A Marseille , Mélenchon rappelle que voter FI, c'est voter Poutine...

Lors de son dernier meeting, à Marseille, Mélenchon a cru bon de rappeler qu'il n'avait pas changé. Toujours aussi mégalomane, il s'est comparé, en toute modestie, à Jean Jaurès. Et a rappelé que les députés élus sur la liste FI seraient au service de la diplomatie de Poutine. Oleg Sentsov appréciera...

On trouvera dans cet article un résumé de l'intervention hallucinante du Gourou bolivarien.

On croirait un meeting du PC stalinien, au début des années cinquante...

Extraits de cet article:

«Vous avez intérêt à avoir des députés qui ne participeront pas à l’hystérie anti-russe et pro-Otan qui sévit au Parlement européen», a-t-il lâché..."

(...)

le leader de la France insoumise juge que les Européens «n’ont aucune espèce d’intérêt à continuer à faire monter les tensions» avec la Russie.

(...)

«C’est un honneur pour moi d’être comparé à un agent des Russes parce que je veux la paix», a poursuivi Jean-Luc Mélenchon alors que ses rivaux se plaisent à critiquer son attachement à ce pays. «Avant moi le grand Jaurès fut comparé à un agent des Allemands parce qu’il ne voulait pas de la guerre. Et qui avait raison de Jean Jaurès ou des autres? Jean Jaurès bien sûr!», a raillé l’Insoumis.

Mélenchon, du moins, a de la suite dans les idées.

Etait-il nécessaire de conclure par un point d'interrogation le titre de ce billet, publié il y a deux ans ?

https://blogs.mediapart.fr/lancetre/blog/210217/jean-luc-melenchon-nouvel-ambassadeur-de-la-russie-en-france

melenchon-ambassadeur-russie

Il se confirme que voter pour la liste que conduit Manon Aubry, c'est envoyer au Parlement Européen des députés qui, systématiquement, voteront en fonction des intérêts de Vladimir Poutine, avec l'extrême-droite.

Comme ils le firent, Younous Omarjee en tête, lorsqu'ils refusèrent de s'associer à un projet de résolution, présenté par tous les groupes politiques, qui demandait la libération des prisonniers d'opinion en Russie, et notamment la libération d'Oleg Sentsov.

Oleg Sentsov était en grève de la faim lorsque Younous Omarjee et d'autres députés français, prétendument de gauche, lui ont craché au visage, en votant, avec Bruno Gollnisch, avec Aube Dorée, avec toute l'extrême droite européenne, contre une résolution qui lui apportait la solidarité du Parlement Européen.

Résolution qui a été votée, bien évidemment, en dépit de l'opposition, ultra-minoritaire,  des poutinolâtres.

Rappelons-nous, au moment de voter (ou pas) aux européennes, que voter FI, c'est envoyer au Parlement Européen des députés qui appuieront systématiquement Poutine.

https://blogs.mediapart.fr/lancetre/blog/170618/vous-avez-choisi-le-deshonneurmais-pourquoi-au-juste

lancetre-sentsov

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.