L'insécurité à Madagascar

Madagascar : images exécrables de l'insécurité dont les meilleures cibles sont les étrangers, tantôt par l'assassinat, tantôt par le kidnapping.

fb-img-1550951884908
fb-img-1550951903151
 Assassinats sommaires :

Les premieres cibles des attaques  même en plein jour sont les distributeurs de produits de premières nécessités, les stations services, les paysans propriétaires de zébus, et les sites qui sont succeptibles de générer d'argents liquides et d'espèces, en deuxième lieu, ce sont les européens ou étrangers travaillant dans les grands groupes et le plus "juteux"est  le kidnapping auquel les indo-pakistanais d'origine française sont les plus touchés.

Dernièrement (cf photos) un ressortissant canadien avait été sauvagement assassiné, une moto comme butin des assaillants et assassins.

Madagascar est une grande  île qui fait 590.000km2, où l'armée et la gendarmerie sont plus concentrées dans les grandes villes que dans les zones à risque, plutôt destinées pour les répressions politiques que pour la sécurité de sa population.

Insécurité : promesse présidentielle, 

Depuis une décennie, le kidnapping n'a jamais été ni élucidé, ni éradiqué, pire les victimes dans les coulisses par peur des  représailles parlent de la haute complicité des hommes hauts placés et hauts gradés au sein de l'Etat. Il y avait eu la fameuse liste qui la veille de son départ, l'ambassadeur de France : François Goldblatt " liste Goldblatt" qui à ce jour, mystérieusement n'a jamais été révélée publiquement, pourquoi ?

Le nouveau président Andrinirina Rajoelina a promis d'éradiquer l'insécurité et élucider les operations de kidnapping, lors de sa campagne électorale, sans aucun doute, des progrès sont vraiment attendus dans un délai meilleur, en attendant les malfrats sèment la terreur, et la peur plane  sur l'ile rouge

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.