La vidéo d'Usul sur Mila, harcelée par des islamistes, est très critiquée...

Postée en début d'après-midi sur youtube, la vidéo d'Usul consacrée à l'affaire Mila a déjà suscité de nombreux commentaires. Parmi les plus recommandés, beaucoup sont très critiques envers le refus d'Usul d'apporter clairement son soutien à une lycéenne menacée de viol, de mort et de divers supplices pour avoir blasphémé.

Je recopie ici quelques-uns de ces commentaires, intégralement, en corrigeant seulement les fautes de frappe ou d'orthographe, avec le nombre de recommandations obtenues ce soir, 17 février, à 21 heures.

J'ai ajouté des titres ( le tout de mon cru...) aux commentaires.

1) "Si la gauche l'avait défendue, l'extrême droite n'aurait pas eu la tâche si facile"...

"cette affaire à la base est ridicule" .....

Oui, si les menaces de mort nombreuses et le doxing n'avait été de la partie.

Sinon ça va les raccourcis foireux ?

ça parle de fachosphère et ça enchaîne sur Polony, suggérant qu'elle est de la "fachosphère" ?

"Le harcèlement est une arme de l'extrême droite" ....

Mais de l'extrême droite seulement ?

En fait, ce qui vous emmerde, c'est que cette histoire ait pris cette envergure, quand tout le monde en a parlé et ça vous fait chier.

Enfin, si vous, gens de "gôche", l'aviez défendue en condamnant simplement les menaces, l'extrême droite n'aurait pas eu la primeur.

Et c'est votre responsabilité.

Venir dire après "bouh c'est l'extrême droite, donc faut pas prendre position", c'est fort de café.

Vous parlez d'une simple shitstorm d'ados.

Mais elle a été déscolarisée.

Simple shitstrom ?

Si vous acceptez cela comme un simple problème d'ado , vous êtes vraiment hors sol.

Ou vous cherchez à minimiser certains problèmes ... Ce qui n'est pas impossible.

( commentaire posté par Yann Rayon - 89 recommandés).

2) "Il ne faudrait pas avoir l'athéisme sélectif "...

Du coup, vous non plus ne parlez pas du cyber harcèlement et des menaces de mort.

Nadia Daam a fait condamner ses harceleurs, pour Mila on attend toujours.

Comme quoi, même si on offre une tribune au Quotidien à l'adolescente, la justice n'est pas faite contre ses harceleurs, et c'est elle qui doit changer d'école pour un stream instagram.

Qu'elle ne mérite pas tant d'attention dans les médias, pourquoi pas, je vous rejoins.

Mais que sa vulgarité contre une religion lui vale des menaces de mort, c'est étrange que ce ne soit pas un sujet.

Quand la pièce Golgotha picnic est perturbée à cause de bondieusards, là cette partie de la presse qui s'est faite discrète pour Mila a traité l'information par le menu.

Ce serait formidable qu'aussi à Mediapart on n'ait pas l'athéisme sélectif comme chez Marianne, mais qu'on puisse souligner les réflexes intolérables des bondieusards, qu'ils soient musulmans ou chrétiens.

( Commentaire posté par Grégory E. Montaldo. 28 recommandés).

 3) " Rien ne justifie le silence de la gauche"

Oui, la situation exigeait de parler de l'affaire Mila.

À partir du moment où on a laissé le soin à Le Pen et la fachosphère de défendre une gamine lesbienne attaquée par des culs bénis, sans ouvrir nos gueules de progressistes habituellement si prompts à défendre les victimes de harcèlement, alors la situation exigeait de parler de l'affaire Mila.

Et la défense en mode : "Ouiiii, mais les fachos aussi ils font du harcèlemeeeent..." C'est vraiment de la merde.

Quand les fachos harcèlent, si on est du bon coté, on les dénonce, qu'ils soient du 15-18 ou de la mosquée du coin.

Et je ne parle même pas du victime shaming à 1:23

Aucune récupération, aucun traitement médiatique naze ne justifie le silence de la gauche.

(Commentaire posté par Altanurag. 118 recommandés)

4) " Une ado seule harcelée en masse: grand silence de la gauche... Adieu ! "

Donc on va refaire cette chronique, en changeant quelques noms, genre remplacer Mila par une des victimes de Harvey Weinstein.

Et on déroule la logique.

D'abord : "Oui y a eu des faits choquants mais c'était juste un fait divers qui ne concernait pas grand monde"

Ensuite : "Regardez, toujours les mêmes qui tapent sur les hommes, ces mouvements féministes là qui sont à l'affût sur les réseaux et n'attendent que ça pour en faire un symbole."

On continue par : "C'est malsain tous ces médias qui ont fait gonfler l'affaire à partir de pas grand chose, une « banale affaire » !"

Et enfin : "Ah bah on voit bien quels politiques tentent de récupérer le truc !"

Ca y est, vous commencez à voir le deux poids deux mesures ?

C'est marrant, ça vous choque moins qu'une affaire devienne un sujet national quand ça va dans votre sens !

Cette chronique est dégueulasse.

Qu'une jeune lesbienne dise qu'une religion du livre est une religion de haine, je vois pas ce qui vous choque.

Vous êtes TELLEMENT engoncés dans vos biais idéologiques que soutenir une gamine seule qui a eu des mots forts face à des milliers de connards qui arrivent juste pas à encaisser les dits mots, on dirait que ça vous arracherait la gueule !

Et vous laissez un boulevard à l'extrême droite, qui peut se poser en bouclier entre le fanatisme religieux et les personnes LGBT, comme ils essayent déjà de le faire dans les pays du nord.

Si encore elle avait insulté les croyants eux-mêmes...

Mais non.

Visiblement, une ado seule harcelée en masse (et pas juste par d'autres gamins), ça mérite un grand silence de votre gauche à vous.

Allez, cette fois c'est un adieu.

 ( Commentaire posté par Loutre du Bengale. 60 recommandés).

5) " On doit avoir le droit de critiquer une religion sans se faire traiter de raciste ! "

Moi, je n'aime ni le Coran (pire encore que la Bible) ni l'extrême droite.

J'ai le droit de trouver ces écrits ridicules scientifiquement, fanatiques et haineux sans me faire traiter de facho, de nationaliste ou de raciste que je n'ai jamais été.

( Commentaire posté par Misanthrope Humaniste . 47 recommandés".

6) " Oui, il fallait en parler... "

Mila ne pouvait plus aller à l'école car elle y était menacé physiquement, bien avant que cela ne soit repris par les médias.

D'ailleurs le hashtag avec les gens qui l'insultaient était en top tweet bien avant tout ce battage.

Donc, oui, il fallait en parler.

Parler d'une ado menacée physiquement et de pourquoi.

Et le seul à lui avoir tendu un micro fut un journal identitaire.

Si la gauche s'en était emparée,  le narratif aurait été différent, mais comme elle n'a pas voulu (non par ignorance, car un autre top tweet dans son sens l'aurait déclenché) l'on se retrouve avec la vision de l'extrême  droite là dessus mise en avant.

Vous leur reprochez de parler de cette affaire mais pas des autres violences faites aux femmes, tout en vous même vous dédouanant de ne parler que des affaires de violences faites aux femmes allant dans votre sens.

Dans le fond, vous avez la même attitude, mais refusez que l'on vous y confronte car "nous on est les gentils et eux c'est les méchants".

Enfin vous vous moquez de la défense d'une ado de 16 ans dont tout le monde parle et qui tente de reprendre le narratif de sa propre histoire car "ce n'est pas très bon" cela me semble être du victime blaming.

En tant que femme, je ne me sens ni défendue par votre attitude ni par celle de l'extrême  droite. Chacun m'invisibilise selon qui me harcèle car cela colle à son narratif ou pas.

( Commentaire posté par Miss Scarlatine. 71 recommandés).

7) " Anticlérical: vous vous souvenez de ce mot ? "

Il n'y a pas que les "fachos" qui ont défendu Mila, il y a aussi une gauche ANTICLERICALE, vous vous souvenez de ce mot ?

Non, manifestement non, vous l'avez oublié chez Mediapart on dirait, alors bonjour les biais cognitifs qu'on se tape en regardant cet épisode tout simplement inutile sur le fond.

(Commentaire posté par Cripborne. 75 recommandés).

8) " Le motif du harcèlement était religieux "

Votre manière de passer sous silence l'ampleur du phénomène et de dépolitiser cette affaire en parlant a peine de la nature du harcèlement et de ce qu'il a concrètement impliqué est d'une malhonnêteté monstre.

Le motif de harcèlement était RELIGIEUX !

On parle de DIZAINES DE MILLIERS de personnes qui ont convergé ensemble pour tomber sur une gamine de 16 ans car elle a insulté leur religion.

Harcèlement qui a abouti a la fuite de ses données personnelles et de sa non possibilité d'être rescolarisée dans son ancien établissement.

Si un tribunal tribal de cette ampleur avait été formé par des cathos vous n'auriez pas été si prompt a minimiser la dimension politique de cette affaire.

Comment  pouvez-vous mentir aussi éhontément sur le soutien de la part des associations pseudos progressistes envers Mila ?

La plupart n'ont rien dit et celles qui se sont prononcées dessus ont eu un discours très relativiste entre la violence de ses insultes et la violence du harcèlement qu'elle a recu.

Le plus drôle est que la mollesse de ce positionnement n'a même pas empêché la très grande majorité des SJW de reprocher a ces associations de faire le jeu des méchants islamophobes.

Evidemment que cette affaire a été le révélateur de plusieurs choses sur notre société, vos ironies n'y changent rien.

PS : Natacha Polony = Fachosphère ? Vraiment ? C'est complètement délirant.

(Commentaire posté il y a seulement vingt minutes par Cavanou. Déjà 6 recommandés).

9) " La religion, c'est de droite "

( Commentaire posté par JFG 09 - 50 recommandés". Celui-là, je le mets en rouge, car il résume tout, en six mots laughing )

10) " ça va, la compassion sélective ? "

"Une banale affaire de harcèlement" vous êtes sérieux ? La nana se prenait des insultes lesbophobes et misogynes depuis l'ouverture de son compte instagram. Ça va la compassion selective ?

( Commentaire posté par Cristoballina - 36 recommandés).

11) " Ne tordez pas les faits..."

"On est partis de gamins qui se prennent la gueule sur Instagram sur des questions de sexualité et de religion"

MAIS PUTAIN La première vidéo de Mila, c'était un défouloir après DES MOIS de harcèlement lesbophobe !

Ce serait bien plus facile de croire votre volonté de ne pas exacerber les tensions si vous ne tordiez pas les faits.

(Commentaire posté par Michel Frugu. 68 recommandés)

12) " La gauche n'est pas au rendez-vous..."

Perso, ce qui m'a fait réagir vivement à cette affaire Mila, pour prendre sa défense contre le harcèlement qu'elle subissait, c'est quand des prétendus représentants des musulmans ont commencé à dire sur des plateaux de télévision que ça serait éventuellement de sa faute si elle subissait tout ça.

Pire encore, ces invités n'ont pas été repris avant que l'extrême-droite ne s'approprie le débat, alors qu'il aurait suffit d'un simple rappel de la loi pour leur faire ravaler leurs arguments.

Pour rappel, toute religion qui aurait un agenda politique consistant à faire va sa propre loi et non celle qui s'applique à égalité dans notre pays (en principe), est à combattre au nom du principe de laïcité.

La gauche a traditionnellement accompagné ce combat contre toutes les religions avec en premier lieu la religion catholique, hégémonique en France jusqu'à la fin de la royauté et des empires.

Il n'y a pas de relativisme à faire à ce sujet au nom d'une prétendue inclusivité.

Pour moi, c'est ça l'affaire Mila : des gens qui profitent des gros-mots d'une adolescente pour remettre en question les fondements de notre vivre ensemble.

Et la gauche n'est pas au rendez-vous pour arrêter ça, alors que c'est son rôle habituel.

Les amalgames sur les musulmans ont été très nombreux et les journalistes ignares ont laissé faire, sous l’œil réjoui d'une extrême-droite qui n'en a rien à faire des souffrances des jeunes harcelés mais saisit la moindre occasion dès qu'il s'agit de dérouler un discours islamophobe.

Ce que ça révèle, c'est qu'on est dans l'impossibilité médiatique d'avoir un discours construit à gauche pour répondre aux inquiétudes des gens qui entendent le discours de l'extrême-droite.

On ne sait pas faire la part des choses entre l'acceptation naturelle de l'islam en France au nom de la laïcité, et le combat contre les dérives de certains qui voudraient que leur religion soumette la France à leur loi.

On y arrive pourtant très bien avec la religion catholique, car les mouvements extrémistes existent en France pour celle-ci, et sont tournés en dérision avec aisance, et leurs représentants rarement invités dans les grands médias.

Il y aurait donc un équilibre à trouver, mais si on ne pose pas clairement la question, comment y répondre ?

Donc je trouve que "Ouvrez les guillemets" passe à côté du sujet en partie pour cette fois-ci, même si le propos reste en grande partie pertinent.

(Commentaire posté par Mathieu Bonnet. 19 recommandés).

Je m'arrête là.

Il est rassurant de constater que, malgré la trahison de ceux qui prétendent parler en leur nom, et se couchent devant les islamistes, beaucoup de citoyens de gauche demeurent lucides.

Sur un air connu:

" On est là, on est là...

  Pour défendre l'honneur de Mila,

  Et pour un monde meilleur,

  Même si Ségo ne veut pas,

  Nous on est là... "

cool

Et pour terminer, une chanson.

Déjà 1 200 000 vues, sur youtube, pour cette vidéo postée il y a seulement deux mois.

Il reste de l'espoir...

Hoshi - Amour censure (vidéo sincère) © Hoshi

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.