Confinement infernal

Je déplore cette situation. Je soutiens les soignants, qui n'ont pas vu leurs conditions de travail ni leur salaire s'améliorer. Pas d'augmentation du nombre de lits dans les hôpitaux, ni de recrutement, alors qu'on sait depuis cet été que la 2nde vague allait arriver en automne. Plan blanc: déjà épuisés, ils voient leurs vacances annulées et on tire sur leur état de santé physique et psychologique... Je doute que de pauvres applaudissements compensent. Les restos, cafés, bars, bien dans la merde eux aussi: ils auraient franchement pu continuer à exercer, avec un protocole qui aurait dû être mis en place dès le début, ce que beaucoup ont fait, mais pas tout le monde. Et là, c'est la descente aux enfers, pour eux et pour tous les gens à leur compte... Pendant qu'Amazon et Carrefour se lèchent les doigts de tout cela, les petits coulent. Soutien aussi aux artistes, clairement condamnés, dont on a plus que besoin en ce moment pour continuer à rêver (A ce propos, courez voir ADIEU LES CONS , de Dupontel, il est grandiose!!!) Il y a aussi tous les gens qui auraient clairement pu continuer le télétravail, mais non, le Président ne va pas se mettre ses copains du Medef à dos, donc tous ceux qui prennent les transports ont continué à s'entasser joyeusement dans les transports en commun où la distanciation NE PEUT PAS être appliquée, parfois avec le masque sur le menton. Sympa de se contaminer pendant 1h voire 1h30 chaque matin et chaque soir.

Et puis il y a nous. Les profs. Les gros fainéants qui ont 4 mois de vacances par an + 2 mois de confinement à ne rien foutre... OU PAS. Nous qui allons certes continuer à percevoir un salaire , pas comme les gens à leur compte ou ceux qui ont perdu leur travail (et que je soutiens, je le répète), mais qui allons être exposés pour permettre aux parents de télétravailler et à l'économie d'être <<relancée>>...? A fermer les cinés, musées, théâtres, restos, bars, je doute que cela suffise...! Parce que OUI les enfants sont bel et bien contagieux, l'étude qui a prouvé le contraire a été faire PENDANT LE 1ER CONFINEMENT, moment où ils n'avaient aucune interaction...! La France est le seul pays à affirmer de telles inepties. Les masques DIM distribués par l'éducation nationale a intoxiqué nombre d'enseignants. Et alors? Notre vie vaut apparemment moins que celle des autres et la vie des enfants et ados également, et ça, c'est inadmissible. On n'est bon qu'à se faire décapiter, et faire de la garderie. Je me serais de toute façon portée volontaire , car j'aime mon métier et que je crois que les conséquences psychologiques du confinement sont désastreuses sur les enfants (toute l'école l'a constaté). Faire des demi-groupes 1 jour sur 2 serait déjà beaucoup moins risqué et plus gérable pour les parents également. Comment appliquer un protocole sanitaire avec une classe entière? IMPOSSIBLE. Je souhaite reprendre lundi, mais je ne crois pas que les choses auraient dû être faites ainsi et que le gouvernement devrait s'obstiner à obliger tous les enseignants, même ceux à risque, à revenir travailler en présentiel en classe entière. On ne peut pas sacrifier les gens comme ça, ni les artisans, ni les profs, ni les soignants, ni personne. Je soutiens les emplois en difficulté, et nous, les profs , QUI NOUS SOUTIENDRA? Personne.

Toi qui lis ce post, rappelle-toi que c'est un prof qui t'a appris à lire. Que faire si demain tout le monde tombe malade? Ce n'est pas une demi-classe qui n' ira pas à l'école, mais la classe entière. Pas assez d'enseignants ni de remplaçant, en temps normal, donc, là, en période de pandémie, c'est ce qui va arriver... Prépare-toi à faire travailler tes enfants à la maison. Et si tu galères, tu repenseras au gros branlot de prof qui fait ce travail X20 ou X30 tous les jours. Merci.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.