Madagascar : un plat qui se mange froid

Madagascar sous l'égide des lobbys étrangers.

L'élection présidentielle malgache n'a pas échappé à l'opinion internationale, des faits bizarres ont été remarqués, déjà le scrutin truffé, de manipulations, et de vol à ciel ouvert et massif du clan A. Rajoelina. La présence russe pendant le processus mérite à ce qu'on parle de Madagascar.

. Des lobbys politiques à Antananarive,sous le signe de la concurrence, 

Madagascar, une île, ancienne colonie et d'influence naturelle française où l'ancrage diplomatique et la présence stratégique de La France sont indélébiles, elle se trouve au premier rang des pays qui aident et soutiennent par les accords bilatéraux depuis l'indépendance de Madagascar, même si ces dernieres années, la Chine se voyait à la tête des pays bailleurs principaux de Madagascar. De là, il est tout à fait normal que le lobbying politique français prend place majeure dans une élection présidentielle malgache. 

Des faits suspects et marquant ont été observés (cf reportage BBC ), relatés par nos confrères de la BBC, la présence permanente du lobbying russe à côté de A. Rajoelina. 

La journaliste de la BBC, par une question très encombrante avait interpellé le candidat A. Rajoelina : " ... êtes vous candidat des russes ?" une question stratégique et pertinente, réponse : "... je suis candidat du peuple malgache ", plus loin dans le reportage on voyait un russe en guise de garde du corps de A. Rajoelina 

Les russes sont bel et bien dans l'entourage proche de A. Rajoelina, la réplique à la question de notre consœur de la BBC était en fait une réponse mensongère adressée aux lobbys francais qui avaient vite compris la situation, les lobbyistes et politiciens français se voyaient du coup relégués au second plan, eux, qui sont les concepteurs de la fameuse Initiatives Émergence Madagascar :IEM, eux qui ont établi son plan de campagne, se voyaient perdre du terrain, l'influence vire à l'est, alerte A. Rajoelina dérape et trahit. 

 

Document, qui montre clairement l'intervention et la participation des lobbyistes proches du pouvoir russes. © BBC News Africa

La présence lors de l'investiture du chef de l'axe lobbying français n'était pas du tout fortuite, le ministre de la République Française présent à l'investiture et à la réception présidentielle, n'avait pas été considéré à la hauteur de son rang, il fallait réajuster le positionnement stratégique de l'influence; les russes écartés parmi les simples invités. 

. La concurrence russe et française

Les lobbys ont des missions précises et des objectifs à atteindre, la première étape leur est acquise, A. Rajoelina élu président de la République, le plus dur commence, l'interlocuteur, du coup change de statut à partir de là, les agissements et approches changent et deviennent compliqués d'autant plus que la concurrence est déjà annoncée pendant la campagne électorale. Les russes autant que les français vont devoir entrer en concurrence, sans oublier la puissance de la diplomatie chinoise et japonaise qui sont aussi présentes. Pour le cas de Madagascar, deux domaines intéressent les lobbys politiques, il est important de souligner que derrière tous ces lobbys il y a des investisseurs potentiels qui s'intéressent aux mines et métaux strategiques, le pétrole et le gaz (off-shores et on-shores), et éventuellement à des proportions isolées les prestations diverses aux infrastructures routières, centrales solaires et  centrales hydro-électriques auxquelles s'alignent le lobbys indo-pakistanais natif de Madagascar, qui apprécie guerre la venue des sénégalais sur les possibles opportunités malgaches. Les indo-pakistanais, depuis 2009, dominent l'économie malgache. Avec ceux-là, la diplomatie et le lobbys americano-canadien qui se concentrent sur les metaux stratégiques, et pétrole essentiellement. Bref, il faut du doigtés et des expériences sérieuses et avérées en stratégie des relations internationales. 

À tout moment les deux ex-présidents peuvent être déclenchés et refaire surface. M. Ravalomanana  de sensibilité anglo-saxon et Allemand et H.Rajaonarimampianina plutôt chinois, français, indien et russe, les ensembles ils ont la confiance de Breton Woods et du Fonds Monétaire International, finit l'époque des excuses, tout se sait par les renseignements decriptés actuellement, surtout pour un Chef d'Etat corrompus, panama papers aidant. 

Sacs de riz importé par l'Etat malgache, sur lequel le président n'hésite pas mettre la couleur de son parti, riz objet de scandal auquel l'Etat se mure dans un silence qui veut tout dire. L'opinion réclame les dossiers d'importation et le coût réel de ce riz. A. Rajoelina par usurpation prétend être le bailleur de cette opération sociale, toute la vérité sur cette affaire est attendue. Nous ne manquerons pas au moment opportun de publier au grand jour pour l'intérêt général et dans un souci de Sacs de riz importé par l'Etat malgache, sur lequel le président n'hésite pas mettre la couleur de son parti, riz objet de scandal auquel l'Etat se mure dans un silence qui veut tout dire. L'opinion réclame les dossiers d'importation et le coût réel de ce riz. A. Rajoelina par usurpation prétend être le bailleur de cette opération sociale, toute la vérité sur cette affaire est attendue. Nous ne manquerons pas au moment opportun de publier au grand jour pour l'intérêt général et dans un souci de

Un potentiel assez exigu et limité pour des investisseurs qui interviennent avec l'appuie de leurs nations " grandes nations"  via leurs lobbys sinon par leurs représentations diplomatiques, la lutte d'influence s'annonce rude, une chose est certaine aucune structure diplomatique et aucun réseau de lobbying apprécient se faire doubler par une autre structure diplomatique et de lobbys, encore moins issu d'un État concurrent, qui des deux structures actuellement se sent écartée, les russes ou les français ? Aucune réponse à ce stade. Est-ce que les indo-pakistanais franco-malgache de citoyenneté se sentent délaissés, le secteur de la distribution pétrolieres est le premier signe, l'Etat gèle le prix depuis trois mois, pourtant l'augmentation du prix à la pompe semble irréfutable, vu la fluctuation permanente du prix mondial du produit. 

Il y a tout de même un sentiment de lutte affreuse et de concurrence sans merci qu'on ressente ici et là. 

Depuis 2015, les russes se sont positionnés par rapport à leur vision et leur visée sur l'Afrique. Il ne faut pas oublier que le président de la fédération Russe se sentait critiquer publiquement par le président français Francois Hollande sur l'annexion russe de la Crimée, Vladmir Poutine rétorqua : "... on n'a pas de leçon de morale à recevoir de la France,... commencez d'abord à concéder les îles Eparses aux malgaches, après on pourra discuter". 

Une phrase devenue populaire depuis, la France supportait très mal. Emmanuel Macron, malgré une reprise diplomatique cordiale avec les russes, reste très prudent à l'égard de son camarade V. Poutine. La diplomatie et le lobbys russe depuis la présence de V. Poutine au Kremlin sont les plus craints et les plus actifs, l'Afrique depuis est devenu leur cible favorite. 

De là nait la concurrence féroce, car le lobbys et la diplomatie français ne vont pas se laisser faire, la France est engagée à proteger les vingt mille francais presents à Madagascar, la France doit défendre ses biens et ses avoirs, les îles Eparses entre autres, la présence russe dans l'entourage du gouvernement et du président malgache plaît guerre au gouvernement français, il y a des faits et gestes indirects perçus par le citoyen lambda, pourquoi le président Emmanuel Macron ne se daigne à recevoir le président malgache que seulement cinq mois après sa nomination. Trois réponses à cela :

- la prudence, la France devait analyser le comportement réel de A. Rajoelina, sa diplomatie, ses accointances, et ses réels capacités.

- la prudence, vue les relations entre A. Rajoelina et la droite, aile Sarkoziste française, le recul est nécessaire pour le president français, connaissant la situation politique et judiciaire en France de l'ex-president français, qui reste un des sujets les plus cités dans les médias. 

Nicolas Sarkozy, une présence plus que symbolique, la certitude pour ce qui est du soutien et travail effectués par le lobbying de la droite française aile Sarkozy ne souffre d'aucun refus, Il y a des gros intérêts en contre-partie, financiers ou montage de projets, l'un ou l'autre. Nicolas Sarkozy, une présence plus que symbolique, la certitude pour ce qui est du soutien et travail effectués par le lobbying de la droite française aile Sarkozy ne souffre d'aucun refus, Il y a des gros intérêts en contre-partie, financiers ou montage de projets, l'un ou l'autre.

- la prudence, vue les procédures judiciaires initiées au Parquet de Paris par le PNF : Parquet National Financier, auquel à un moment à un autre A. Rajoelina et son associé M. Ravatomanga devront répondre devant la barre leurs actes, et opération d'acquisitions de biens immobiliers que le PNF n'arrive pas à situer, ni l'origine des fonds, ni les ressources qui puissent financer leurs acquisitions qui dépassent l'entendement. Il semble que M.Ravatomanga sera parmi la délégation malgache pour Paris, une occasion pour le PNF, soit le convoqué, soit l'appréhendé. 

M.Ravatomanga, associé et financier de A. Rajoelina, sur qui une procédure serait initiée par Parquet National Financier, sur des acquisitions immobilieres sans fondement de ressources valables. M.Ravatomanga, associé et financier de A. Rajoelina, sur qui une procédure serait initiée par Parquet National Financier, sur des acquisitions immobilieres sans fondement de ressources valables.

Bref, une visite en France, sous le signe de la prudence et de la suspicion, le président français ne manquerait pas de lui signifier les impératifs de la France . A. Rajoelina aura beaucoup à recevoir d'Emmanuel Macron, personalité, progressiste et qui maîtrise parfaitement ses dossiers, ce n'est pas un président de la trempe de A. Rajoelina qui puisse tenir face à ce président, certes il est en baisse actuellement dans les sondages et perd en popularité, mais la diplomatie est une autre histoire. On verra si le président malgache sera traité comme George Weah, président du Liberia. 

Tout cela implique des gros intérêts financiers et stratégiques, une erreur, rien qu'une serait fatale, en prenant les deux lobbys de nature concurrente, A. Rajoelina joue avec le feu, car l'un comme l'autre ne tolère point la trahison, il doit beaucoup à la France qui était la première grande nation à cautionner son élection hors normes, sans compter les non-dits negociés dans les coulisses, sic demandez-en à M. Ravalomanana. A. Rajoelina doit autant aux russes, allez savoir pourquoi ? 

. A. Rajoelina perd le soutien des juges.

Madagascar, un pays où la corruption prend place majeure, ceci depuis la tête de l'Etat aux simples fonctionnaires, au vu et au su tous les médias locaux et internationaux. Le plus concerné étant le président actuel A. Rajoelina qui n'hesite pas à lancer des forfanteries en publics pendant sa campagne électorale. Un personnage qui s'engage facilement, et qui galéje pour plaire et séduire,  c'est un hâbleur notoire qui s'est fait prendre à plusieurs reprises. 

A. Rajoelina devant l'irrécusable perd sa lucidité et n'hésite pas à tenir responsable de la bonne marche de l'IEM, les hauts conseillers. C'est de la provocation. A. Rajoelina devant l'irrécusable perd sa lucidité et n'hésite pas à tenir responsable de la bonne marche de l'IEM, les hauts conseillers. C'est de la provocation.

Par cette corruption massive, il n'est pas rares de voire des juges, magistrats et des juristes qui perdent leurs robes et leurs toges au point de feindre le respect de la déontologie et de l'éthique, trois magistrats avaient été remarqués lors de la campagne présidentielle par leurs engagements et leurs interventions respectives dans les médias et reseaux sociaux. 

. Herilaza I, se distinguait dans la manipulation de la loi au gré de la lecture convenant à A. Rajoelina, cette semaine pour le changement de la constitution, des flagorneries impensables venant d'un magistrat et fils d'un ancien ministre de la justice et garde des sceaux, il a perdu toute sa crédibilité future. Par un revers d'une main la Haute Cour Constitutionnelle dressait une décision qui renvoie A. Rajoelina et sa troupe vers une aventure risquée qui élimine tout abus effréné du pouvoir, en attendant la législative et les sénatoriales. 

Herilaza.I, un des manipulateurs juristes et magistrats à la bourse de A.Rajoelina, apprenti influenceur d'opinions qui a perdu tout sens de l'objectivisme pour une cause ponctuelle. Herilaza.I, un des manipulateurs juristes et magistrats à la bourse de A.Rajoelina, apprenti influenceur d'opinions qui a perdu tout sens de l'objectivisme pour une cause ponctuelle.

I. Kearon, jeune magistrat, proche du ministre de la jeunesse et sport, Tinoka Roberto, qui n'hésitait pas à exhiber sur les réseaux sociaux ses photos collectant les sacs contenant les procès verbaux et résultats, une mission qui incombe les agents de commission électorale ou d'autres agents de l'administration autorisés spécialement pour la collecte des résultats. Il agissait dans la zone du sud, du grand sud de Madagascar, à partir de là, il est tout à fait normal que dans le sud de Madagascar on enregistrait le maximum d'anomalies notamment, sur le nombre des votants qui dépassent largement le nombre des inscrits dans la liste électorale, le nombre des votants pour A. Rajoelina, gonflé au triple voire plus du nombre lors du premier tour, incroyable.

I. Kearon, semble être l'un des acteurs principaux des manipulations des voix électorales et du scrutin présidentiel dans le grand sud de Madagascar avec la participation du député Siteny, de l'ex-premier ministre Camille vital et du ministre de la jeunesse et sport actuel : Tinoka Roberto I. Kearon, semble être l'un des acteurs principaux des manipulations des voix électorales et du scrutin présidentiel dans le grand sud de Madagascar avec la participation du député Siteny, de l'ex-premier ministre Camille vital et du ministre de la jeunesse et sport actuel : Tinoka Roberto
 

T. Fanahimanana, un jeune syndicaliste, magistrat, qui actuellement directeur général auprès du ministère de la communication et de culture, qui brillait par ses interventions tendancieuses au gré de la réalité juridique des faits, normal qu'il s'investisse plus tard pour défendre une cause complètement ridicule, le ministère dans lequel il fait office, allait reprendre et remettre en surface une vieille loi, sur l'interdiction du port de la "mini jupe", il a perdu autant que ses deux confrères sa crédibilité, trop tôt va-t-on dire. 

T. Fanahimanana, s'est ridiculisé en défendant non seulement l'interdiction du port de la mini-jupe et le changement anti-constitionelle des termes et articles de la constitution. T. Fanahimanana, s'est ridiculisé en défendant non seulement l'interdiction du port de la mini-jupe et le changement anti-constitionelle des termes et articles de la constitution.

Bien évidemment, d'autres magistrats sont aussi atteints par ces syndromes qui n'ont pas de nom, seulement, l'envie de l'enrichissement rapide sans cause et illicite enivre la jeunesse malgache. Pour l'instant on parle de ces trois magistrats les plus en vue, d'autres plus ou moins discrets restent dans leur coun sans faire trop de vagues, pourtant il y a un parmi qui detient le commandement de l'appareil de et la machine de la répression, Dina. A, secrétaire général adjoint à la présidence, signataire de toute la majorité des arrestations politiques avec le soutien de la présidence et de la ministre de la communication. 

Malgré tous ces juges et magistrats autour de A. Rajoelina, les hauts conseillers sont restés limpides quant à l'adoption de leur décision, sont-ils en passe de s'éloigner d'un système pourri par des menaces et de corruption diverses. L'opinion reste prudente, malgré les signes de satisfaction manifeste.

. Une machine de repression infernale, 

Oui, infernale qui est ressentie par une population complètement tétanisée, et résigné, mais par on ne sait quelle façon et de quelle manière, la machine devient grippée par manque d'huile, de gas oil ou d'entretien tout simplement, il n'y avait pas de suivi serieux et sincère, l'embrayage commence à rendre son âme comme une "operating failure" ou "technical deficiencies", grave, les hauts conseillers n'ont pas suivi les recommandations du president, une giffle, une grosse paire de giffle, la honte. 

LR.Andriantongarivo, future première ministre, se trouve à la tête de la machine de répression politique, une dame qui n'a pas froid aux yeux, adepte du tribalisme primaire anti-merina* : population native et d'origine d'Antananarive LR.Andriantongarivo, future première ministre, se trouve à la tête de la machine de répression politique, une dame qui n'a pas froid aux yeux, adepte du tribalisme primaire anti-merina* : population native et d'origine d'Antananarive

Cette grosse machine infernale de répression et de dissuasion qui s'enraille, étonne plus d'un, le pourquoi s'impose. L'image de la machine en panne technique par métaphore en est la réponse, d'où elle vient l'erreur de manipulation que les britanniques appellent " a major technical failure " qui sont les auteurs et les responsables ? Le plus remarquable étant les précipitations organisationnelles flagrantes sur la stratégie et les procédures initiées, le manque de maturité politique est patent, ce n'est un ex-haut conseiller constitutionnel comme Norbert Lala Ratsirahonana qui agira de la sorte, erreur de procédure irrécusable, Dina Andriamaholy serait-il capable de fermer les yeux pour une impaire pareille, ce qui est sûr à l'heure où on parle, le Président A.Rajoelina accuse le coup ses interventions sur les réseaux sociaux dénote sa déception. 

En effet, c'est un premier serieux revers pour A. Rajoelina et LR.Andriantongarivo, l'opposition se garde d'être euphorique connaissant les ruses du camp d'en face au point où le doute plane sans que l'opinion n'en soit convaincu. 

L'ensemble de ces faits marquants les lobbys, et les hauts conseillers, la décision de la Haute Cour Constitutionnelle et ses conséquences instillent beaucoup de questions sans réponse dans l'esprit des intellectuelles malgaches et sème la panique et le doute. Y-a-t il un revirement de la situation en cours ? Que rôle joue les hauts conseillers ? Des hauts conseillers reconnus par leur caractere de girouette, bref l'intrigue envahit l'esprit des uns et des autres. 

. l'IEM, n'a fait rêver que son promoteur,

Force est de constater qu'à ce jour, aucun signe probant puisse attester que l'IEM, de manière palpable et ressenti par la population, est en marche, aucun signe de démarrage, pourtant, les effets d'annonces pleuvent, les interventions télévisées deviennent fréquentes. Les pauses de premières pierres ici et là relèvent de l'usurpation, le chef d'Etat n'hésite, pas de manière morbide et honteuse, de s'approprier des projets déjà initiés et conclus par son prédécesseur : H.Rajaonarimampianina qui reste absent de la politique malgache. L'IEM ne se démarque pas des anciens engagements de A. Rajoelina, le métro déjà en fabrication, les hopitaux gratuits, la place de la démocratie, la constitution : "... Ce n'est pas priorité,.... je ne toucherai pas à la constitution...." flagorneur de première. 

A. Rajoelina, personage pour qui les galéjades publics, ne lui derange pas au point où ses forfanteries dépassent l'inadmissible. Ses fanatiques le suivent aveuglément, cependant sa popularité est en baisse. A. Rajoelina, personage pour qui les galéjades publics, ne lui derange pas au point où ses forfanteries dépassent l'inadmissible. Ses fanatiques le suivent aveuglément, cependant sa popularité est en baisse.

Il est tout à fait évident de penser que l'IEM n'a point trouvé ni bailleurs ni investisseurs, pour ce qui est de bailleurs difficile de se projeter pour un déblocage  de financement intempestif sans un dossiers ayant passé par les filtres de procédures techniques, environnementales et financières qu'est la première étape fondamentale pour espérer une issue favorable à terme. Cette étape, qui est la plus importante demande une durée minimum de dix huit mois, or A. Rajoelina s'est engagé à proclamer publiquement à maintes reprises que " les financements, les bailleurs et investisseurs privés sont déjà prêts, au lendemain de mon élection, l'IEM prendra son envol et debutera à tres grande vitesse ". Les faits contraires apparaissent après cent jours au pouvoir, voilà pourquoi pour motiver l'échec de l'IEM, le coup du changement de la constitution paraît, selon une partie de l'opinion tananarivienne, un montage machiavélique. Ainsi, il peut royalement accuser les hauts conseillers d'être les freins et les blocages de la bonne marche de l'IEM, en vérité c'est un coup démoniaque, une parade pour gagner du temps et du terrain pour un quitte ou double :

LR.Andriantongarivo, la nouvelle star du gouvernement  du Premier ministre N'tsay Christian, c'est une dame à tout faire qui n'hésite pas à se salir les mains, les arrestations politiques ici et là semblent être ses œuvres. Pour le paraître et bling bling et pour d'autres faits, elle sera du voyage avec A. Rajoelina à Paris, le 27 mai et certainement à l'Elysée. LR.Andriantongarivo, la nouvelle star du gouvernement du Premier ministre N'tsay Christian, c'est une dame à tout faire qui n'hésite pas à se salir les mains, les arrestations politiques ici et là semblent être ses œuvres. Pour le paraître et bling bling et pour d'autres faits, elle sera du voyage avec A. Rajoelina à Paris, le 27 mai et certainement à l'Elysée.

Ça passe il aurait eu le pouvoir à lui seul : nomination du premier ministre et nomination des membres du gouvernement, donc dissolution ou changement du contenu de l'article 54 de la constitution malgache, ça ne passe pas il a une bonne excuse de communication. 

Un couple bizarre se fait remarquer, par leurs maintes sorties à l'extérieur, par leurs multiples errements et par leurs interventions répétitives dans les médias. Selon l'opinions, cet échec, serait l'oeuvre du Président et de la ministre de la communication et de la culture. Un couple bizarre se fait remarquer, par leurs maintes sorties à l'extérieur, par leurs multiples errements et par leurs interventions répétitives dans les médias. Selon l'opinions, cet échec, serait l'oeuvre du Président et de la ministre de la communication et de la culture.

A.Rajoelina est un adepte de la manipulation par voie de communication, avec LR.Andriantongarivo, les deux ils font la paire, et beau couple politique irrepressible, pour l'instant l'échec et ce renvoie poli leur sont difficiles à avaler, ils sont rusés et sans état d'âme, semble-t-il qu'à Madagascar beaucoup de plats se mangent froid, attention danger. 

Andrew Berthold 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.