TGV sans rail condamné à se travestir.

Un train sans ni gare ni quai.

Elle est passée où la promesse  de métro au temps des communaux de Andry Rajoelina ?

Elle est passée où cette promesse tant écriée sur les cinquante mille logements (50.000) qui depuis bientôt sept mois, ni débroussaillage des futurs sites ni fondation sont en vue ?

Il sont passés où les promoteurs tant annoncés et exhibés? Il y avait bien des étrangers, exposés comme des vulgaires marchandises pour montrer que les annonces ainsi proclamées seront réalisées.

Où sont elles les promesses d'un changement rapide et conséquent ?

Réponse, les prémices tardent à s'ériger, les fondations introuvables, les promoteurs et investisseurs aux abonnés absents.

. À défaut de IEM, BARÉA en compensation, 

BARÉA, BARÉA, ALEFA BARÉA, l'engouement et l'amour des malgaches à son équipe nationale sont revenus pour qu'ensemble, ils n'ont raté aucun match, chaque succès et étapes franchies ont été une occasion pour manifester leur joie et faire la fête dans les rues sans que l'autorité locale n'intervienne, une révolution est en marche, comment ce sera quand le descendra dans les rues pour exprimer leur colère?

Une jeunesse vive et brillante qui ne demande qu'être aidée pour s'épanouir, mille fois bravo les gars. Une jeunesse vive et brillante qui ne demande qu'être aidée pour s'épanouir, mille fois bravo les gars.

C'est fou que le football puisse entrainer tout un peuple à oublier l'essentiel, ce n'est pas la première fois que le football avait été utilisé par les politiciens pour masquer leur incompétence, pour cacher leur inaction, le football est l'un des leviers social pour éveiller l'unité nationale, le football enivre, le football solidarise. 

Des voix s'élèvent, pas de politique dans le sport, pas de politique dans le football, rien à faire, les politiciens sont là, ils s'incrustent, pour la simple raison que cette épopée est devenue une affaire nationale, une politique nationale pour le pouvoir en place. C'est vrai et ceci est un fait, A.Rajoelina n'est pas adulé par la population tananarivienne, un autre fait vient s'ajouter à cela et l'opinion en est dissuadée : A.Rajoelina est l'élu légalement de l'HCC*, pas l'élu légitime du peuple, de là il est condamné quérir une légitimité populaire, le football en est un des moyens pense-t-il. 

Pourrait-on parler de la genèse de ce succès ?

On a toujours tendance à oublier les artisans principaux d'un succès, la vie est ainsi faite pour que les opportunistes ne ratent aucune occasion pour s'apprroprier l'oeuvre des autres, c'est l'un des plus vieux métier du monde, travestir, helas oui travestir les succes des autres pour soi. 

"... TSY MAHALALA MENATRA IO..." jeunes chanteurs malgaches sélectionnés pour l'occasion. 

Monsieur est en quête de toutes les opportunités qui puissent le rendre populaire. A.Rajoelina, vu dans quelle condition il avait été élu, est condamné à chercher une incertaine légitimité auprès du peuple malgache. Le BARÉA était là, c'est une occasion en or. Monsieur est en quête de toutes les opportunités qui puissent le rendre populaire. A.Rajoelina, vu dans quelle condition il avait été élu, est condamné à chercher une incertaine légitimité auprès du peuple malgache. Le BARÉA était là, c'est une occasion en or.

"... IL N'A PAS HONTE CELUI-LÀ..." 

 

Nicolas Dupuis deviendra une légende du football malgache, grâce à la mobilisation et à l'intégration des joueurs ayant des racines malgaches, il a pu constituer une équipe qui a fait trembler l'Afrique. Bravo N.Dupont Nicolas Dupuis deviendra une légende du football malgache, grâce à la mobilisation et à l'intégration des joueurs ayant des racines malgaches, il a pu constituer une équipe qui a fait trembler l'Afrique. Bravo N.Dupont

 

Actuellement en prison, Mbola Rajaonah une personalité qui dérange A.Rajoelina et consorts, son consortium de média incendié par ses propres et traîtres collaborateurs missionés par le camp d'en face, il aidait le sport malgache, il était vu au basket-ball, au football...aux divers carnaval et d'autres événements sportifs. Actuellement en prison, Mbola Rajaonah une personalité qui dérange A.Rajoelina et consorts, son consortium de média incendié par ses propres et traîtres collaborateurs missionés par le camp d'en face, il aidait le sport malgache, il était vu au basket-ball, au football...aux divers carnaval et d'autres événements sportifs.

Briand Andrianirina, voulait briguer la présidence de la fédération du football, avec certitude, il peut amener la modernité et l'évolution, on l'avait déjà vu à l'œuvre avec la fédération malgache du Tae Kwon Do. Actuellement sous les représailles des dirigeants malgaches, il se voit être interdit de sortir du territoire, tout ceci pour l'intimider à ne pas se présenter à cette échéance. Briand Andrianirina, voulait briguer la présidence de la fédération du football, avec certitude, il peut amener la modernité et l'évolution, on l'avait déjà vu à l'œuvre avec la fédération malgache du Tae Kwon Do. Actuellement sous les représailles des dirigeants malgaches, il se voit être interdit de sortir du territoire, tout ceci pour l'intimider à ne pas se présenter à cette échéance.

Depuis que lui même le premier buteur de la CAN, Anicet, en 2017 boudait sa présence pour jouer avec le BARÉA , depuis qu'à même cinq personnes dormaient dans un 20m2, depuis que les joueurs étaient orphelins de mécènes sauf  la Commune urbaine d'Antananarivo par sa mairesse, les Mbola Rajaonah,  Briand Randrianirina,  feu John Elite, et le ministre du sport Anicet.R, sous l'impulsion du Président de la République de l'époque Hery Rajaonarimampianina, personnes, niet, nada, rien, personne n'a entendu parler ni de loin, ni de près l'aide de Andrianirina Rajoelina, pour que Lova Ramasimanana tente de sauver la mise en travestissant les faits, personne n'est dupe jeune homme. 

Les époux H.Rajaonarimampianina, étaient l'un des soutiens indéfectibles de BARÉA au même rang que d'autres sponsors tels que la Telma et la famille Hiridjee Hassanein et Amine. Les époux H.Rajaonarimampianina, étaient l'un des soutiens indéfectibles de BARÉA au même rang que d'autres sponsors tels que la Telma et la famille Hiridjee Hassanein et Amine.

C'est vrai en 2017, Hery Rajaonarimampianina avait d'autres priorités, lui même n'avait jamais pensé que cette équipe de BARÉA allait connaître une telle éclosion, remettre les choses sur les rails, après une période de transition catastrophique étaient ses priorités :

. Reprendre et rétablir nos relations avec les bailleurs de fonds.

. Rétablir l'ordre social, grèves par-ci, grèves par-là..... 

..... 

Du coup tant bien que mal, le couple présidentiel aidait, souvent par des soutiens personnels, il aidait le foot, la pétanque, le judo, l'athlétisme, le basket etc... On voyait Mbola Rajaonah partout, visiblement pour exécuter les instructions de son patron politique. 

 

Parenthèse, vous les politiciens malgaches, le jour où vous vous rendrez compte que le sport est une priorité, Madagascar embrassera le développement, un peuple sain est un peuple productif, une des façons pour alléger les dépenses sanitaires. Le sport fait parti des produits marketing les plus porteurs, le sport est un vecteur de développement.

Bref, 

Andrinirina Rajoelina en bon opportuniste et c'est ce qu'il fait d'ailleurs depuis son élection, s'approprie des bienfaits du travail effectué par son prédécesseur Hery Rajaonarimampianina. Ce dernier lui avait laissé un héritage, un taux de croissance positif de 5,2% avec une projection au conditionnel du même ordre pour l'année 2019. Cela traduit un résultat positif, comme en 2009, tout cela en pratique est un pari difficile à relèver pour Andrinirina Rajoelina, dans la mesure où on est à mi-parcours de la fin d'exercices où rien n'est claire, où son inaptitude est flagrante.

La venue de la banque mondiale, la visite de la BAD, et la confirmation de poursuivre, les efforts impulsés par le gouvernement de Hery Rajaonarimampianina par les relations bilatérales avec les gouvernements chinois et japonais, sont insuffisantes pour projeter un taux de croissance positif supérieur à 5,2%.

A.Rajoelina a du mal à définir les éléments fondamentaux qui stimulent le développement. Les acquisitions en matériels reçus avec dédain ne le sont pas. À l'oeil nu ses maladresses sont visibles : "... TSY MAHALALA MENATRA..." Il n'a pas de honte à inaugurer en se targuant comme  étant le seul et unique initiateur des projets concus, conclus et actés par H. Rajaonarimampianina sa bête noire, comme si l'ombre de ce dernier le suit et qu'il a du mal à s'en dépatouiller. 

 

  1. John Elite, mérite d'être cité parmi tant d'autres, l'amour de sa patrie, de sa couleur nationale, et son attachement à son équipe nationale lui ont valu sa vie, paix à son âme, à lui nous disons bravo John, tu es le meilleur, merci pour ton amour, merci pour ton soutien... Puisse ta famille s' enorgueillir de ce que tu as fait pour le sport malgache. John Elite, mérite d'être cité parmi tant d'autres, l'amour de sa patrie, de sa couleur nationale, et son attachement à son équipe nationale lui ont valu sa vie, paix à son âme, à lui nous disons bravo John, tu es le meilleur, merci pour ton amour, merci pour ton soutien... Puisse ta famille s' enorgueillir de ce que tu as fait pour le sport malgache.

L'IEM ne décolle point et le TGV de l'imagination de A.Rajoelina reste au quai, A.Rajoelina est en fait un travesti du temps moderne, les actions ne changent pas, rien ne bouge, rien ne progresse, seule la communication fleurit le reste, et le peuple bave.

*HCC : Haute Cour Constitutionnelle. 

Andrew Berthold 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.