61 victimes de Jeffrey Epstein indemnisées à hauteur de 100 millions de dollars

Le silence est d’or

La succession de Jeffrey Epstein et 61 des victimes du pédophile ont entamé des pourparlers de règlement amiable.

Source : The Sun, 5 mai 2020

Traduction : lecridespeuples.fr

Les femmes ont toutes accepté de participer à un Fonds d’indemnisation des victimes qui évaluera chaque réclamation avant d’émettre un paiement dans les 90 jours, ce qui signifie que les parties pourraient percevoir leur règlement juste avant l’anniversaire de la mort du pédophile le 10 août.

The Sun a obtenu des documents juridiques qui indiquent que 44 victimes ont rejoint les 12 femmes représentées par Jordan K. Merson du cabinet d’avocats Merson Law et cinq femmes travaillant avec Lisa Bloom du cabinet Bloom Firm pour négocier les termes du Fonds.

Parmi les femmes qui ont rejoint ce groupe initial de 17 victimes, il y a Annie Farmer, Maria Farmer, Teresa Helm, Juliette Bryant, Jane Sarah Ransome et Virginia Roberts.

Le coût total de ces règlements dépassera probablement 100 millions de dollars, en se basant sur les accords passés d’Epstein avec des victimes dans ses affaires à Palm Beach, qui variaient d’un peu moins d’un million de dollars à plus de 3 millions de dollars.

Les femmes devront désormais signer un contrat de quatre pages stipulant qu’elles ne pourront plus jamais intenter d’action en justice contre la succession d’Epstein et les co-exécuteurs Darren Indyke et Richard Kahn.

Elles ne pourront pas non plus intenter de poursuites contre « toutes entités ou personnes qui sont ou ont été engagées par (que ce soit en qualité d’entrepreneurs indépendants ou autrement), employées par, ont travaillé à quelque titre que ce soit pour ou ont fourni des services à M. Epstein, aux entités Epstein ou à la succession Epstein. »

Cet accord n’interdit cependant pas aux femmes de poursuivre en justice les personnes dont elles auraient pu être victimes d’exploitation sexuelle alors qu’Epstein abusait d’elles.

Cela signifie qu’au moins une femme, Virginia Roberts, pourrait potentiellement intenter des poursuites contre le prince Andrew.

Roberts affirme qu’elle a été abusée par le prince Andrew et a fourni une photo d’elle et du prince royal au domicile de Ghislaine Maxwell, mais le prince a vigoureusement nié sa demande et a suggéré que l’image d’eux était falsifiée.

21521958-0-image-a-29-1574845321118

A gauche, Jeffrey Epstein et Ghislaine Maxwell. A droite, le prince Andrew, Virginia Roberts (alors mineure) et Ghislaine Maxwell.

Le Fonds permet également aux femmes de rester anonymes si elles le souhaitent, mais elles ne sont pas empêchées de parler de leur indemnisation ou des allégations contre Epstein.

Après avoir perçu leur indemnisation, les femmes auront également trois jours pour « abandonner aux dépens toute action en justice, qu’il s’agisse de poursuites, de procédures de vérification ou toute autre démarche intentées, chaque partie assumant ses propres frais et honoraires d’avocats. »

Merson a confirmé la validité des documents, confiant au Sun : « Oui, mes clientes veulent accepter le Fonds volontaire afin qu’elles aient la possibilité d’être entièrement indemnisées pour leurs blessures importantes. »

Lisa Bloom a également confirmé au Sun que ses cinq clientes avaient accepté de participer au Fonds.

Ces accords se produisent beaucoup plus rapidement que beaucoup ne le prévoyaient, certains estimant qu’il faudrait des décennies avant que ces femmes ne touchent de l’argent.

Un rapport comptable trimestriel déposé par les exécuteurs testamentaires pour la succession qui a été obtenu par The Sun a montré que 33 personnes ou entreprises demandaient des dommages-intérêts à la succession d’Epstein estimée à 600 millions de dollars.

Ce nombre a maintenant doublé.

La majorité des plaintes contre Epstein ont été déposées devant trois tribunaux distincts à New York.

Dix d’entre elles sont jugées par un tribunal fédéral du district sud de New York, le même endroit où Epstein était jugé pour des infractions pénales avant de se suicider (d’après la version officielle) en août.

Six des 10 plaintes ont été déposées par des femmes qui ont choisi de ne pas s’identifier dans les documents judiciaires, tandis que les quatre autres ont été déposées par des femmes qui ont témoigné à visage découvert de leurs allégations d’abus sexuels.

Maria Farmer, qui prétend avoir été violemment pelotée par Epstein et Maxwell en 1996, est l’une de ces femmes.

Sa sœur Annie, qui prétend qu’Epstein l’a forcée à lui faire un massage seins nus lorsqu’elle était mineure, a également déposé une plainte distincte.

Teresa Helm avait 22 ans lorsque, selon ses dires, Epstein [...]

Lire la suite sur https://lecridespeuples.fr/2020/05/06/le-silence-est-dor-61-victimes-de-jeffrey-epstein-indemnisees-a-hauteur-de-100-millions-de-dollars/

Voir notre dossier sur Epstein.

Pour ne manquer aucune publication et soutenir ce travail censuré en permanence, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter.

Share this:

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.