LBSKC-CRIAEAU R3 : après foucault-derrida-deleuze et le Rwanda,

une nouvelle école française avec les Lumières du Rwanda ? suite à l'article de Stéphanie Roza dans Marianne sur la gauche et les Lumières

LBSKC-CRIAEAU R3:

Je ne partage que peu, des articles de ce journal négationniste du Rwanda, mais voici un " débat " qui rejoint les études de Faye, et qui distingue le changement de paradigme à l'oeuvre entre foucault-derrida-deleuze, les post-modernes, les " anti-lumières " et les Humanistes : or si Roza pointe entre libéraux et socialistes la séparation active entre ultra-libéralisme et socialisme, " elle se pense marxiste ": or, contre l'inégalité heidegger-arendt, on remontera à Leroux, de l'humanité, écologie, droit vote femmes et égalité dans la différence, qd intersectionalité renvoie aux instrumentalisations communautaristes, voire ethniques ; qd encore, depuis le Rwanda, repenser l'après shoah contre tout révisionnisme en laisse beaucoup (trop) exsangues à gauche... l'analyse qui croit voir le " Progrès" en transhumanisme, lois bioéthiques et intelligence artificielle, se trompe qd à ces dérives-déviances pathologiques et a-scientifiques: le transhumanisme est une psychose religieusement a-scientifique ( voire frankenstein), l'intelligence artificielle une névrose négationniste de l'histoire des savoirs humains, la bioéthique un danger de retour à l'idéologie raciste comme au clientélisme: chaque bond technique et scientifique chez l'Humain a toujours aussi produit des instrumentalisations criminogènes ( la roue comme la relativité bombe a), et dans son trauma, néanderthal a bcp de mal à s'analyser avec freud-lacan, qd pourtant ses refoulements sont légions.

Or si j'aime à proposer " Les Lumières du Rwanda ", c'est pour dégordianiser, en ce changements de paradigmes devant l'écocide, ce que du Droit international aux témoignages de survivants-migrants, Justice et Education ont raté: là, au-delà des changements d'imaginaire que réclamerait homo-tv-séries ( et même pas homo-foot-religion), le Théâtre en ses décomportementalisations des corps et rapports aux mises en récits critiques, nous donne à voir avec soi, la bétise d'homo-scénari-zapette devant l'écocide, comme invite aux vrais rapports corps- nature, corps-témoignages, corps-actants ( Grotowsky-Groupov- Criaeau): présence des corps en scène-acte, corps témoins, corps archives, corps survivants,  ( contre corps images icones tv séries religions foot), la transformation physique est philosophique, contre heidegger-arendt, avec le corpus de témoignages, des Lumières du Rwanda au programme R3 Unhcr nouveaux droits pour migrants ( self détermination), et renvoie à la fin d'une école française passée négationniste de son implication dans le génocide contre les tutsi au Rwanda: Koltès, Lévinas, Deleuze sont morts entre 1990 et 1994 : qu'auraient-ils dit, penser ?

Or, avec Leroux qui dès 1842 avait mis en garde contre le crime de malthus, les caissons à gaz pour enfants, contre le racisme, et jusque contre les totalitarismes égalitaristes et ou individualistes criminogènes...Philosopher au 21ème siècle n'a plus rien de baroque: de la survie à ce que Les Lumières avec raison émancipèrent de l'Humain en la Vie, les Lumières du 21ème siècle combattent refoulements et révisions-négations pour la REPARATON : là, de Hans Jonas au réel des transformations-décomportementalisations en décroissance, les éducations et apports de connaissances sont réelles, donnant au Progrès, non plus une forme quantitative de Savoirs, mais une somme Qualitative de Connaissances: des Droits humains, sociaux et écologiques contre le suicide d'un capitalisme ultra-libéral génocidaire et écocidaire ne débouchant sur rien d'autres que les anti-lumières et la destruction ( trump bolsonaro macron et consorts).

Les Lumières du Rwanda sont la transcription -transmission d'une expérience d'artiste chercheur, depuis la matrice de Khun jusque une matrice de réparations qui, en interdisciplinaire, assume les traumatismes de néanderthal devant l'écocide, pour en les changements de paradigmes, proposer des coupures épistémologiques de refondation: depuis notre héritage des Lumières, jusque une éthique appliquée praxisée.

A suivre...

Laurent Beaufils Seyam, écrit à Boussac le 28 février 2020 à 7 heures.

Article de Roza dans Marianne : https://www.marianne.net/politique/irrationalisme-anti-progressisme-anti-universalisme-la-gauche-t-elle-perdu-la-tete?fbclid=IwAR0C2bqqYkmOc_vUmRqSovdxDPVYZHTWZ3oO7zhrsMcxiiYmuiPB-AaEz-g

Esquisse présentation de " Les Lumières du Rwanda " http://criaeau.org/les-lumieres-du-rwanda/

 

http://criaeau.org/les-lumieres-du-rwanda/

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.