Nasrallah: une guerre contre l’Iran signifierait la fin d’Israël et de l’hégémonie US

... et Khamenei est notre Imam Hussein

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 10 septembre 2019, à l’occasion du 10e jour du mois de Muharram, commémorant le martyre de l’Imam Hussein à Karbala.

Traduction : lecridespeuples.fr

Voir l’extrait précédent de ce discours : L’armée israélienne est devenue une armée hollywoodienne

Voir le récit de la tragédie de Karbala (source sunnite) : https://houssayn.fr/wp-content/uploads/2016/09/Evenement-De-Karbala-de-Abou-Mikhnaf-Edition-1-Aout-2016.pdf

Nasrallah : toute guerre contre l'Iran signifierait la fin d'Israël et de l'hégémonie US, Khamenei est notre Imam Hussein © Sayed Hasan

Transcription :

[…] En ce qui concerne notre position générale, la position (qu’il est) essentiel (d’exprimer) en ce jour (de la commémoration du martyre de l’Imam Hussein), nous, ô mes frères et sœurs, comme je l’ai dit la nuit dernière, et je me répète car les médias n’ont pas couvert ce discours, qui était essentiellement religieux, mais nous devons clarifier et confirmer cette position en ce jour.

Nous rejetons tout projet de guerre contre la République Islamique d’Iran, car une telle guerre embraserait toute la région, détruirait des Etats et des peuples, et constituerait une guerre contre l’ensemble de l’Axe de la Résistance. Elle viserait à faire échouer les derniers espoirs de libérer la Palestine et les lieux saints, et ouvrirait la voie, pensent-ils, à une hégémonie complète des Etats-Unis et d’Israël dans nos pays et dans notre région.

En ce jour de l’Imam Hussein, en ce jour de ‘Ashoura, nous répétons notre position, en tant que partie prenante de l’Axe de la Résistance : nous ne sommes pas neutres, et nous ne serons jamais neutres dans la bataille du bien contre le mal, dans la bataille de Hussein contre Yazid. Et à ceux qui pensent que si cette guerre se produit, elle entrainera la fin de l’Axe de la Résistance, je leur déclare avec toute la force, la persévérance, la vérité, la sincérité, la détermination et les sacrifices de cet Axe (de la Résistance), que cette guerre constituerait la fin d’Israël, et la fin de l’hégémonie et (même) de la présence américaine dans notre région.

Cet Axe (de la Résistance), ce camp (retranché), ces forces militaires qui sont dirigées par Son Eminence l’Imam Leader, Sayed Khamenei, que Dieu le préserve, nous déclarons au monde entier d’ici, depuis le Liban, que notre Imam, notre chef, notre maître, notre cher dirigeant et notre Hussein en ce temps est Son Eminence le Grand Ayatollah, Imam et Sayed Ali Hussein Khamenei, que Dieu le préserve, et que la République Islamique d’Iran est le cœur de cet Axe (de la Résistance), son point essentiel, son soutien le plus fort, son titre, son étendard, sa puissance, sa vérité et sa substance même.

Et c’est pourquoi nous déclarons à tous ceux qui s’évertuent à nous apeurer, à nous intimider, à nous terroriser ou à nous menacer de guerre, de sanctions, de famine, comptant sur le fait que nous finirons par sortir de cet Axe et de cette équation, nous leur déclarons aujourd’hui, le jour de ‘Ashoura, le jour de Hussein, paix sur lui, que nous sommes les fils et les filles de cet Imam qui s’est dressé le 10e jour de Muharram et qui a annoncé sa position en toute clarté, n’en redoutant pas les conséquences, s’écriant face à ses ennemis : ‘L’usurpateur (Yazid) fils d’un usurpateur (Mu’awiya) nous a placés face à une seule alternative, l’épée ou l’humiliation…’

[Audience : ‘Mais jamais nous n’accepterons l’humiliation !’ (Plutôt mourir !)]

A notre maître et Imam, l’Imam Khamenei, nous déclarons : ô notre maître, ô notre Imam, ô notre Hussein, nous te disons la même chose qu’ont dite les partisans de l’Imam Hussein à Hussein durant la 10e nuit de Muharram (la veille du massacre). ‘O notre maître, ô notre Imam, ô notre chef, si nous savions que nous allions être tués, brûlés (vifs), et que nos cendres seraient éparpillées au vent, puis que nous serions ressuscités, tués et brûlés, et que nos cendres seraient à nouveau éparpillées, et que nous subissions cela 1000 fois…’ Si les Etats-Unis et les sionistes devaient nous faire subir cela 1000 fois, ‘Jamais nous ne t’abandonnerions ô descendant de l’Imam Hussein’ (l’Imam Khamenei est un descendant du Prophète) :

[Audience : ‘Jamais nous ne t’abandonnerions ô descendant de l’Imam Hussein !’]

nasrallah-imam-khamenei1

Nous te disons ce qu’ont dit les partisans de Hussein à leur Imam, paix sur lui, durant la dixième nuit de Muharram : ‘Resterons-nous vivants après ton martyre ? Resterons-nous vivants après toi ?’ Ce qu’ont dit les compagnons de Hussein à leur Imam : ‘Resterons-nous vivants après toi ? Que Dieu ne nous donne aucun goût à la vie après toi, ô Hussein !’

[Audience : ‘Que Dieu ne nous donne aucun goût à la vie après toi, ô Hussein !’]

Au sein de cet Axe, nous n’avons vécu que des victoires, de la dignité, la préservation de notre existence, de nos lieux saints et de notre souveraineté. Cet Axe (de la Résistance) est le seul espoir des peuples opprimés, persécutés et violés. Quant à ceux qui comptent sur une main secourable et un réveil des Etats-Unis, (de ces Etats-Unis) qui soutiennent inconditionnellement Israël, ou de l’Occident qui soutient inconditionnellement Israël, des Etats-Unis et de l’Occident qui ne nous prêtent attention que si nous sommes forts et debout, menaçant nos ennemis et dressant nos bras et nos armes pour protéger nos terres, (ils se font des illusions). Nous ne comptons pas sur eux, ni sur leurs mensonges, ni sur leur hypocrisie.

Nous comptons sur notre Axe, sur notre force, sur nos peuples, sur nos gens, sur les mouvements de la Résistance, sur notre djihad et sur notre âme husseinite par laquelle nous concluons chaque année durant les derniers instants du jour de ‘Ashoura.  Nous renouvelons notre allégeance à l’Imam Hussein, et nous répondons à son appel (au secours), pour le saluer et la confirmer pour toute l’année à venir, jusqu’au prochain 10e jour (de Muharram), afin qu’il reste vivant dans nos esprits, dans nos cœurs, notre culture, nos usages, notre comportement, nos actions, nos programmes, aujourd’hui, demain et pour l’éternité, ‘A ton service, ô Hussein !’

[Audience : ‘A ton service, ô Hussein !’]

Que la paix soit sur toi, ô mon maître, ô Aba Abdillah (Hussein), ainsi que sur les âmes qui demeurent en ton parvis. Recevez de notre part le salut et la paix perpétuels, aussi longtemps que nous vivrons, aussi longtemps que dureront le jour et la nuit. Que Dieu ne fasse pas de cette visite la dernière que nous vous rendrons. (Tous ensemble !) Que la paix soit sur Hussein, sur ‘Ali le fils de Hussein, sur les (autres) enfants de Hussein, et sur les compagnons de Hussein.

Que Dieu récompense votre deuil et vos efforts. Et que la paix soit sur vous, ainsi que la miséricorde de Dieu et Ses bénédictions.

Soutenez ce travail censuré en permanence en partageant cet article et en vous abonnant à la Newsletter.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.