Madagascar : Élection présidentielle sous l'office du tribalisme(suite) .

Madagascar : actuellement, présidé par un jeune aux pratiques moyen-âgeuses (suite)
  • fb-img-1550787875259
    fb-img-1550787006541
    Le gouvernement des Hovas, 

La première partie de notre article définissait que les hovas sont d'origines merina, une tribu composée de andriana, nobles, hova, roturiers et les andevo, d'origines plutôt africaines

Les hovas  tsimahafotsy et tsimiamboholahy dominent l'économie, la justice, la politique et l'armée malagasy. Une domination qui s'est érigée depuis une quinzaine d'années, les Mamy Ravatomanga, Serge Rabetsaroana, Norbert Ratsirahonana et Andrinirina Rajoelina actuellement Président de la République de Madagascar se voient à la tête du pouvoir économique et politique seulement en dix ans, depuis la transition.

Rappelons que le tribalisme avait été la stratégie imprimée par le groupe des médias du jeune président : Marc Ravalomanana était traité de raciste et de tribalisme en detestant les côtiers. Le président nomme son premier ministre 'Ntsay Christian originaire du nord de Madagascar, ensemble ils composent le gouvernement, surprise, les départements clés porteurs d'opportunités et indispensables aux repressions politiques sont tous destinés aux hovas,

Finances et budget,

Aménagement de territoire et des travaux publics,

Affaires Étrangères,

Les Mines, 

La justice... 

Les natifs d'avaradrano, nobles, les andevos, les sakalavas et Tsimihety de Majunga ne sont pas représentés dans ce gouvernement et le ton commence à monter.

Paul bert Ramasimanana " Rossy" Paul bert Ramasimanana " Rossy"

Les Tuléariens, le sud et grand sud ne sont pas non plus mieux lotis, des strapontins leur ont été accordés, la grogne commence à se faire entendre . 

 

Il est tout de même nécessaire de mentionner que malgré la presence massive des hovas dans ce nouveau gouvernement malgache, le grand perdant est Norbert Ratsirahonana, son parti n'a eu aucun département autant pour l'ex ministre de la justice et aménagement du territoire, Christine Razanamahasoa, les petits partis comme le Freedom de Lalatiana Rakotondrazafy, ministre de la Communication et le parti MMM de Ny Hajo Andrianainarivelo les ont supplantés. Une pratique somme toute moyen âgeuse. Le régionalisme est une chose sensible pour les malgaches, autant les Didier Ratsiraka, feu Albert Zafy, Marc Ravalomanana et Hery Rajaonarimampianina tous anciens présidents ont du s'y plier. 

L'opinion constate que ceux sont des personnes du premier cercle du Président et de Maminiaina Ravatomanga qui avaient été placées. La population  suit de près les actions du gouvernement, qui a du mal à mettre en place des actions coherentes et en relation avec les promesses présidentielles, les repressions à caractère politique sont presques quotidiennes, l'insécurité tant promise, terrorise la population, le delestage, aucune solution pérenne proposée, la santé, des morts ont été enregistrés aucune communication n'en etait faite, le pouvoir d'achat par l'augmentation des produits de premières nécessités se voit de plus en plus affecté, en parallèle les hommes proches du Chef d'Etat ne cessent de s'enrichir de manière exponentielle....

Les hovas fortunés et l'origine de leurs fortunes

A suivre. . 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.