialisme. Ses enfants et, aujourd'hui, ses petits-enfants, et arrières petits-enfants, issus non pas de l'immigration algérienne mais de la colonisation française de l'Algérie. Je me propose aujourd'hui de partager ici mes nombreuses ressources sur le sujet (ouvrages, articles, filmographie...), et les pistes de réflexion qu'elles m'ont inspirées.
Son blog
2 abonnés Le blog de La sociologue
Voir tous
  • Billet n° 1 - Crime d’État du 17 octobre 1961

    Par
    Nuit du 17 octobre 1961 : des centaines de FMA (Français musulmans d’Algérie) sont assassinés en Île-de-France par la police française. Un crime d’État. L’un des épisodes les plus meurtriers de la Guerre d’Algérie, et l’un des pans de l’histoire de l’immigration algérienne en France.