Jacques Debronckart : l'autre grand Jacques de la chanson francophone...

Dans sa trop courte vie (le crabe a eu raison de lui avant qu'il ne fête ses cinquante ans), Jacques Debronckart, qui avait su trouver son public ( en Suisse romande, pour une tournée triomphale de 25 récitals, puis à l'Olympia, en avril 1981, en Belgique et au Québec) a tout de même interprété une centaine de chansons. Quelques enregistrements pour le (re)découvrir...

J'avais consacré un premier billet, déjà ancien , à Jacques Debronckart.

Ce billet avait fait le choix de rappeler trois chansons très politiques: Mon cher député, Mutins de 1917 et la religion.

Je propose ici six interprétations moins directement engagées, mais qui permettent de retrouver la voix et la présence de Jacques Debronckart, qui évoquent irrésistiblement celles de l'autre grand Jacques, le plus connu, originaire comme lui du plat pays...

1) Autobiographique:

Jacques Debronckart - Ma mère était espagnole (1966) © DominiqueHMG

2) Trois personnages:

JACQUES DEBRONCKART Ernest, un coup d'blanc.

Jacques Debronckart chante Je suis comédien..wmv © fanfan230409

Jacques DEBRONCKART J'suis heureux © chansondeproximite

3) Plus intimistes:

Pitié pour le chanteur - Jacques Debronckart © etoiledemer100

Jacques Debronckart - Ecoutez, vous ne m'écoutez pas © Agnès Roure

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.