Blog de Montarodan
Montatodan : Hypnose SLOW
Abonné·e de Mediapart

710 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 mars 2014

Viano, un artiste qui monte... un univers qui touche

Blog de Montarodan
Montatodan : Hypnose SLOW
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bonjour Viano,

Vous êtes un artiste complet, un univers créatif bouillonnant et plein d’énergie. Votre nouvel album ne saurait tarder… Aussi qu’est-ce qui fait que votre inspiration s’envole ? Qu’est qui vous pousse et vous fait trouver l’autre au plus profond d’une musique et de texte qui touchent ?

http://vianoland.com 

Bonjour et avant tout merci.

Qu’est-ce qui nous pousse tous ? La vie il me semble… Je puise mon inspiration dans cette vie, dans l’existence du quotidien. La mienne mais aussi toutes celles que je peux croiser ou voir autour de moi. Une musique, un texte ou une chanson peuvent naitre d’une simple situation ou d’un état d’esprit particulier, d’une constatation, d’un coup de cœur, d’un coup de gueule. En réalité je ne cherche pas l’inspiration, je dirais plus qu’elle s’impose à moi d’elle-même et je ne cherche pas non plus à la diriger ou à lui imposer une voie, je la laisse m’emmener là où elle veut. C’est peut-être pour cela que j’arrive à trouver l’autre, à le toucher autant, parce que je parle de nous tous dans mes chansons. Souvent on me dit que l’on se reconnait dans mes titres, ça c’est le plus beau des cadeaux car cela signifie que la chanson peut vivre par elle-même.

« L’autre » semble être un condensé de ce monde créatif qui nous conquiert au fil des musicalités. L’altérité et le miroir de chacun qui nous mène chaque jour sur notre chemin sont-ils pour vous le questionnement absolu ?

« L’Autre » est un sujet tellement vaste qu’il ne peut-être qu’une invitation à la création. Que serions-nous sans cet Autre, sans tous les Autres ?  L’altérité et le miroir sont des thèmes universels dans la création mais aussi dans la philosophie depuis toujours. Si on laisse de côté le pauvre Narcisse et son miroir et que nous voyons tout cela de manière plus large : nous pouvons considérer le miroir comme un prisme nous renvoyant notre propre image, nous mettant face à nous-mêmes, face à nos bons et à nos mauvais côtés (même si nous ne les aimons pas). Mais de manière encore plus large, pour revenir à l’Autre, dans une dimension plus grande pourquoi ne pas utiliser ce miroir, en mettant notre éternel égo de côté, et tenter d’y voir cet Autre à travers ? Ce reflet de l’Autre nous renverra sans aucun doute à nous-mêmes.

A mon niveau c’est un peu ce que je fais dans mes chansons, j’envoie des reflets comme des instantanés des Autres mais forcément de moi également. Je m’aperçois alors, avec le recul, que mes compositions, mes textes répondent souvent à des questions que l’on peut se poser sur l’Autre mais en soulèvent tout autant auxquelles je n’ai pour ma part pas encore trouvé de réponses.

Une personne très chère m’a dit un jour « Trouver l'autre c'est se trouver », c’est tellement vrai…

On parle de lumière au travers de vos textes, de miroir au point que vous proposez non pas une invitation au voyage, mais plutôt un envol ? Quel est donc le rêve de Viano, celui qui écrit jusque tard dans la nuit… qui trouve de l’écho dans l’altérité, dans les chemins de vie ?

On me décrit souvent comme un artiste avec la tête dans les étoiles mais avec les pieds sur terre…  Je dors peu (maximum 5 heures par nuit) et travaille beaucoup… Je me vois comme un chansonnier, un faiseur d’histoire et pouvoir les raconter, pouvoir les partager est en soi déjà un luxe. Faire s’envoler dans d’autres sphères ceux avec qui je partage ces histoires simplement par la mélodie ou par mes écrits aussi. Nous avons tous des rêves plus ou moins réalisables, pour ma part monter sur scène pour faire vivre mes compositions et mes textes devant un public fidèle et qui me renvoie puissance mille l’émotion que je lui apporte est déjà en soi quelque chose de fort, comme un rêve éveillé.

Saint EXUPERY à écrit «  On ne voit bien qu’avec le cœur l’essentiel est invisible pour les yeux », pour ma part j’ai pleinement conscience que mes chansons ne sauvent pas des vies (et c’est bien dommage…), mais je ne m’étais jamais vraiment posé la question sur ce que ma musique pouvait apporter à ceux qui l’écoutait, sur l’écho que celle-ci trouvait auprès de mon public. J’ai reçu dernièrement un courrier terriblement touchant d’une « fan », malheureusement atteinte d’une grave maladie, qui me remerciait pour mes chansons, pour les émotions procurées et pour les «messages » que j’y faisais passer ; me disant que grâce à mes chansons sa souffrance devenait supportable et qu’elle gardait espoir. Ceci a été pour moi plus éclairant que n’importe quel avis de n’importe quel directeur artistique de maisons de disque.

Et si c’était pour cela que j’écrivais jusque tard dans la nuit ?...

Vos textes sont profonds, les titres sont forts… une puissance qui transcende une créativité artiste forte et riche… Viano est-il entre la philosophie et la trame d’une trajectoire personnelle riche, tumultueuse et chargée de destin ?

 Quoi répondre à cela ? Merci déjà…  Il est vrai que comme disent mes proches « j’ai de l’énergie à revendre dans tout ce que j’entreprends ». Je m’emploie à mettre cette énergie soit dans mes créations soit dans des causes auxquelles je crois.

Ensuite suis-je assez sage pour être un peu philosophe ? Je ne sais pas… Ce que je sais, c’est ce que notre existence nous apprend bon nombre de choses dont nous tirons tous plus ou moins partis. Me concernant la création artistique, qui fait partie intégrante de celui que je suis, m’aide à me réaliser chaque jour un peu plus, à me construire, à transmettre des messages même.  Je ne fais pas parti des artistes qui pensent que leur seule mission c’est soit de faire rire, soit de chanter, soit de jouer la comédie, etc… Je pense qu’il faut savoir s’engager pour des causes, qu’il faut savoir faire entendre sa voix même toute petite soit-elle…

Mes créations sont influencées par ma vie et tout ce qui l’entoure et inversement, à certains moments de ma vie elles ont même été un refuge et elles le seront toujours… Avec un peu de recul je peux dire que j’ai la chance d’avoir jusqu’à aujourd’hui une vie riche en évènement, dans laquelle j’ai fait des rencontres incroyables et dans laquelle je vais puiser toutes les histoires et les émotions que j’ai envi de partager… Alors sans doute suis-je à cette croisée des chemins.

 Les prochaines étapes pour vous ? Concert, Albums ? Écritures ?

Nous venons d’enregistrer le single de l’album au Studio Marcadet à Paris. La prochaine étape est le tournage du clip qui se fera sans nul doute en avril, l’album quant à lui est déjà prêt et nous avons même plus de chansons qu’il nous en faut…

Je continue d’écrire pour d’autres artistes aussi bien des textes que des mélodies car j’ai toujours de l’inspiration est tellement de choses à dire. Ecrire pour les autres est aussi très enrichissant puisqu’il s’agit d’un réel échange entre artistes, entre personnes poussées par la même passion.

Au niveau des concerts, avec toute mon équipe, nous allons faire en sorte d’aller à la rencontre du public pour présenter le nouvel album, les nouvelles chansons ayant déjà reçu un bel accueil lors des concerts acoustiques de 2013.

Ce métier réserve toujours des surprises, qui sait ce que l’avenir nous réserve ? Le faiseur de chansons que je suis avance step by step en appréciant chaque rencontre avec son public, chaque échange et je prends un grand plaisir dans tous ces partages.

http://www.youtube.com/watch?v=0VKb2N-fELA

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Incendies en Gironde : « C’est loin d’être fini »
Dans le sud de la Gironde, le deuxième méga-feu de cet été caniculaire est fixé mais pas éteint. Habitants évacués, élus et pompiers, qui craignent une nouvelle réplique, pointent du doigt les pyromanes avant le dérèglement climatique, qui a pourtant transformé la forêt des Landes en « grille-pain ».
par Sarah Brethes
Journal
Été de tous les désastres : le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal
Des avocates et journalistes proches de Julian Asssange poursuivent la CIA
Deux journalistes et deux avocates américains ont déposé plainte contre l'agence de renseignements américaine et son ancien directeur, Michael Pompeo. Ils font partie des multiples proches du fondateur de WikiLeaks lui ayant rendu visite dans son refuge de l'ambassade équatorienne de Londres alors qu'il été la cible d'une vaste opération d'espionnage.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Écologie
Pour plus d’un quart des Alsaciens, l’eau du robinet dépasse les normes de concentration en pesticides
Dans le Bas-Rhin, des dépassements des limites de qualité ont été constatés dans trente-six unités de distribution qui alimentent en eau potable plus de 300 000 habitants, soit un quart de la population. Le Haut-Rhin est touché dans des proportions similaires.
par Nicolas Cossic (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
« Le canari dans la mine de charbon » : chronique annoncée de la crise du Sri Lanka
La grave crise économique que traverse le Sri Lanka, la suspension du paiement de la dette souveraine et le soulèvement populaire de 2022 ont attiré l’attention du monde entier. Le Sri Lanka est décrit comme le « canari dans la mine de charbon », c’est-à-dire un signe avant-coureur de l’avenir probable d’autres pays du Sud.
par cadtm
Billet de blog
Les talibans en Afghanistan : un an de pédocriminalité, de mariages forcés et de suicides
[Rediffusion] Cela fait presqu'un an que les talibans ont repris le pouvoir en Afghanistan. Depuis août 2021, plus d'une centaine de femmes ont été assassinées ou se sont suicidées en Afghanistan. Les talibans apprennent aux enfants à tirer et les exploitent sexuellement.
par Mortaza Behboudi
Billet de blog
De Kaboul à Kyiv : femmes déchues de leur citoyenneté
[Rediffusion] Rien en apparence semble lier le sort des femmes afghanes à celui de leurs contemporaines ukrainiennes si ce n’est déjà la dure expérience d’une guerre sans fin. A travers leur corps de femme, peu importe leur âge, elles subissent une guerre menée contre leur statut durement gagné en tant que citoyennes ayant des droits, au nom d’une violence patriarcale que l’on espérait révolue.
par Carol Mann
Billet de blog
Russie, une guerre criminelle, une opinion complice ?
Une analyse du sociologue russe Lev Goudkov, qui démonte les leviers de la propagande du pouvoir russe et y voit l'explication du soutien passif, mais majoritaire apporté par la population russe à l'intervention militaire en Ukraine. Il ne cessera, selon lui, qu'avec un choc qui lui fasse prendre conscience des causes et des conséquences de la guerre, processus qui n'est pas encore engagé.
par Daniel AC Mathieu