LES MOYENS D’UN MONDE VIABLE:quel contenu ? (Intro. et plan général) (IV.I)

LES MOYENS D’UN MONDE VIABLE:quel contenu ? ( Intro; et plan général) (IV. I )

                        

 Ce 17 juillet

J'ai retiré l'ensemble des propositions,  MILLE EXCUSES;

  Je revois l'écriture de L'ENSEMBLE DES MOYENS ,

j'ajoute et j'enlève quelques propositions ;

Les  moyens pacifiques publiés le  18 juillet,

Les moyens démocratiques publiés le 20 juillet

les moyens écologiques PUBLI2S LE 25 juillet

  les moyens justes publiés  le 31 août.

ET LES CONCLUSIONS générales le 31 août aussi.

Fraternellement à vous.

 

 

 

 

 

  Introduction-Plan général-Plan détaillé

 

4èmepartie             LES  MOYENS D’UN  MONDE VIABLE :

                                     QUEL  CONTENU  TITANESQUE ? 

 

 

Quatre  points proposés ici :

-un avant-propos sur le pourquoi de cette liste,1

-une introduction sur ce que n’est pas et sur ce qu’est cette liste,2

-un plan général et détaillé,3

-une idée des processus de décision et de mise en œuvre de ces moyens.4

 

 

 1-Avant-propos commun aux quatre séries de moyens pour un monde viable .

 

Quel est le  pourquoi du pourquoi de cette liste de propositions ?

A notre connaissance, sauf erreur ,  à ce jour (juin 2020) il ne doit pas y avoir  beaucoup de listes personnelles ou collectives  d’un seul écrit dans les quatre grands domaines d’activités humaines proposant 32 séries de moyens accompagnés de plus de 500 propositions pour passer d’un système  productiviste humanicide et terricide à une communauté mondiale viable.

Notre objectif   n’était  surtout pas d’arriver dans les premiers à une sorte de hit parade du nombre de propositions. L’auteur a toute sa vie détesté la compétition, vieille complice du productivisme. A chaque premier cours  il avait  proposé aux étudiants   dans les  amphis  de   chanter  ensemble  « La compétition : non,  non, non ! La solidarité : oui,  oui, oui ! » 

 Les listes(ou plates-formes, ou projets ou programmes …) depuis 1945, surtout depuis les années 1960 et encore plus depuis la chute du mur de Berlin en 1989 et en explosion depuis « le monde d’après  la pandémie » de 2020, ces listes  ont des légitimités quelquefois très importantes  et des idées  parfois ou souvent solides et lumineuses.

 Leurs globalités qui peuvent être porteuses sont toujours un peu ou beaucoup en retrait par rapport à cette globalité que nous proposons. En effet

Soit  ces programmes traitent d’une proposition dans un domaine,

Soit  d’un ensemble de propositions dans un  domaine ,

 Soit  de propositions dans plusieurs domaines (rarement des moyens pacifiques qui sont le parent pauvre aujourd’hui des utopies créatrices),

Soit de propositions dans les quatre domaines mais d’un certain point de vue (économique, institutionnel, financier,  juridique…)

Soit,  et ce sont les plus proches, de propositions relativement nombreuses dans les quatre domaines que sont la  démocratie, la justice, l’environnement, la  paix.

Il  y a pourtant une différence : les propositions qui  suivent  vont des plus petites aux plus gigantesques, du niveau local au niveau global et réciproquement.

Autrement dit cette plate-forme montre, si besoin était , que l’ensemble des acteurs dans l’ensemble des lieux et dans  l’ensemble des domaines doivent se remettre en cause.

Plus on se trouve au cœur du productivisme  plus ces contre mécanismes sont difficiles à mettre en œuvre.

Dans cette liste aucun remède miracle n’existe, il y a simplement des remises en cause plus importantes que d’autres.

Il est  très difficile  de lire (de parcourir oui) d’un trait les quatre séries des 500 moyens proposés.

Il est facile de lire les trente deux séries de moyens souvent rappelées.

Et pourtant le nombre de ces moyens, est  encore en dessous de ce que devrait être la réalité des quelques décennies à venir  pour que le système productiviste change.

Les moyens d’un monde viable ? Ils existent.

Les volontés ? Comme certains acteurs du passé , des acteurs présents et à venir  peuvent les avoir.

Le temps qu’il reste  pour agir  ?  Personne ne le connait.

C’est une des raisons  pour ne pas laisser passer un  jour sans se battre ,  seul et ensemble.

Oui , c’est bien cela .Le pourquoi  de cette liste est secondairement le soupir du désespoir mais, avant tout, le souffle de l’espoir. C’est ce souffle qui nous attend.

 Pablo Neruda fait dire à tous les peuples martyrs « Aucune agonie ne nous fera mourir. »

Cri de grande douleur, de résistance acharnée  et d’espoir   fou .

Fraternisés par les périls communs,   avec ceux et celles qui nous précèdent et ceux et celles qui nous suivent ,  dans les profondeurs du sol et dans les entrailles de la terre nous enterrerons le productivisme.

 Nous y appellent  l’humanité et le vivant.

 

 

 

 

  2- Introduction-     Ce que n’est pas cette liste et ce qu’elle est

 

-Nous proposons une liste indicative de trente deux  séries de moyens (huit  séries  dans chacun des quatre grands  domaines d’activités humaines).

 Dans ces 4 grands domaines ces 32  séries de moyens  représentent  près de 500  propositions numérotées.

 

 -Ce que n’est pas cette liste et ce qu’elle est

-Elle n’est pas un remède miracle, c’est une invitation à parcourir des remises en cause titanesques qui demanderont du temps pour être mises en œuvre. Nous pensons que ces contre-mécanismes commenceraient à ralentir ce système  productiviste auto destructeur  et à le remettre en cause pour donner naissance, très probablement  en quelques décennies ( 2020 à 2050 ? ), à une communauté mondiale viable pour l’humanité et le vivant.

-Elle  n’est pas un  Discours Vérité, ce sont de simples propositions, fondées sur des théories et des pratiques, mais   telle ou telle série de moyens ou tel ou tel moyen peut vous paraitre illégitime, trop radical, dangereux, inefficace, « impossible » à réaliser…

-Elle n’est pas une liste bouclée mais elle est  indicative, on peut et on doit bien sûr la prolonger, elle est  loin d’être exhaustive, parce que des menaces et des drames nouveaux peuvent apparaitre et parce que les capacités des personnes et des peuples sont grandes. Nous l’avons symboliquement rappelé après chaque grand domaine en laissant ouverts d’autres possibles..

-Elle n’est pas une liste de petites mesures ,   de  demi- réformes. C’est un ensemble de réformes profondes et de remises en cause multiples. Si on a  envie  que rien ne bouge il vaut mieux ne pas découvrir cette liste. Par contre  déranger fait souvent venir au monde. Ne pas être un tiède est un devoir,  le peu de temps qui  reste  le demande impérieusement.

-Elle n’est pas une liste voulant satisfaire tout le monde. Cette liste est une liste de combat. Nous combattons des mécanismes sans complaisance : lutter contre  les injustices, combattre  les atteintes à l’environnement ne fait pas que des heureux puisque l’on dénonce de nombreux et puissants intérêts. Mais les drames et les menaces du productivisme l’exigent et à long terme le monde viable sera porteur pour tous les êtres humains et le vivant.

-Elle n’est  pas construite à travers une logique participative. Cette liste a pour  limites , entre autres, de ne pas avoir vu le jour de façon directement participative. Elle se veut le produit de multiples théories et pratiques de mouvements, d’associations, de personnes, d’auteurs, d’autres acteurs  à tous les niveaux géographiques, publics et privés, connus ou moins connus. Mais nous reconnaissons qu’elle aurait pu et aurait dû être construite à travers une véritable démocratie.. Peut-être certains éléments seront-ils repris dans d’autres lieux qui répondront à cette exigence et à cette chance ?

-Elle n’est pas déjà  connue dans tous ses éléments.  D’abord beaucoup de propositions  certes sont connues mais le plus souvent sont présentées partiellement, ici nous recherchons une cohérence globale. Ensuite d’autres propositions  sont peu  connues et c’est regrettable.   Enfin certaines propositions  sont inconnues, ce sont des propositions  que nous ferons, nous l’indiquerons d’ailleurs à la fin de chacune d’elle.

-Elle n’est pas une nébuleuse qui part du néant, De nombreux   débuts d’application existent et sont ici et là prometteurs.  A ce jour (21 juin 2020) ils sont cependant en général très lents, beaucoup trop timides ou dérisoires ou n’ont pas déclenché d’autres logiques  un peu plus globales. Et ils sont encore trop rares, ce sont des constructions de ruisseaux  face aux destructions de  fleuves gigantesques. Un seul  exemple criant : des pratiques d’éducation à la paix, importantes en elles-mêmes, n’ont-elles pas quelque chose de dérisoire si  parallèlement les armements se multiplient ?

 -Elle n’est pas une énumération de moyens faciles à mettre en œuvre. Aucun moyen ne sera véritablement facile. Nous proposons pour chaque série de moyens de joindre la qualification ou de  « difficultés très grandes » ou de « difficile. »On peut considérer qu’aucune proposition n’est facile à mettre en œuvre. Il faut en effet résister, créer des rapports de forces favorables, remonter  en amont vers les causes des problèmes, des menaces et des drames , ne pas oublier de faire face aux effets en aval, dégager  les moyens à  mettre en œuvre, faire face aux échecs, tenir compte du temps qui passe...Mais , comme l’écrivait Mark Twain « Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait. »

 

 

 3-Les processus des décisions et de mises en œuvre de ces moyens :

 

Ces remises en cause  demanderont très probablement quelques décennies (2020 à 2050 ou plus ?) que nous considèrerons comme les dernières chances avant une multiplication des irréversibilités  et des drames omniprésents. . D’autres pensent que tout est désormais joué, ce qui, on l’aura compris, n’est pas notre façon de penser  l’avenir.

 

 

-Quels niveaux géographiques interviennent ?

 

 

Ces réformes et ces remises en cause ont lieu dans l’ensemble des activités à tous les niveaux géographiques, çà n’est pas une liste franco-française  mais de chaque niveau géographique.

 Les remises en cause sont locales, régionales, continentales, internationales.

Certaines fois nous préciserons   le ou les  niveaux de décision, par exemple en soulignant la nécessité   de la conclusion d’une convention internationale.

D’autres fois  des incertitudes  demeureront quant au niveau de décision, et heureusement car l’avenir n’est pas écrit, de bonnes surprises  (un niveau que  l’on attendait pas) ou de mauvaises surprises (un niveau qu’on attendait et qui ne vient pas encore) sont possibles.

D’autres fois encore nous ne préciserons rien  montrant par là que tous les niveaux géographiques peuvent être et doivent être parties prenantes.

   Les va et vient entre les sommets et les bases doivent respecter les processus démocratiques .

En même temps chaque niveau géographique doit respecter quelques grands principes : humanité,  responsabilité, diversité, précaution, modération…(Voir article sur les fondements d’un monde viable.)

Des propositions plus ou moins nombreuses peuvent disparaitre, on ne sait pas toujours s’il s’agit d’une semence ou d’un élément qui ne voit pas le jour.

 D’autres  propositions, et heureusement et pour causes et de toute façon , apparaitront, nous les espérons nombreuses et porteuses.

 

 

-Quel est le schéma général des remises en cause ?

 

 

Nous pensons que le schéma général de développements déjà en route et de déclenchements nouveaux  des moyens pour un monde viable serait et sera  probablement le suivant :

-  DES  RESISTANCES ET DES PRATIQUES ALTERNATIVES DE PLUS EN PLUS NOMBREUSES   A" LA BASE", par des personnes, des populations, des associations, des mouvements, d’autres  acteurs , cela sous les pressions des catastrophes et  en résistances aux logiques productivistes humanicides et terricides,

-  DES DISCOURS ET  DES   REMISES EN CAUSE, D’IMPORTANCES TRES  VARIABLES ,  AUX « SOMMETS » des différents niveaux géographiques, sous les pressions des catastrophes  et de la base,

-DES  FISSURES  « AU CŒUR » DES LOGIQUES DU  PRODUCTIVISME , celles des marchés financiers, du marché mondial, de la technoscience…sous les pressions et des catastrophes  et  de la base et du sommet ,

 -PEUT-ETRE ,   AUSSI, L’ARRIVEE DE  " L’IMPROBABLE"( ?) (expression d’Edgar Morin)  …

 

 

 

 

 

 4-        Rappelons enfin et encore  l’essentiel : les moyens proposés doivent être conformes aux fins que l’on met en avant :

Si l’on veut construire des sociétés démocratiques il faut penser et mettre en œuvre des moyens démocratiques,(I)

Si l’on veut construire des sociétés pacifiques il faut penser et mettre en œuvre des moyens pacifiques. (II)

Si l’on veut construire des moyens écologiques il faut penser et mettre en œuvre des moyens écologiques.(III)

 Si l’on veut construire des sociétés justes il faut penser et mettre en œuvre  des moyens justes,(IV)

 

Plan général de cette 4ème et dernière partie

 

 

I-D’un système international pour une large part autoritaire à une communauté mondiale démocratique.

II- D’un système international pour une large part  violent  à une communauté mondiale pacifique.

III- D’un système international pour une large part anti écologique à une communauté mondiale écologique.

IV- D’un système international pour une large part injuste à une communauté mondiale juste.

 

Plan détaillé de cette 4ème partie   Trente deux séries de moyens pour un monde viable…

 

 I-Huit séries de moyens démocratiques

A- Les souffles de la  démocratie dans les  régimes politiques

B- Le désarmement du pouvoir financier 

C-L’encadrement des firmes multinationales 

D- La maitrise de la technoscience

E- La démocratisation des institutions internationales

 F-Le développement  de la justice internationale 

G-Les  créations   de nouvelles formes d’organisations

H- L’avènement  de la démocratie  transgénérationnelle

 

 II- Huit séries de moyens pacifiques

A- Les  interdictions des recherches sur les armes de destruction massive

B- L'application des traités existants et les  conclusions de nouveaux traités de désarmement 

C- Les suppressions des ventes d’armes

D- La création  d’une sécurité collective 

E-  L’avènement   de ministères du désarmement

F- La consécration du droit à la paix dont le droit à la sécurité

G- La protection de l’environnement et les   conflits armés 

 H- Le développement tous azimuts  d’une  éducation à la paix

 

 III-Huit séries de moyens écologiques

A-Des programmes  massifs  d’accès à l’eau douce et à l’assainissement

B-Des transitions énergétiques rapides et  massives 

C –Des remises en cause décisives d’activités polluantes 

D- Une protection  radicale de la biodiversité et une agriculture écologique

 E-  Des réparations  de  régions gravement dégradées 

F-De nouvelles conventions et des principes opérationnels de droit de l’environnement

G- Des moyens juridiques et des moyens généraux  de protection à créer et à développer 

H-  Des créations massives d’emplois

I-Un  ralentissement déterminant   de l'explosion démographique mondiale

 

 

IV-Huit séries de moyens justes

A-La réalisation de conditions de vie dignes 

B-Les annulations des  dettes publiques 

C- La subordination du libre-échange, la généralisation du  juste échange et du commerce équitable

 D-Des formes d’économie plurielle remettant en cause  la primauté de l’argent et  la compétition

E-Des fiscalités et des salaires justes

F-Des créations et  des redistributions de  fonds internationaux

G- Des créations massives d’emplois d’utilité sociale , écologique et pacifique

H- La reconquête du temps et le partage du travail, 

 

 

 Ce 17 juillet

J'ai retiré l'ensemble des propositions,  MILLE EXCUSES;

  Je revois l'écriture de L'ENSEMBLE DES MOYENS ,

j'ajoute et j'enlève quelques propositions ;

Les  moyens pacifiques publiés le  18 juillet,

Les moyens démocratiques publiés le 20 juillet

les moyens écologiques publiés le 25  juillet

  les moyens justes publiés  le 31 août

ET LES CONCLUSIONS générales le 31 août aussi.

Fraternellement à vous.

 

J

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.