Rwanda : les criminels morts alzheimers ont cru parler ! SIC !

A propos de " Rwanda : ils parlent " , Des mensonges et de l'inconscience de la grande muette malade et morte depuis le Rwanda

Cliquez s'il vous plait sur : http://seyam.over-blog.com/2019/10/lbs-criaeau-a-propos-d-ils-parlent-des-mensonges-et-de-l-inconscience-de-la-grande-muette-malade-et-morte-depuis-le-rwanda.html

 

LBS-CRIAEAU : s'il est un paradoxe au titre de cet ouvrage, c'est qu'ils ne disent pas grand chose. Ils mentent, ils insultent, nient ou n'ont rien lu, rien appris de 25 ans de recherche internationale, de témoignages, d'enquêtes, de rapports officiels.

Aussi creux qu'une discussion de gros beauf de droite bourrés, légumés alzheimers, l'ouvrage ne cesse de renvoyer aux thèses racistes, ethnistes, du double génocide où, nommément , les criminels français complices de génocide au Rwanda, sont référents.

A l'exact des faurissonistes, les criminels français veulent que l'on sache qu'ils sont racistes, ethnistes, négationnistes et révisionnistes.

Ça pue l'OPA révisionniste organisée : le faux militaire soit disant héros " de l'ouvrir ", le faux chercheur " soit disant expert spécialiste ", le faux politique " soit disant au courant de tout ", et tout ce clan alzheimer ne connait ni le rapport Mucyo, ni le rapport Muse Cunningham Lévy, ni les témoignages, ni les bases de données.

Caricatures de bênets aux complexes de supériorité des très grands légumés des écoles des grands soumis impenseurs, le clan des alzheimers, abondent de lapsus en euh.....de phrases débiles en un vide de conscience, vide de réflexion, vide d'interrogations qui n'ont d'égal , même pas l'impensé d'une Ethique : 

L'absence voire l'INCONNAISSANCE d'une ETHIQUE.

Pour le dire autrement , ces très faibles maillons idiots utiles du lobby militaro-financiers, ont adhéré par ignorance et incompétence au summum de l'idéologie heideggeriste, qui était leur endoctrinement de base en leurs grandes écoles de soumis impenseurs.

Là, les grands bétifiés, éructant les plus bas étages du racisme inconscient - SIC ! , dans de soit disant " rires" déjà nauséabonds dans la syntaxe, ressemblent non point à des bêtes sauvages, mais à des bêtes humaines décérébrées : des bêtes déshumanisées.

Tout y passe, de la soumission comme école de rampants, à la non pensée érigée en culte de l'ignorance, des langues exsangues au surplus de non analyses, élevées au paroxysme du devoir de non pensée : et quand ces inconscients se lâchent, puants d'orgeuil et de non savoir vivre, les 15 lignes de leurs aveux résonnent telle la guillotine leur tranchant le cou, tel le crépitement du peloton d'exécution les abbatant, tel leur dernier souffle les éttouffant, étranglés d'ignardise quand leurs coeurs éclatent sous la pression de leurs ignorances.

Les déjà morts ont cru parler : comme des animaux déshumanisés , ils n'ont fait que recracher, régurgiter, en stade final d'alzheimer, les poncifs de leur endoctrinement, dans les mensonges les plus hystérisés, où la fin de leur système nerveux les abandonne pour les laisser désormais, morts cliniques, canards têtes coupés, déshonneur de la France et légumes réduits à pourrir dans les TV en décomposition, puisque in fine, ils n'auront depuis 25 ans, fait qu'empester ce paris des nouveaux faurissons, ce pari des derniers abrutis à croire faire croire que l'on allait les croire.

J'ai cru un temps que l'Art du Théâtre pourrait leur donner tribune, précieuses ridicules de la race et de l'ethnisme, pour montrer à toutes et tous, leurs maladies finales , conséquences des crimes dont ils ont été complices dans l'histoire du génocide perpétré contre les Tutsi de 1990 à 1994.

Il semble n'en être rien.

La coterie religieusement pédophile et criminelle contre l'Humanité, croa croa propager son opa révisionniste, pour streicheriser la nouvelle génération.

Et déjà, dans leur fin pathétique, meurent découverts de ridicules et sales de déshumanisations, ceux qui avaient cru pouvoir participer, 50 ans après l'Histoire de la Shoah, à une récidive de génocide.

A une première lecture en diagonale, nous invitons toutes et tous à apprendre des faits, témoignages, analyses et enquêtes sur la base de données de francetutsigénocide.org, le site de Jacques Morel, le plus grand spécialiste, chercheur du CNRS, qui au bout de 10 années d'études, de recherche et d'enquêtes, a publié une étude de l'importance de celle de Raoul Hilberg, sur l'implication de la France dans le génocide perpétré contre les Tutsi au Rwanda.

Avec nombre d'autres chercheuses et chercheurs français, de la Nuit rwandaise, à Gabriel Périès, Charlotte Lacoset, Emmanuel Cattier, Serge Farnel, Dominique Franche, Bruno Boudiguet, Bruno Gouteux, François Xavier-Vershave, Jean Carbonare, Michel Sitbon, Raphaêlle Maison, François Graner, le CPCR, la LDH, la FIDH, Survie.org, Cauri.... et tant d'Autres encore...et nombres de Témoignages de survivantes et survivants rwandais, voici celles et ceux qui, sur base de documents d'archives déclassifiées, de témoignages et d'enquêtes de reconstitution, ont su exposer les FAITS : la France fut complice durant 4 années de la préparation du génocide, soutint les génocidaires PENDANT le génocide et ENCORE APRES le génocide : des ventes d'armes et appuis de soldats pendant 4 ans, avec formations de tueurs pendant 4 ans, soutien logistique militaire, de gendarmerie et informatique, jusque l'encadrement de l'armée génocidaire, le soutien par l'ambassade de France au gouvernement génocidaire, la formation des bases ethnistes des partis politiques des exterminateurs.

Que, par ailleurs, des faibles et des lâches, des peureux et des ignorants refusant de prendre en compte les Témoignages, Faits, Recherches publiées et Rapports officiels publiés aussi, sombrent dans le déshonneur et la même forme de déshumanisation, ne nous regarde pas.

Laurent BEAUFILS-Seyam, écrit à Boussac, le mardi 15 octobre 2019 à 4 heures.

BASE DE DONNEES De Jacques MOREL : http://francegenocidetutsi.org/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.