Khamenei : nos frappes contre la base d’Al-Assad ont brisé le prestige des Etats-Unis

Source : http://english.khamenei.ir/news/7307/The-attack-on-Al-Asad-by-the-IRGC-abolished-the-prestige-and

Traduction : lecridespeuples.fr

Vendredi 17 janvier 2020, la cérémonie politico-religieuse des prières du vendredi à Téhéran a été dirigée par l’Imam Khamenei, le Guide Suprême de la Révolution Islamique, pour la première fois depuis 8 ans.

21007

Dans ses deux sermons, l’Imam Khamenei s’est adressé à la nation au sujet des deux semaines mouvementées que vient de traverser la région, et a commencé son propos en déclarant : « Il y a un verset très significatif, comme tous les autres versets du Coran, dans la sourate Ibrahim. Aujourd’hui, je vais parler de ce verset et des versets qui le suivent. Dans ce verset, le Prophète Moïse reçoit l’ordre de rappeler aux siens les ‘Journées de Dieu’, ou, au moyen des ‘Journées de Dieu’, de leur rappeler Dieu, la religion de Dieu et le Jour du Jugement.

C’est ainsi que Nous avons envoyé Moïse, muni de Nos signes, en lui disant : “Fais sortir ton peuple des ténèbres vers la Lumière, et rappelle-lui les Journées du Seigneur !” [Coran, 14, 5].

Ensuite, Dieu Tout-Puissant annonce que si les gens sont reconnaissants, les bénédictions augmenteront de jour en jour. Cependant, s’ils ne sont pas reconnaissants pour les bénédictions de Dieu, alors le châtiment divin leur sera infligé.

Votre Seigneur ne vous a-t-Il pas prévenus, en disant : “J’augmenterai Ma grâce, si vous êtes reconnaissants, mais Mon châtiment sera impitoyable si vous êtes infidèles ?” [Coran, 14, 7].

Les versets coraniques affirment enfin que les “Jours de Dieu” sont des signes et des preuves pour ceux qui ont deux caractéristiques : la patience et la reconnaissance.

Il y a là assurément des signes pour ceux qui se montrent patients et reconnaissants. [Coran, 14, 5].

La patience fait référence au fait d’être persévérant et endurant (face à l’adversité). La reconnaissance fait référence à la connaissance des bénédictions divines et au fait de manifester de la gratitude envers Dieu pour celles-ci. »

Le Guide Suprême a affirmé que les deux dernières semaines qu’a vécues l’Iran étaient des exemples du même verset : « Les deux semaines que nous venons de traverser ont été pleines d’événements extraordinaires : des événements amers, des événements doux et des événements desquels la nation iranienne doit tirer des leçons. Que signifient les “Journées de Dieu” ? Ce sont les jours où les hommes peuvent voir la main de la puissance de Dieu à l’œuvre dans les événements. C’est lorsque des dizaines de millions de personnes en Iran et des centaines de milliers en Irak et dans d’autres pays (Yémen, Liban, Gaza…) descendent dans les rues pour rendre hommage au Commandant de la Force Quds, formant le plus grand adieu, les plus grandes funérailles de l’histoire de l’humanité. C’était un exemple de “Journée du Seigneur”. Ce qui s’est passé n’a pas été provoqué par un autre agent que la puissance de Dieu. »

L’Imam Khamenei a fait l’éloge du jour où le Corps des Gardiens de la Révolution Islamique a répondu à l’assassinat criminel du Général Qassem Soleimani en attaquant une base militaire américaine en Irak, qualifiant cet événement de “Journée de Dieu” : « Nous, la nation iranienne, avons été témoins de deux Jours (grandioses) : lorsque des millions de personnes ont pris part aux funérailles des martyrs, et lorsque les missiles ont frappé la base américaine. Nous les considérons comme des Jours de Dieu. Ces jours marquent un tournant dans l’histoire. Ce sont des Jours qui façonnent l’histoire, et non des jours ordinaires. »

Le Guide de la Révolution Islamique a salué le courage de la nation iranienne qui a résisté vigoureusement à l’agression américaine : « Le fait qu’une nation ait le pouvoir et l’âme (assez forte) pour gifler une puissance mondiale arrogante et agressive est un signe de la puissance de Dieu. Par conséquent, le jour de la frappe iranienne est aussi un Jour du Seigneur. »

Son Eminence a ajouté : « Ces Jours passent ; cependant, leur impact sur la vie des gens et sur l’esprit, l’attitude et la voie des nations demeure. L’influence de ces Jours est durable et parfois éternelle. »

 

'Un spectacle terrifiant' : reportage de CNN depuis la base américaine frappée par l'Iran © Sayed Hasan

L’Imam Khamenei a insisté sur la participation miraculeuse et massive en soutien au Commandant martyr des Forces Quds, le Général Qassem Soleimani, (exprimant leur tristesse et leur désir de vengeance) : « Nous devons identifier les dimensions matérielles et spirituelles de ce phénomène. Après quarante et un ans depuis la victoire de la Révolution Islamique, quelle puissance a motivé cette foule extraordinaire et massive ? Qui a suscité les larmes, l’amour et la passion ? Qu’est-ce qui pouvait manifester un tel miracle, sinon la puissance de Dieu ? »

Le Guide Suprême a mis en garde contre le fait d’ignorer l’assistance divine dans de tels incidents : « Ceux qui ne peuvent pas voir la puissance de Dieu dans ces événements et ne savent s’engager que dans des analyses purement matérialistes restent en arrière, méconnaissant la portée réelle de cet événement. Il faut y voir la puissance de Dieu. L’aspect spirituel et majeur de cet événement est que c’est Dieu Tout-Puissant qui l’a réalisé. Quand Dieu Tout-Puissant crée un tel mouvement dans une nation, on sent que la volonté de Dieu est de rendre cette nation victorieuse. »

L’Imam Khamenei a affirmé que la participation massive aux funérailles du Général assassiné est une déclaration d’adhésion à la voie tracée par l’Imam Khomeini : « Cela montre que si cette nation continue d’avancer sur cette voie, elle sera victorieuse. Et cela reflète également la spiritualité et l’essence de cette nation : son amour, sa loyauté, sa persévérance et sa grande allégeance au chemin tracé par l’Imam Khomeini. Par sa présence massive, le peuple a manifesté son allégeance à la voie de l’Imam Khomeini. Une allégeance de cette ampleur à l’Imam (Khomeini) était extraordinaire, plus de trente ans après le départ de l’honorable Imam (vers l’autre monde). C’est ainsi que (la preuve est faite) que l’Imam Khomeini (et sa voie) sont toujours bien vivants (parmi nous, ce qui constitue un démenti cinglant à la propagande ennemie). »

Son Eminence a souligné que le martyre du Général Soleimani a de nouveau déshonoré les États-Unis, qui ont assassiné le champion de la lutte contre le terrorisme  : « Je parlais des funérailles. Mais le martyre lui-même est aussi un signe de la puissance divine. Cela a jeté le gouvernement américain en disgrâce, le gouvernement éhonté des États-Unis d’Amérique (qui s’est démasqué et humilié en agissant de la sorte). Ils ont assassiné le commandant le plus éminent et le plus puissant de la lutte contre le terrorisme. Le martyr Soleimani était littéralement le commandant le plus puissant de la lutte contre le terrorisme dans la région. Il est bien connu pour cela. À part lui, qui avait le pouvoir de faire ce qu’il a fait ? »

Le Guide Suprême a ajouté : « Le martyr Soleimani était capable de pénétrer dans une zone complètement entourée par l’ennemi via hélicoptère. Il y trouvait des jeunes combattants courageux et dignes, mais seuls et abandonnés, sans commandant. Quand ils voyaient le Hajj Qassem Soleimani, ils retrouvaient le moral et la motivation, et ils faisaient reculer l’ennemi. Qui d’autre peut accomplir de telles choses ? »

21000

Son Eminence a décrit l’assassinat du Commandant de la Force Quds par les Etats-Unis comme un acte lâche et vil : « (Il était) le commandant antiterroriste de toute la région. Ils ont assassiné le commandant le plus fort et le plus éminent. Ils ne l’ont pas affronté sur le champ de bataille. Ils l’ont assassiné de façon lâche et vile. Le gouvernement américain l’a assassiné. Ils ont eux-mêmes reconnu que cet acte (illégal et immoral) les avait déshonorés. »

Dénonçant les médias dominants pro-sionistes pour avoir vainement tenté de vilipender le champion iranien de la lutte contre Daech et le terrorisme, l’Imam Khamenei a déclaré : « Quelques jours avant et après cet incident, l’empire de la désinformation sioniste, dans le monde entier, a tenté d’accuser notre cher et honoré commandant d’être un terroriste ! Le Président américain lui-même, son Secrétaire d’État et les agences de presse pro-sionistes du monde entier ont répété inlassablement qu’il était un terroriste ! Pourtant, malgré les tentatives de l’empire de la désinformation, Dieu Tout-Puissant a changé les choses de manière à donner des résultats exactement opposés à ce qu’ils voulaient. Non seulement ici en Iran, mais aussi dans divers pays du monde, les gens ont salué l’âme de ce grand martyr et ont brûlé les drapeaux du régime sioniste et des États-Unis. »

Le Guide Suprême a évoqué les aveux des États-Unis, qui, exceptionnellement, ont ouvertement revendiqué la responsabilité de l’assassinat criminel du commandant iranien : « Avant cet incident, c’était surtout le régime sioniste qui assassinait. Cet Etat usurpateur a assassiné le chef du Hamas et en a revendiqué la responsabilité. Il a assassiné le chef du Jihad Islamique et en a revendiqué la responsabilité. Il a assassiné de nombreuses personnes et a publiquement déclaré qu’il était responsable de ces meurtres. Les Américains ont tué beaucoup de gens en Irak, en Afghanistan et ailleurs. Ils ont tué autant de personnes qu’ils le pouvaient, mais ils n’ont pas avoué qu’ils l’avaient fait. Mais dans le cas du Hajj Qassem Soleimani, ils ont avoué l’avoir assassiné. Le Président américain lui-même l’a avoué. Dieu Tout-Puissant lui a fait avouer ce crime. Ils ont admis qu’ils étaient des terroristes. Ils ont dit qu’ils l’avaient assassiné. C’est une disgrâce totale. »

Décrivant la première mesure de représailles de l’Iran, à savoir les frappes contre une base militaire américaine en Irak, comme un autre coup dur porté à la dignité factice et à la supériorité artificielle des États-Unis, l’Imam Khamenei a affirmé : « La forte réponse du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique (CGRI) mérite également réflexion et considération. Les Jours de Dieu qui ont vu le martyre de notre Commandant bien-aimé et ses funérailles extraordinaires ne sont qu’un aspect de la question. La forte réaction et la réponse du CGRI, d’un autre côté, méritent également d’être prises en considération. Ce fut un coup dur pour les États-Unis. Bien sûr, c’était une frappe militaire efficace. Cependant, plus important qu’une frappe militaire, ce fut un sérieux coup porté à la dignité des États-Unis en tant que superpuissance. »

Frappes de l'Iran : le père d'un soldat basé à Al-Assad accuse Trump de mentir sur les pertes US © Sayed Hasan

Le Guide Suprême a souligné les nombreux coups que les États-Unis ont reçus au fil des ans en poursuivant leur politique d’ingérence et d’intervention militaire dans la région de l’Asie occidentale (Moyen-Orient) : « Les États-Unis ont subi de durs revers en Syrie, en Irak, au Liban et en Afghanistan, ce depuis de nombreuses années ; tous ces coups leur ont été portés par la puissante Résistance. Cependant, ces frappes directes étaient plus importantes que tous les coups précédents. Ce fut un coup dur pour leur dignité. C’était un coup porté au sentiment de domination incontestée des États-Unis. Rien ne peut compenser (ce qu’ils ont perdu par) cette frappe. Maintenant, ils annoncent qu’ils intensifieront les sanctions, mais cela ne peut pas compenser la dignité perdue des États-Unis. Notre puissante riposte a eu cet effet (indélébile). »

L’imam Khamenei a décrit l’implication des Gardiens de la Révolution en Palestine, à Gaza et dans d’autres parties de l’Asie occidentale comme une mesure pour contrer les ennemis de l’Iran : « Oui, les combattants de la Force Quds se rendent en Palestine, à Gaza et dans d’autres régions qui ont besoin d’aide, mais ils garantissent par là la sécurité de notre propre pays. L’ennemi que les États-Unis ont créé et soutenu (Daech) ne vise pas seulement l’Irak et la Syrie. Il vise en fin de compte l’Iran, notre cher Iran. Ils n’ont pas créé Daech seulement pour dominer l’Irak (et la Syrie). Leur objectif principal et ultime était l’Iran. Ils voulaient ainsi perturber la sécurité à nos frontières, dans nos villes et au sein de nos familles. Mais is ont été arrêtés grâce à notre chère et fidèle jeunesse (des Pasdaran, ou CGRI) qui sont partis (en Syrie et en Irak) et ont fourni ce grand effort. »

 

© realdonaldtrump

« Le noble peuple d’Iran, qui aime l’Amérique, mérite un gouvernement plus intéressé à les aider à réaliser leurs rêves qu’à les tuer pour avoir exigé le respect. Au lieu de conduire l’Iran vers la ruine, ses dirigeants devraient abandonner le terrorisme et rendre à l’Iran sa grandeur perdue ! » (Tweet de Donald Trump le 17 janvier en anglais et en persan)

Son Eminence a condamné les responsables américains qui prétendent hypocritement soutenir le peuple iranien : « La nation est favorable à la Résistance ; la nation a fait le choix de résister à l’agression des ennemis. Les clowns américains qui disent faussement et sans vergogne qu’ils se tiennent aux côtés du peuple iranien devraient voir notre peuple tel qu’il est réellement. Les quelques centaines de personnes qui ne respectent pas les effigies de notre honorable martyr représentent-elles les Iraniens ? Ou au contraire, est-ce cette énorme foule de millions de personnes qui sont descendues dans les rues qui représente véritablement la nation iranienne ? »

Le Guide Suprême a également déclaré : « Bien sûr, les porte-parole du gouvernement américain malfaisant ont affirmé à plusieurs reprises qu’ils soutiennent le peuple iranien. Ils mentent effrontément. Si vous vous tenez aux côtés du peuple iranien, ce n’est que pour le poignarder dans le cœur avec vos dagues empoisonnées. Bien sûr, jusqu’à présent, vous avez échoué, et vous continuerez certainement à échouer dans vos tentatives de subversion. »

 

© realdonaldtrump

« Au peuple iranien courageux et qui souffre depuis longtemps: je suis avec vous depuis le début de ma présidence et mon administration continuera de vous soutenir. Nous suivons de près vos protestations et nous inspirons de votre courage. » (Tweet de Donald Trump le 11 janvier en anglais et en persan)

Le Guide Suprême de la Révolution Islamique a évoqué l’incident tragique de l’avion civil ukrainien abattu la semaine dernière : « L’accident d’avion était un accident amer qui nous a vraiment brisé le cœur. La perte de nos chers jeunes et de ceux qui sont venus ici depuis d’autres pays a été un événement vraiment déchirant. »

L’Imam Khamenei a souligné que les ennemis de l’Iran ont secrètement laissé éclaté leur joie face à cette tragédie en l’utilisant à mauvais escient comme une occasion de faire de l’ombre aux grandes réalisations de l’Iran : « Nous sommes autant attristés par la tragédie de l’accident d’avion que les ennemis en sont heureux. Ils ont essayé de remettre en cause les Forces armées de la République Islamique et de s’en servir pour éclipser le grand événement constitué par nos frappes audacieuses, minutieuses et sans précédent. Ils ont échoué. « Et ils ont planifié, mais Dieu (aussi) a planifié, et Il est le meilleur des planificateurs. » [Coran 3, 54] »

Le Guide Suprême a dénoncé la tentative des gouvernements européens de renvoyer le dossier iranien au Conseil de sécurité, en violation de leurs engagements fixés par l’accord nucléaire avec l’Iran (le JCPOA) : « Une autre action qu’ils ont faite dans le but d’éclipser ce grand événement a été ce que les trois États européens ont fait. Le vicieux gouvernement britannique et les gouvernements français et allemand ont menacé de renvoyer le dossier iranien au Conseil de sécurité. Après le retrait des États-Unis du JCPOA, ces gouvernements ont fait des remarques absurdes. J’ai déclaré dès le début que je n’avais aucune confiance en eux. Après près d’un an, il a été prouvé qu’ils sont vraiment les laquais dociles des États-Unis. »

L’Imam Khamenei a condamné ces trois États européens qui s’évertuent à mettre à genoux la nation iranienne : « Ces pays abjects (le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne) ont hâte de mettre la nation iranienne à genoux. Les États-Unis, qui sont autrement plus puissants que vous, et sont vos maîtres, n’ont pas pu mettre la nation iranienne à genoux. Vous n’êtes pas assez puissants pour mettre la nation iranienne à genoux. »

 

© realdonaldtrump

« Le soi-disant ‘Guide Suprême’ de l’Iran, qui n’a pas été tellement Suprême ces derniers temps, avait des choses désagréables à dire sur les États-Unis et l’Europe. Leur économie s’effondre et leur peuple souffre. Il devrait faire très attention aux mots qu’il emploie ! » (Tweet de Donald Trump réagissant à ce discours de Khamenei)

L’Imam Khamenei a décrit les signataires européens du JCPOA comme des terroristes déguisés en gentlemen : « Les soi-disant gentlemen assis autour de la table de négociation sont les mêmes terroristes de l’aéroport de Bagdad. Ce sont les mêmes. La main de fer a émergé du gant de velours et s’est révélée aux yeux de tous. »

Dans la partie de son sermon qu’il a prononcée en arabe, le Guide Suprême de la Révolution Islamique a déclaré : « Pour l’instant, l’armée iranienne a contre-attaqué en dévastant une base américaine avec ses missiles et en brisant la fausse dignité et la terreur qu’imposait le gouvernement américain tyrannique et arrogant. Cependant, la principal châtiment (que nous infligerons aux États-Unis) sera de les expulser de la région. Le peuple iranien, par dizaines de millions, a exprimé ses adieux aux deux grands combattants pour la cause de Dieu durant des funérailles sans précédent. Dans de nombreuses villes, le peuple irakien a participé aux funérailles de tous les martyrs en leur rendant hommage. Dans plusieurs autres pays, les peuples ont également manifesté leur sympathie avec des manifestations populaires massives. »

20996

Enfin, l’Imam Khamenei a exhorté la nation iranienne à travailler dur pour fortifier son économie, sa science et sa technologie ainsi que sa puissance militaire : « Quel est le devoir de la nation iranienne maintenant ? Je le résume en une seule déclaration. La noble nation iranienne doit être déterminée à devenir plus forte. La seule voie pour la nation iranienne est de devenir encore plus puissante. Bien sûr, le pouvoir n’est pas seulement une force militaire. L’économie du pays doit être renforcée. Il faut mettre un terme à la dépendance au pétrole. La croissance scientifique et technologique devrait se poursuivre. Tout cela doit reposer sur la présence et le soutien du peuple iranien. »

Pour ne manquer aucune publication et soutenir ce travail censuré en permanence, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook et Twitter.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.