laurent denise
Gestion globale de l'eau pour sauver le climat et la biodiversité
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 oct. 2019

laurent denise
Gestion globale de l'eau pour sauver le climat et la biodiversité
Abonné·e de Mediapart

La vapeur d'eau est le principal gaz à effet de serre

L'atmosphère est une bulle de protection autour de la planète, Sans atmosphère (donc sans effet de serre) la température moyenne de la planète serait autour de -18°c , (avec un minimum à -168°c la nuit et un maximum de +150°c la journée). cette forte amplitude thermique est amortie par l’atmosphère qui provoque un "effet parasol" et un « effet de serre ».

laurent denise
Gestion globale de l'eau pour sauver le climat et la biodiversité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

effet de serre

les gaz à effet de serre permettent de limiter le rayonnement du soleil le jour par diffraction (effet parasol) donc d’éviter une surchauffe, et la nuit ils bloquent le rayonnement des sols vers l’espace ce qui évite le refroidissement (effet de serre) . Les zones les plus tempérées de la planète (faible amplitude thermique entre le jour et la nuit et entre l’hiver et l’été) sont les mers et les continents végétalisés parce que l’évaporation y est permanente , alors que les zones désertiques subissent de fortes amplitude thermiques .

Le climat du Sahara, chaud, ensoleillé et aride, est caractéristique de celui d’un désert chaud et sec. Les températures diurnes sont très élevées, pouvant dépasser 50°C, et l’amplitude thermique entre le jour et la nuit est souvent supérieure à 35 ou 40°C. C’est amplitude thermique s’explique par le manque de vapeur d’eau dans l’atmosphère donc d’effet de serre et d’effet parasol… au dessus des océans la concentration en vapeur d’eau est maximale, d’où un effet de serre maximal qui diminue l’amplitude thermique entre le jour et la nuit.

Contributions approximatives à l’effet de serre des principaux gaz, d’après le GIEC :

  • vapeur d’eau : 60 %
  • dioxyde de carbone : 26 %
  • ozone : 8 %
  • méthane et oxyde nitreux : 6 %
CLIMAT © laurent DENISE

La régulation thermique des basses couches de l’atmosphère (au niveau des sols) se fait de trois façons :

1 ) le rayonnement : les sols de couleurs clairs (albédo fort) renvoient beaucoup d’énergie solaire mais du coup augmentent l’effet de serre , les sols de couleurs sombres (albédo faible) diminuent l’effet de serre mais stockent beaucoup de chaleur (routes par exemple). Les surfaces couvertes d’eau ou de végétation diminuent fortement l’effet de serre mais ne chauffent pas au soleil grâce à l’évaporation, il n’y a pas de canicule en mer et en forêt pour cette raison !

2 ) Le flux de chaleur sensible, qu’on ne maîtrise pas mais qui est faible

3 ) Le flux de chaleur latente (entropie) qui est l’énergie absorbée par les molécules d’eau au moment de l’évaporation, il est PRIMORDIAL dans la régulation thermique, c’est lui qui évacue la plus grosse quantité d’énergie des sols vers le haut de la troposphère.

Grâce à l’évaporation, la régulation thermique est automatique, plus il fait chaud plus il y a d’évaporation donc évacuation de chaleur et diffraction vers l’espace, plus il y a d’évaporation plus il y a de nuages donc moins d’ensoleillement et plus il y a de nuages plus il y a de pluies donc plus de refroidissement. La régulation thermique de l’atmosphère est automatique tant qu’il y a de l’évaporation (ou évapotranspiration) dès que les surfaces exposées au soleil sont sèches elles accumulent la chaleur au lieu de l’évacuer et on a des canicules ….

transfert de haleur depuis les sols

On aura sauver le climat et la biodiversité quand les continents seront VERTS au périodes les plus chaudes de l’année !

Il fait chaud dans la forêt Amazonienne mais elle est très humide et très riche en biodiversité ( Un sol sec c’est un sol mort )

Ce n’est pas le dérèglement climatique qui provoque les sécheresses mais les sécheresses qui dérèglent le climat !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Comment le gouvernement veut rattraper le retard français
Dans un contexte de risque élevé de tension sur le réseau électrique cet hiver, l’Assemblée nationale examine, à partir du lundi 5 décembre, le projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire en France.
par Mickaël Correia
Journal — Santé
Dans les Cévennes, les femmes promises à la misère obstétricale
Le 20 décembre, la maternité de Ganges suspendra son activité jusqu’à nouvel ordre, faute de médecins en nombre suffisant. Une centaine de femmes enceintes, dont certaines résident à plus de deux heures de la prochaine maternité, se retrouvent sur le carreau.
par Prisca Borrel
Journal
Affaire Sarkozy-Bismuth : les enjeux d’un second procès à hauts risques
Nicolas Sarkozy, l’avocat Thierry Herzog et l’ex-magistrat Gilbert Azibert seront rejugés à partir de lundi devant la cour d’appel de Paris dans l’affaire de corruption dite « Paul Bismuth », et risquent la prison.
par Michel Deléan
Journal — Corruption
Pourquoi les politiques échappent (presque toujours) à l’incarcération
Plusieurs facteurs expliquent la relative mansuétude dont bénéficient les politiques aux prises avec la justice, qui ne sont que très rarement incarcérés, malgré les fortes peines de prison encourues dans les affaires de corruption.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère
Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes
Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar