Alexis Dieth : un vieux pervers érotomane au service du dictateur Alassane Ouattara

Alexis DIETH. Un vieillard aigri qui manque de sagesse et empuantit la presse ivoirienne, africaine et mondiale de sa prose de renfrogné obsessionnel. Il a besoin de haïr pour vivre. IL n’existe qu’en distillant du Thanatos autour de lui. Sans doute parce qu’inaccompli en lui-même, il souffre d’un manque cruel d’assise intérieure. Alain de Saint Just dévoile l'histrion.

Alexis Dieth : un vieux pervers érotomane au service du dictateur Alassane Ouattara

 

Qui est Alexis Adunlin Kodjo DIETH ?

Un vieillard aigri qui manque de sagesse et empuantit la presse ivoirienne, africaine et mondiale de sa prose de renfrogné obsessionnel. Il a besoin de haïr pour vivre. IL n’existe qu’en distillant du Thanatos autour de lui. Sans doute parce qu’inaccompli en lui-même, il souffre d’un manque cruel d’assise intérieure.

C’est l’histoire d’un « monsieur j’ai failli ». D’un jaloux congénital qui, incapable de faire briller sa propre lumière, s’échine à vouloir détruire celles qui le transcendent. Le triste râleur de Dieth a échoué par plusieurs fois au CAPES français et à l’Agrégation française de philosophie.  Par défaut de capacité intellectuelle et de compétitivité scientifique. Ayant abandonné son poste de professeur de lycée en Côte d’Ivoire pour une carrière de gigolo de haut vol et de cuisinier familial qui l’a conduit au Liban, en Autriche et au Sénégal, Alexis Dieth a pourtant sauté sur la première occasion de cracher sur la main qui lui a offert l’ultime chance d’exister comme citoyen dans sa vie sinueuse et labyrinthique. Depuis de longues années, il consacre sa plume grossière et pataude à essayer de salir celui que j’appelle à juste titre le Colonel de la Plume, le Professeur Franklin Nyamsi wa Kamerun et le leader Générationnel Guillaume Soro.

Obscur docteur en philosophie, laborieusement parvenu à ce grade après plus de quinze années de rédaction d’une thèse médiocre qui faillit en outre être retoquée à l’Université de Poitiers, Alexis Dieth est un septuagénaire aigri, vivant aux crochets d’une occidentale qu’il suit depuis près de vingt ans à travers le monde, après avoir abandonné famille et enfants adultérins à travers le monde. Comment cet homme en est-il venu à se spécialiser dans la haine grossière contre le professeur Franklin Nyamsi wa kamerun et le Leader Guillaume Soro ?

Ramené en Côte d’Ivoire, son pays natal, grâce à l’action mobilisatrice du Professeur Franklin Nyamsi qu’il a connu au milieu des années 90  à l’Université d’Abidjan,  l’histrion Alexis Dieth était un parfait inconnu en Côte d’Ivoire avant que le Conseiller Spécial du Président de l’Assemblée Nationale d’alors, Franklin Nyamsi Wa Kamerun, ne lui donne l’occasion de publier son premier livre, d’être reçu par le Président Guillaume Soro et le Chef de l’Etat de Côte d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara. C’était en août 2012. Or dès 2013, l’indigne Dieth, coopté par le Professeur Franklin Nyamsi dans le Club International de  Conférences de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire (CICAN-CI) va se rendre coupable de faits de calomnies, de diffamations grossières qui lui valent d’être viré comme tout bon malpropre par le Coordinateur de cette structure. Dieth, rongé par la haine identitaire ivoiritaire contre Franklin Nyamsi Wa kamerun, qu’il considère alors comme un étranger qui lui vole la vedette dans son pays natal, va accuser le digne compagnon du Leader Générationnel d’avoir perçu des dizaines de millions de francs cfa dans le dos des autres membres du Club, avant d’être platement confondu par le cabinet du Président Guillaume Soro.

Prétendant être un philosophe kantien, et donc ami de l’élévation morale ce pervers est pourtant l’un des plus grands amateurs de pornographie infantile, dont ses ordinateurs sont remplis depuis de longues années. Une simple enquête sur les téléchargements dont il raffole l’établirait. 

C’est donc cet homme à la plume pataude et infecte qui s’est fait recruter par le nouveau dictateur des lagunes, Alassane Ouattara, pour pondre des tonnes d’inepties contre la Génération Politique montante de Côte d’Ivoire. IL la trouvera vite et bien, l’intrépide houle ivoirienne, sur son tortueux chemin.

D’autres révélations croustillantes sur l’individu hirsute arrivent...Le bal des vérités crues sur l’infâme Alexis Kodjo Adunlin Dieth vient de commencer...Et nous saluons le silence souverain du Professeur Franklin Nyamsi Wa Kamerun devant les délires de cet indigne vieillard,  parasite international de son état.

Alain de Saint Just

Notre correspondant en mission à Dakar-Sénégal

Alexis Dieth de retour à Abidjan, guidé par le Professeur Franklin Nyamsi en août 2012 © Lawrence Atilade Alexis Dieth de retour à Abidjan, guidé par le Professeur Franklin Nyamsi en août 2012 © Lawrence Atilade

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.