Ldiallo
Professeur
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 sept. 2021

Dépêche n°4 La liesse populaire serait totale en Guinée

Après ce qui parait de plus en plus comme une prise effective du pouvoir par l'armée en Guinée, les populations de Conakry font exploser leur joie. Cependant, de l'avis de tous, la vigilance devra être de mise au-delà de l’enthousiasme tant les Guinéens ont dansé un jour pour déchanté le lendemain. Le CNRD devrait s'éloigner du passé pour éviter, comme il le souhaite, d'y retomber.

Ldiallo
Professeur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dépêche n°4 La liesse populaire serait totale en Guinée

Les médias en ligne et certaines stations télévisées montrent les scènes de liesse à Conakry.

La population semble être acquise aux nouveaux hommes forts de la Guinée. Les doutes semblent se lever de plus en plus sur la réussite du coup de force armée. En tout cas, les populations manifestent depuis la moitié de la journée et la tombée de la nuit n’aurait pas baisser leur ardeur.

Ce qu’on peut espérer, c’est que les militaires qui ont pris les rênes du pouvoir évitent une effusion de sang, des règlements de comptes et des boucs-émissaires. Que la raison l’emporte sur l’émotion du moment pour se fixer vers l’avenir. De ce fait, que la justice, enfin, la vraie qui a souvent manqué à notre pays soit appliquée pour un autre avenir.

Un avenir qui ne saurait se construire sans un sens élevé de patriotisme : cette qualité qui a souvent fait défaut à beaucoup d’hommes et de femmes politiques des régimes du passé dont le dernier.

Un avenir qui nécessite la conjugaison, longtemps glanée sans jamais avoir été mise en œuvre,  des efforts de tous les Guinéens de l’intérieur comme de l’extérieur. Pour cela,  il faudrait éviter les écueils politiques qui ont tant causé du mal aux guinéens. Entre autres,  le guet-apens de vieux politicards tapis dans l’ombre et qui attendent leur recyclage au fil des systèmes.

L’opportunisme de certains qui se font passer comme des jeunes esprits novateurs mais qui, en réalité sont à la recherche de la soupe du soir.

Le Comité national de redressement et du développement devrait se souvenir qu’à la fin de chaque régime, les Guinéens ont dansé et chanté pour déchanter le lendemain. Alors, seul le respect des promesses de ce jour, qui pourrait être une date mémorable, lui éviterait de reproduire les erreurs du passé comme il le souhaite.

Les évènements continuent leur cours et l’enthousiasme ne devrait pas empêcher la vigilance.

Lamarana-Petty Diallo                                       lamaranapetty@yahoo.fr  

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Zemmour : les « Zouaves Paris » derrière les violences
Le groupuscule « Zouaves Paris » a revendiqué lundi, dans une vidéo, les violences commises à l’égard de militants antiracistes lors du meeting d’Éric Zemmour à Villepinte. Non seulement le candidat n’a pas condamné les violences, mais des responsables de la sécurité ont remercié leurs auteurs.
par Sébastien Bourdon, Karl Laske et Marine Turchi
Journal — Médias
Un infernal piège médiatique
Émaillé de violences, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour lui a permis de se poser en cible de la « meute » médiatique. Le candidat de l’ultradroite utilise la victimisation et des méthodes d’agit-prop qui ont déjà égaré les médias états-uniens lorsque Donald Trump a émergé. Il est urgent que les médias français prennent la mesure du piège immense auquel ils sont confrontés.  
par Mathieu Magnaudeix
Journal — Social
Les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Fonderies : un secteur en plein marasme
L’usine SAM, dans l’Aveyron, dont la cessation d’activité vient d’être prononcée, rejoint une longue liste de fonderies, sous-traitantes de l’automobile, fermées ou en sursis. Pour les acteurs de la filière, la crise économique et l’essor des moteurs électriques ont bon dos. Ils pointent la responsabilité des constructeurs.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte