Et si Sarko avait raison

Je n’ai pas écouté le discours de Sarkozy. Je n’écoute en fait jamais Nicolas Sarkozy, d’ailleurs je n’écoute pratiquement plus aucun homme politique en campagne.

De toutes façons les phrases les plus saillantes sont reprises ad libitum par tous les médias,  donc finalement je sais à peu près ce qui  a été dit.

Il a dit, parait il, que lorsqu’on est français, on a pour ancêtres les Gaulois et pour patriarche Vercingétorix. C’est tout à fait évident pour la frange de français qui sont nés ici de parents et de grands parents et d’arrière grand parents nés ici. Cela c’est être français de sang.

D’après lui il devrait en être de même pour tous ceux qui deviennent français ou qui sont nés français de parents non français.

Alors tout le monde s’excite !! que n’a-t-il pas dit là, c’est un discours d’extrême droite, de droite extrême ou que sais je encore !!

Ce discours heurterait la sensibilité de tous ceux qui ne sont pas français depuis plusieurs générations, on ne peut pas leur demander d’avoir les gaulois comme ancêtres et Vercingétorix comme patriarche.

Il insiste Sarkozy, le jour où il est devenu français il a choisi les Gaulois et Vercingétorix et non des grecs et des bulgares.

Et donc  il a raison Sarkozy, on n’hérite pas ses ancêtres, on les choisit. Mais il faut avoir le choix….

La plupart des français d’aujourd’hui , y compris moi et également Sarkozy, sont métissés. Nous avons au moins un parent, ou un grand parent venant d’ailleurs. Nous tous qui avons un ancêtre direct venu d’ailleurs, et qui avons donc  d’autres ancêtres et d’autres patriarches venus d’ailleurs, est ce que cela nous empêche pour autant d’avoir  aussi pour patriarche Vercingétorix ( moi j’ai choisi St Louis à cause de la justice sous son chêne) , et pour ancêtres les gaulois (bien que  je n’aime pas trop penser que le ciel va me tomber sur la tête,  alors personnellement  je préfère Napoléon –pour le code civil-ou même Robespierre -pour l’intégrité-).  

Je me suis toujours demandé comment faisaient les « vrais » français, pour n’avoir comme seul passé que celui de la France- aussi superbe riche et intéressant soit il-.  Et je les ai toujours plaints, ces français « franchouillards » avec leur béret basque et leur baguette sous le bras, eux  qui n’ont comme seul horizon que leur passé.  

Avoir d’autres ancêtres c’est  pouvoir apprécier autre chose que le bourguignon ou la tête de veau, c’est aimer d’autres musiques, d’autres poètes.

Avant l’invention de l’imprimerie seuls quelques uns avaient accès au Livre, le peuple chrétien était uni dans et par l’ignorance. Ce que souhaite Sarkozy c’est donc un peuple uni dans et par l’ignorance des autres.

 Avant l’invention du cinéma, de la télé, des voyages pas chers, on pouvait vivre dans l’ignorance de tous les autres. Le modèle de vie était : «  un territoire, un peuple, une culture ».  Ceux qui arrivaient  d’ailleurs ne pouvaient pas regarder en arrière, ne pouvaient pas voir en direct ce qui se passait là d’où ils venaient, ils ne pouvaient pas se procurer les épices, la nourriture de leur enfance ni les livres ni les journaux.  Ils étaient forcés  d’adopter les us et les coutumes du pays d’accueil.

Les choses ont changé. Plutôt qu’une menace cette diversité devrait devenir une richesse.

Connaitre Vercingétorix,  n’ empêche pas de connaitre Abdel Kader

Avoir guerroyé contre les Arabes, n’empêche pas la reconnaissance d’Avéroes,

Avant d’exiger que pour être français nos enfants doivent se considérer comme les descendants de Vercingétorix, faisons en sorte que ces enfants sachent QUI est Vercingétorix, et  donc en même temps Qui est César, et donc qui est cléopâtre, etc…. faisons en sorte qu’être français signifie avant tout posséder une vraie culture générale, une véritable culture historique et francophone.
A l’issue de ce processus  nos enfants choisiront, en français, quels ancêtres ils souhaitent adopter.

 

 

J

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.