Madagascar : Élection présidentielle sous l'office du tribalisme.

Madagascar, actuellement présidé par un jeune aux pratiques moyen-âgeuses (première partie)

Andry Rajoelina, Président de la République de Madagascar Andry Rajoelina, Président de la République de Madagascar
Une île au parfum paradisiaque par ses faunes et par ses flores, par ses plages et par ses paysages ; c'est aussi un pays ruiné par la politique et par ses politiciens sans ni éthique ni vergogne.

Deux candidats occupaient l'attention des électeurs, les deux, originaires de la capitale, Marc Ravalomanana ancien President déchu en 2009 à l'issu d'un putsch militaro- civil de son rival Andrianirina Rajoelina : " des hauts plateaux".

La stratégie de propagande de l'équipe média du candidat Andrinirina Rajoelina, était basée sur la division,et sur l'adversité entre les merinas d'origines indonesiennes, asiatiques, et vivent dans les hauts plateaux, et les "cotiers"  majorité d'origine africaine et qui vivent dans les côtes périphériques de l'île .

Maminiaina Ravatomanga, bras droit de Andry Rajoelina Maminiaina Ravatomanga, bras droit de Andry Rajoelina

 

Une strategie favorisée par la diversité ethnique

Bien vu et machiavélique comme stratégie, en dehors des dix huit tribus, au sein de chaque tribu il y a des ssubdivisions claniques qui existent, entre autres chez les merinas : les andriana, d'origine malaysiennes et indonesiennes, les hovas de l'Indonésie et les andevo plutôt de l'Afrique. Dans cette complexité clanique s'ajoute l'existence entre autres  deux clans hova "roturiers" : les tsimahafotsy et les tsimiambolahy, qui après une vingtaine d'années de concurrence politique ont pu supplanter les andriana " nobles" en se positionnant maitres de l'économie, de l'administration, de la magistrature et de facto l'armée. À la tête de ce conglomérat de hova se trouvent : Norbert Lala Ratsirahonana, ancien juge constitutionnaliste et premier ministre, Sylvain Rabetsaroana, premier importateur de sucre causant la faillite d'une société sucrière de l'Etat, Mamy Ravatomanga, opérateur économique dont la source d'enrichissement provenait du financement du prêt subsaharien à l'époque du feu Président Albert Zafy, auquel beaucoup de zones d'ombre restent à éclaircir. Hajo Andrianainarivelo, simple employé cadre du groupe laitier de Marc Ravalomanana, et le Président actuel Andrinirina Rajoelina. 

Norbert Lala Ratsirahonana Norbert Lala Ratsirahonana

Tout simplement, Marc Ravalomanana avait été traité de tribaliste : deteste les cotiers, voire raciste : hait les noirs. Tous les médias du clan Andrinirina Rajoelina balancait à longueur de la journée sans arrêt des attaques à caractère tribales. L'equipe de Marc Ravalomanana avait du mal à se dépatouiller, car aucune ni règle ni éthique n'ont été respectées, les provinciaux avaient aussi l'air de suivre surtout ceux du sud : les Tuléariens et ceux du nord : les majungais et les antsirananais... 

Paul bert Ramasimanana " Rossy" Paul bert Ramasimanana " Rossy"

Dans la capitale, massif central, hauts plateaux de Madagascar, Antananarivo là où vivent la majorité des merinas. Vu la division entre andriana, hova et andevo, Marc Ravalomanana a du subir les affres de cette stratégie de la division sans pouvoir ni convaincre ni s'en débarrasser....

A suivre

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.