De Gaza à Jérusalem, nous assistons au début de la Libération de la Palestine

Interwiew de Sayed Hachem Safi al-Dine, Chef du Bureau exécutif du Hezbollah, le 11 mai 2021.

Cet entretien devait être consacré exclusivement au martyr Sayed Mustafa Badr al-Din « Zulfiqar », commandant du Hezbollah tué en Syrie le 13 mai 2016, mais l'actualité en Palestine a été rapidement abordée au début et à la fin de l'interview. Nous traduisons seulement ces extraits. Sayed Hachem Safi al-Dine est le successeur probable de Hassan Nasrallah.

Source : https://program.almanar.com.lb/episode/167851

Traduction : lecridespeuples.fr

nasrallah-settlers

Transcription :

Journaliste : [...] Avant d'entrer dans le vif du sujet, nous nous devons d'évoquer ce qui se passe en Palestine, d'autant plus que la cause palestinienne était très importante pour Sayed Zulfiqar. Quel regard le Hezbollah porte-t-il sur l'escalade israélienne bestiale contre les Palestiniens à Al-Quds (Jérusalem) et à Gaza ? Quels sont les enjeux & horizons de cette escalade, et pourquoi se produit-elle maintenant ?

Sayed Safi al-Dine : Au Nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. Permet-moi d'abord de féliciter les musulmans à l'occasion des derniers jours du mois de Ramadan, et de l'Aïd al-Fitr, qui sera célébré dans un ou deux jours. Je demande à Dieu le Très-Haut de faire de ces occasions un bienfait pour notre Oumma (Communauté musulmane mondiale), pour les Résistants et pour les combattants. Je pense tout particulièrement aux familles des martyrs, à travers la famille de Sayed Badr al-Dine, ses filles, ses fils, ses parents et ses frères, ainsi que tous ses bien-aimés, et toutes les familles des martyrs : je demande à Dieu le Très-Haut de les combler de bienfaits et de bénédictions en ces jours.

© Le Cri des Peuples

Je me dois également d'adresser de grandes salutations sincères et fortes, du plus profond de mon cœur, à l'âme et à l'esprit des moudjahidines de Palestine, au peuple (palestinien) d'Al-Quds (Jérusalem), à ses hommes, à ses femmes, à ses jeunes, à ses enfants, et aux jeunes de Gaza, à tous les combattants héroïques de toutes les factions (de la Résistance) palestinienne. Nous les saluons avec respect et les remercions pour tout ce qu'ils font durant ces jours et ces heures, en ces instants mêmes. Ils défendent l'honneur de l'Oumma tout entière. Al-Quds représente l'honneur de toute la Communauté musulmane, la dignité de toute la Communauté musulmane.

Ce qui se passe aujourd'hui en Palestine est le signe de la fin d'une phase, et du début d'une nouvelle phase (du conflit israélo-arabe). Nous avons été témoins, durant les dernières années, de certains exemples de la morgue israélienne et américaine, et des exemples de la servilité, de la trahison et de l'humiliation (des dirigeants arabes) qui ont rampé vilement en direction de la normalisation (de leurs relations avec Israël). Certains ont pensé que c'était là le dernier acte qui se jouait, mais nous leur avons dit que ce n'était pas la fin, car la Communauté musulmane est plus grande et plus forte que ça. La Communauté dans laquelle il y a tant de Résistants, de martyrs et de dirigeants de la trempe de Sayed Mustafa Badr al-Dine, pour qui la Palestine était dans les yeux, dans le cœur et dans toute l'existence... Nous avons dit que cette Communauté musulmane recelait beaucoup de bienfaits, de force, de capacité et de grandeur, et qu'elle était capable de façonner (elle-même) le futur.

© Le Cri des Peuples

Les événements d'Al-Quds se sont produits, avec les événements qui les ont suivis, jusqu'au recours aux roquettes hier et aujourd'hui, par centaines, une véritable tempête de roquettes qui a ébranlé l'entité sioniste afin de dire premièrement aux Israéliens que la Résistance était beaucoup plus forte que ce qu'ils imaginaient, et deuxièmement aux sionistes et aux Américains ainsi qu'à tous les normalisateurs, lâches et traîtres (du monde arabo-musulman) que le peuple palestinien était beaucoup plus fort, et que jamais il n'abandonnerait la Palestine ni Al-Quds.

Ces bouleversements qui se produisent aujourd'hui vont ouvrir de nouvelles portes, créer une nouvelle réalité. Une réalité lourde de conséquences, à savoir de nouvelles équations. L'équation des victoires, l'équation des libérations (de territoires) proches avec la grâce de Dieu le Très-Haut. Ce sont des équations qui reposent sur les sacrifices des dernières années. Durant les dernières années, il y a eu beaucoup de sacrifices de la part du peuple palestinien, de la Résistance, de l'Axe de la Résistance, dans toutes les directions et sur tous les fronts. Tous ces sacrifices ont entraîné ce que nous voyons aujourd'hui, certaines des scènes dont nous sommes témoins aujourd'hui. Et ce qui reste à venir est plus grand, beaucoup plus grandiose avec la grâce de Dieu le Très-Haut. [...]

© Le Cri des Peuples

Journaliste : Pour revenir à ce qui se passe en Palestine, que représentaient Al-Quds et la Palestine aux yeux de Sayed Zulfiqar ? Quels liens émotionnels et djihadistes le liaient-ils à la cause palestinienne ?

Sayed Safi al-Dine : La Palestine représente le djihad, et son premier lien avec elle est les armes, les fusils et les balles. Il a commencé son chemin de combattant dans les rangs de la Résistance palestinienne (à l'époque des Fedayin au Liban). Il a des liens, des expériences, des relations, une participation (forte avec eux). Puis ensuite, son expérience au sein du Hezbollah était essentiellement tournée vers Al-Quds et la Palestine. Ce n'est pas un secret, c'est la vérité. Il appartient également à cette culture. En ce qui le concerne, la Palestine était la boussole, la cause centrale, l'objectif et l'espérance ultimes. Al-Quds était pour lui le lieu où nous devions réaliser tous les sacrifices pour parvenir à l'étape de sa Libération, car en libérant Al-Quds (Jérusalem), on ne libèrera pas seulement les lieux saints, mais on récupèrera tout l'honneur et toute la dignité qui nous ont été volés durant toutes les décennies passées. En ce qui nous concerne, Al-Quds représente tout ce pour quoi nous vivons. Et en ces jours (de guerre à Gaza), nous ressentons plus que jamais la présence de personnalités telles que le Sayed Zulfiqar, le Hajj Imad Moghniyeh, le grand dirigeant Hajj Qassem Soleimani : en fin de compte, qu'ils aient trouvé le martyre en Syrie, en Irak où n'importe où ailleurs, leur cause essentielle, leur plus grand espoir, ce vers quoi tout leur être tendait était d'amener le monde musulman d'un point à un autre, jusqu'à ce qu'il parvienne à Al-Quds et puisse enfin la libérer.

© Le Cri des Peuples

Et aujourd'hui, oui, comme nous l'avons entendu dans certains commentaires, ces roquettes qui ont été lancées (contre Israël) portent l'espoir du Hajj Qassem Soleimani. Elles portent l'espoir du Hajj Imad (Moghniyeh). Elles portent l'aspiration ardente de Sayed Zulfiqar. Elle portent toutes ces âmes (pures). Ce sont ces âmes qui ont agi et déployé tous les efforts sans relâche, prenant tous les risques et consentant tous les sacrifices pour faire en sorte que cette capacité balistique parvienne entre les mains de la Résistance à Gaza. Et Dieu merci, aujourd'hui, ces capacités sont parvenues à Gaza ! Ce sont des capacités qui grandissent et se développent. Le mérite premier revient aux combattants palestiniens sur place, bien sûr, quelle que soit leur faction, mais ceux qui ont agi, soutenu et permis tout cela, ce sont ces martyrs, ces dirigeants (iraniens et libanais), dont le Sayed Zulfiqar, qui ont œuvré jour et nuit pour que la Résistance à l'intérieur de la Palestine obtienne de grandes capacités, et même des capacités colossales.

© Le Cri des Peuples

Journaliste : Le Sayed Mustapha Badr al-Dine a donc contribué au transfert de compétences et de soutien aux factions de la Résistance à l'intérieur de la Palestine occupée ?

Sayed Safi al-Dine : Il a fait bien plus que contribuer ! Il a agi constamment !

Journaliste : En quoi consistait cette action ?

Sayed Safi al-Dine : A transférer l'expérience, l'entraînement, à maintenir le contact avec toutes les forces palestiniennes résistantes, à les aider à obtenir les capacités et la possibilité dans tous les domaines, qu'il s'agisse de faire parvenir les armes, la capacité à les fabriquer, leur maniement et utilisation, toutes ces capacités. De manière générale, le Hezbollah a joué un grand rôle à cet égard, et c'est une grande fierté pour nous. C'est notre devoir du reste. Tous nos commandants ont participé à cela. Ce n'est ni un secret ni une honte, au contraire, c'est un sujet d’orgueil !

© Le Cri des Peuples

Journaliste : Eminent Sayed, quelle est l'importance de l'équation imposée par la Résistance palestinienne en liant le sort de Jérusalem à celui de Gaza ? En quoi cette équation influera-t-elle sur les règles d'engagement et l'équilibre des forces à l'avenir ?

Sayed Safi al-Dine : Si vous vous souvenez bien, cette Gaza qui vient de noyer les Israéliens (sous un déluge de roquettes), l'ennemi considérait que tout ce que Gaza pouvait faire, c'était se débattre dans les diverses calamités dans lesquelles elle avait été abandonnée, luttant pour faire face aux problèmes créés par l'occupant et les Etats-Unis, que ce soit par l'état de siège, les pressions, la politique, etc., et qu'Israël n'avait donc rien à craindre d'eux. Je ne vais pas rappeler tous ces éléments bien connus, qui font partie de l'Histoire. Mais aujourd'hui, cette Gaza ne récupère pas seulement sa vie, son avenir et tout ce qu'elle a en Palestine et à Al-Quds, non ! Son âme même surgit maintenant à Al-Quds ! L'âme de la Résistance que l'occupant a voulu écraser et étouffer à Gaza est aujourd'hui présente à Al-Quds, en Cisjordanie, et sera demain dans tous les territoires occupés en 1948 et partout en Israël ! La conséquence la plus importante de ce qui se passe aujourd'hui, c'est que la cause palestinienne est revivifiée partout, à tous les niveaux, avec toutes ses armes, tous ses combattants, toutes ses roquettes, dans toute la Palestine (historique) ! Et ce n'est que le début !

© Le Cri des Peuples

Israël a voulu neutraliser Gaza, par les massacres et la destruction, puis à neutraliser toute une partie de la Cisjordanie (occupée), à travers le mur de séparation. Vous avez vu comment le mur serpente de manière sinueuse et même vicieuse, avec des zones interdites aux Palestiniens (qui leur rendent la vie impossible). Israël considérait que pour les territoires conquis en 1948, c'était terminé, que cela faisait partie de « l'entité israélienne historique » pour toujours. Les Arabes pouvaient oublier (les territoires de) 1948, c'était absorbé irrémédiablement ! Oubliez Gaza, qui est hors jeu (pensait Israël) ! Il restait quelques endroits assiégés en Cisjordanie, que ce soit à Hébron ou ailleurs. Mais la réalité est qu'aujourd'hui, toute la Palestine historique s'embrase et embrasse la Résistance ! Aujourd'hui, toute la Palestine résiste ! Toute la Palestine est Al-Quds ! Cette ville d'Al-Quds (Jérusalem) qu'ils ont voulu effacer de la cause palestinienne, faisant oublier jusqu'à son nom (arabe) et son souvenir, que ce soit via l'Accord du Siècle, le déplacement de l'ambassade américaine (de Tel-Aviv à Jérusalem), et toute ces campagnes (d'éradication de la Palestine), via les visites humiliées de certains (régimes) arabes lâches et asservis, malheureusement, via les promesses d'établissement de relations normales, etc. Mais (malgré tout cela) Al-Quds aujourd'hui resplendit. Elle resplendit par ses martyrs, elle resplendit par les martyrs de Gaza. Ces Israéliens, aujourd'hui, tuent des enfants, des femmes et des hommes qui meurent parce qu'ils défendent Al-Quds ! Ces martyrs rendent Al-Quds plus resplendissante encore, et lui donnent une plus grande valeur encore dans l'esprit des Palestiniens, dans l'esprit des Arabes et dans l'esprit des musulmans.

© Le Cri des Peuples

Ce qui ce passe aujourd'hui aura des conséquences très grandes, et même grandioses, comme je te l'ai dit précédemment. Bien sûr, l'heure est à la bataille, et non à l'analyse, c'est l'heure de la bataille. Il sera temps de tirer toutes les conclusions ensuite. A l'heure de la bataille, notre devoir à tous est de nous tenir aux côtés du peuple palestinien. Nous saluons ces efforts, ces sacrifices, nous saluons ces héros, hommes, femmes et enfants, qui se sont rendus hier à l'aube à la sainte mosquée d'Al-Aqsa pour y entrer et affirmer leur droit à y être présents, au quartier Cheikh Jarrah, à la porte de Damas, partout, sur chaque point (d'où les colons et policiers s'efforcent de les chasser), nous saluons ces hommes, ces femmes, ces jeunes, ces enfants, tous ceux qui se sacrifient. Nous saluons les combattants qui, comme je l'ai dit, rendent à la Oumma son honneur. Nous leur adressons mille saluts, et avec la grâce de Dieu, tout le monde musulman sera avec eux, tout le monde arabe sera avec eux.

© Le Cri des Peuples

Voir Nasrallah et Khamenei annoncent la disparition imminente d’Israël

Ce qui se passe aujourd'hui, c'est (le triomphe de) la vérité. La vérité de notre monde (arabo-musulman) éclate aux yeux de tous. Notre Oumma est pétrie de Résistance, son for intérieur est Résistance. Son histoire, sa culture, son identité sont la Résistance ! Tels sont nos peuples, telle est notre Communauté (arabo-musulmane). Il peut y avoir, dans tel ou tel pays, des problèmes économiques, politiques, etc., etc., etc., on peut dire que le monde arabe est noyé dans le soi-disant Printemps arabe, que ce soit en Egypte, en Tunisie, en Syrie, en Irak ou n'importe où ailleurs, mais malgré tous leurs efforts pour présenter ces réalités comme prépondérantes pour épuiser les peuples de notre région, aujourd'hui, la Palestine, Al-Quds et Gaza revivifient tous ces éléments de force présents au sein de notre Communauté. Et elle déclare aux Etats-Unis, à Israël et à tous les lâches que non, notre Oumma est plus forte que ça, plus grande que ça, et qu'elle est capable de façonner et façonnera son avenir.

© Le Cri des Peuples

Nous parlons aujourd'hui de réalités et d'équations, et non de vains slogans ou espoirs, en aucun cas. Comme je te l'ai dit au début, ce qui s'est passé en Syrie n'était pas peu de chose, et ce qui s'est passé en Irak n'était pas peu de chose, au niveau de l'action de Résistance (référence à la victoire contre Daech). Et ce qui se passe maintenant en Palestine n'est pas peu de chose. Ce qui s'est passé au Yémen n'est pas peu de chose. Cette résistance victorieuse de l'Axe de la Résistance a entraîné, entre autres conséquences bien visibles aujourd'hui, que les peuples du monde musulman, peu à peu, vont rejoindre cet Axe résistant, jusqu'à ce qu'il devienne le choix dominant et prioritaire au niveau de toute notre région.

Voir Nasrallah : les groupes soutenus par Soleimani ont chassé l’armée américaine d’Irak en 2011  et Nasrallah raconte Qassem Soleimani et les coulisses de sa victoire contre Daech en Irak

Et aujourd'hui, je peux t'affirmer de manière catégorique et sans aucune hésitation qu'hier et aujourd'hui, nous avons eu la preuve éclatante de l'échec de Trump lorsqu'il a ciblé le Hajj Qassem Soleimani, que Dieu l'agréé. La Force Al-Qods (des Gardiens de la Révolution, que dirigeait Soleimani), qui a été le fer de lance de cet Axe de la Résistance, enregistre aujourd'hui de très grandes victoires. Bien sûr, c'est le peuple palestinien qui réalise ces victoires (en Palestine), mais au niveau de la vision et de la cause (communes), ce qui s'y passe est l'une des conséquences de l’œuvre du Hajj Qassem. Et avec la grâce de Dieu, ce qui viendra dans les prochaines luttes sera encore plus grandiose.

© Le Cri des Peuples

Journaliste : Pouvez-vous nous dire, au vu de votre proximité étroite avec les factions de la Résistance palestinienne, dans quelle mesure nous pouvons dire que Gaza détient encore des surprises et des cartes secrètes entre ses mains, qu'elle pourra utiliser si la confrontation se prolonge ?

Sayed Safi al-Dine : C'est à eux qu'il revient de parler de cela. La Résistance palestinienne, de par ses factions combattantes et résistantes, est capable de s'exprimer, que ce soit par des déclarations, par des missiles, par des actes, lorsqu'elle en jugera le moment opportun. C'est leur droit exclusif, et nous n'avons pas à nous mêler de cela. Mais ce que je sais (et que je puis dire) de manière générale, c'est que les capacités de la Résistance en Palestine sont très grandes, au niveau du temps (ils peuvent tenir le rythme pendant des semaines et des mois), des capacités, des armes, de la capacité à combattre, leurs capacités sont grandes, bien plus que ce que peut imaginer Israël.

© Le Cri des Peuples

Journaliste : On me dit dans l'oreillette que l'aéroport Ben Gourion vient d'être ciblé. Qu'est-ce que cela indique ? Est-ce un symbole fort ?

Sayed Safi al-Dine : Frapper Tel-Aviv est une chose très importante, un développement qualitatif remarquable au niveau des actes de Résistance. De même pour l'attaque contre l'aéroport Ben Gourion. Tout cela est dû à la grâce de Dieu et aux bénédictions attachées au fait de défendre Al-Quds. Le fait que Gaza soit entrée en action en défense d'Al-Quds apporte de grandes bénédictions (divines). Lorsque la Communauté islamique prend la décision de défendre Al-Quds, Dieu déverse sur elle les opportunités et les bienfaits.

© Le Cri des Peuples

Bien sûr, tout cela ne peut pas se produire sans sacrifices. Chaque fois que dans une bataille, la Résistance islamique réalise de grands accomplissements, nous devons toujours nous rappeler que ces exploits sont dus à la grâce du sang des martyrs, aux efforts des combattants, aux sacrifices, à la patience et à l'endurance déployés par le Résistant, que ce soit en Palestine, au Liban ou dans n'importe quelle région. [...]

Pour soutenir ce travail censuré en permanence (y compris par Mediapart) et ne manquer aucune publication, faites un don, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter. Vous pouvez aussi nous suivre sur TwitterFacebook et VKontakte.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.