Aux yeux de Washington, Assange est une menace aussi dangereuse que Daech

Terroristes, Iran et… WikiLeaks ? Une agence américaine de contre-espionnage place les « groupes de divulgation publique » sur la même liste qu’Al-Qaïda et Daech.

Source : RT, 11 février 2020

Traduction : lecridespeuples.fr

5e42fac585f5406d0a23357c

Le Centre national de contre-espionnage et de sécurité des États-Unis (NCSC) a averti dans son dernier rapport que « les organisations de divulgation publique » et les pirates informatiques constituent de graves menaces d’espionnage, au même niveau que les terroristes de Daech et d’Al-Qaïda, ainsi que l’Iran.

« Des entités à motivation idéologique telles que des hacktivistes, des militants de la transparence et des organisations de divulgation publique » constituent des « menaces importantes » pour les États-Unis, au même niveau que des organisations terroristes non étatiques comme Daech et Al-Qaïda, selon le rapport semestriel du Bureau du directeur du renseignement national sur la stratégie nationale de contre-espionnage, rendu public lundi.

Le rapport évite soigneusement de mentionner WikiLeaks par son nom, mais a fait référence aux « divulgations non autorisées des cyber-outils américains », c’est-à-dire entre autres aux fuites de Vault 7 qui ont révélé que la CIA est capable de déguiser ses propres cyber-intrusions en « hacks étrangers ». Cela suggère que la plateforme lancée par le pirate informatique devenu éditeur Julian Assange (maintenant incarcéré au Royaume-Uni) a pénétré profondément les secrets de la communauté du renseignement américaine.

Lire la suite sur https://lecridespeuples.fr/2020/02/13/aux-yeux-de-washington-assange-est-une-menace-aussi-dangereuse-que-daech/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.