Voir tous
  • Depuis le temps que j’ai croisé ton ombre loin des masques de l’ennui...

    Par
    Les sourires sont fanés sous les masques de la peur. Je ne parle pas de salaire, mais d'une économie visant à déstabiliser l'ordre du monde, puisque dans cette emprise psychologique frôlant le dictat, on vise à réduire à néant tout un pan de vie loin du siècle des lumières. Peuple, réveillez vous et exprimez vous. Vos mots sortent d'une bouche et non d'un dessous de masque. Bas les masques...