Une vendue au ministère de la santé : Agnès Buzyn

Agnes Buzyn, est dans l'imaginaire de tous une ministre vendue. Lors de l'affaire Médiator elle aurait bien fermé les yeux... cette ayatollah du tout vaccinal est à l'image des jésuite au XVI siècle, une croyance scientifique aussi brutale et aveugle d'une religion. Aujourd'hui elle veut vacciner au frais de la sécurité sociale des gamins contre tout... et pour rien...

Agnes Buzin, est dans l'imaginaire de tous une ministre vendue. Lors de l'affaire Médiator elle aurait bien fermé les yeux... cette ayatollah du tout vaccinal est à l'image des jésuite au XVI siècle, une croyance scientifique aussi brutale et aveugle d'une religion. Aujourd'hui elle veut vacciner au frais de la sécurité sociale des gamins contre tout... et pour rien... on a du aller chercher des gamins mourants pour les tester contre la rougeole et plaider pour le manque de vaccination. On se souvient des statistiques lors de la grippette de Bachelot qui émouvaient la France: un multi pathologique crevait à Brest et on trouvait un bout de grippe A...

Aujourd'hui pour la santé de Pasteur, des royalties de chercheurs verreux, pour la santé de Sanofi et de quelques autres monstres de la Biotech, on veut repartir pour une vaccination de masse et obligatoire... on se fiche des effets indésirables qui seront remboursés par la sécurité sociale... on prend une enclume pour écraser une mouche et Buzin fait de l'opaque, elle gave les labos et martèlent un discours culpabilisant pour faire passer une forme d'hérésie médicale...

Buzin connait le système et on sait que les dossiers indésirables, les myofascistes, les neurodégénérations vaccinales ne seront pas comptabilisés. On va dépenser des millions pour des petites morts comme on sauve à Necker depuis des années des gamins condamnés avec des millions... ailleurs une femme enceinte crever par manque de personnel...

Les petits amis de Buzin vont acheter des actions Sanof et autres... on est dans l'arriération scientifique, dans une dynamique de recul et d'obscurantisme... on nie l'imperfection des doses inventées pour faire du chiffres, pour lutter contre des pathologies bénignes sauf cas statistique improbable.

Buzin se vend au chiffre. Elle est sans conscience à l'image d'un président sans fond, en marche vers le néant... 

 

 

ps: la "Buzyn" a beau afficher des signes extérieurs maçonniques, on ne la reconnait pas pour telle. Pour l'instant, elle se dirige vers le panthéon des pourris

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.