laurent degousée
Fédération SUD Commerce et au-delà
Abonné·e de Mediapart

71 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 sept. 2021

CLARIFICATION

Avec 142.000 manifestant-es, dont 18.000 à Paris soit un chiffre plus élevé que d’habitude en dépit de pas moins de cinq manifestations organisées dans la capitale, le nombre de participant-es aux manifestations contre le pass sanitaire poursuit sa (lente) décrue, entamée le 17 août dernier.

laurent degousée
Fédération SUD Commerce et au-delà
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La participation reste cependant supérieure à celle du 17 juillet dernier, date de début de la mobilisation, et s’étend à un nombre stable de villes (plus de deux cent). Pour avoir la confirmation de la décrue à laquelle beaucoup aspirent, il faudra encore attendre alors que, d’une part, ce samedi avait été préempté par Philippot et, d’autre part, que la date du prochain a été fixée il y a maintenant plusieurs semaines par des gilets jaunes comme une échéance centrale du mouvement sur Paris.

Non plus un mais des cortèges

On assiste en régions à la même fragmentation que sur Paris avec la constitution d’un second cortège sur des revendications clairement de gauche, à commencer par une vaccination large et consentie, comme à Lyon ou d’initiatives parallèles comme à Avignon ou à Orléans, où la prééminence de l’extrême droit dans les manifestations locales empêchent de peser.

Ces initiatives ont au moins le mérite de vouloir peser sur la situation là où l’intersyndicale nationale n’a que la sempiternelle journée de grève et de manifestations de rentrée à proposer pour le 5 octobre prochain, une date trop éloignée de surcroît, que le mot « pass » ne figure même pas dans la déclaration et que toutes les organisations, Solidaires compris, se sont rendues à Matignon ! Pire, la gauche est incapable d’organiser une échéance unitaire qui lui serait propre à l’image de ce qui a été fait le12 juin dernier en défense des libertés et contre l’extrême droite.

Pourtant, les provocations de Blanquer sur de présumés détournements de l’allocation de rentrée scolaire, celle de Macron sur l’école ou de Djebbari, rejoint par Darmanin, sur les facilités de circulation accordées aux cheminot-es qui seraient réduites, voire abandonnées pour être étendues aux policiers rajoutent au caractère inflammable de la situation.

Le gouvernement lui est déjà en échec sur le pass suite à l’annulation de plusieurs arrêtés préfectoraux imposant sa production à l’entrée de dizaines de grands centres commerciaux. Le fait que la ministre du travail évoque son abandon, demandé y compris par le MEDEF qui voit les ventes s’étioler en cette période de rentrée scolaire, est non seulement à mettre au crédit de la mobilisation mais aussi de la proximité de l'audience du Conseil d’État à ce sujet, qui s’est par ailleurs montré critique sur cette mesure : en effet, une première audience est prévue ce mercredi suite aux appels formés contre les décisions en question (SUD Commerce y interviendra volontairement pour faire entendre le point de vue des salarié-es et pas seulement celui des des client-es, des commerçant-es et des préfectures concernées).

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Laurent Joly : « Zemmour a une capacité à inverser la réalité des faits »
Ce soir, deux historiens répondent aux falsifications de l’histoire du candidat Éric Zemmour. Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme et du régime de Vichy et auteur de « La Falsification de l’Histoire », est notre invité. Entretien également avec Serge Klarsfeld, cofondateur de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ».
par à l’air libre
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal
Julian Assange garde un espoir de pouvoir contester son extradition
La Haute Cour de justice de Londres a autorisé les avocats du fondateur de WikiLeaks à déposer un recours devant la Cour suprême contre la décision des juges d’appel qui avaient autorisé son extradition vers les États-Unis.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien
Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77
Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu
Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica