Khamenei : le coronavirus est probablement une arme biologique...

et nous serions insensés d’accepter l’aide des Etats-Unis. Quant à Trump, sa panique est telle qu'il fait appel à la Corée du Nord...

Discours du Guide Suprême de la Révolution Islamique d’Iran, Sayed Ali Khamenei, le 22 mars 2020, à l’occasion de la célébration du Début de la Révélation prophétique (Mab’ath), commémorée le 27e jour du mois de Rajab.

Sources : Khamenei.ir, Press TV

Traduction : lecridespeuples.fr

big3

Le Guide Suprême de la Révolution islamique, l’Ayatollah Sayed Ali Khamenei, a décrit les États-Unis comme « l’ennemi le plus pervers de la nation iranienne », déclarant que l’offre des États-Unis d’aider l’Iran à combattre l’épidémie de coronavirus était étrange.

« Aujourd’hui, nous n’avons pas moins d’ennemis que jadis, mais l’ennemi le plus pervers de la nation iranienne est l’Amérique », a déclaré le Guide dans un discours télévisé dimanche.

Il a poursuivi : « Aujourd’hui, nous sommes confrontés à une maladie endémique et à une pandémie qui a fait aujourd’hui des victimes dans presque tous les pays. Certains pays disent la vérité sur la maladie et d’autres non. Cette maladie provoque la panique et entraîne des problèmes économiques. Sur la base des commandements divins, à cet égard également, nous devons faire preuve de patience dans le sens de la constance accompagnée de perspicacité. Chacun doit agir selon les recommandations afin que cette maladie dangereuse soit maîtrisée dans le pays. »

Les responsables américains ont refusé de lever les sanctions draconiennes qui entravent les efforts de l’Iran pour contenir le coronavirus. Au lieu de cela, ils se sont déclarés prêts à aider les Iraniens, le Président Donald Trump affirmant que « tout ce qu’ils ont à faire est de demander ».

Les autorités iraniennes ont rejeté l’offre comme hypocrite, affirmant que cela n’a aucun sens lorsque Washington continue d’imposer de nouvelles sanctions qui ont rendu impossible l’accès de l’Iran à la nourriture, aux médicaments et à d’autres fournitures humanitaires.

L’Ayatollah Khamenei a qualifié les responsables américains de menteurs effrontés, évoquant les spéculations selon lesquelles les États-Unis auraient eux-mêmes fabriqué en laboratoire la maladie extrêmement contagieuse.

« Les Américains ont dit à plusieurs reprises qu’ils étaient prêts à aider l’Iran avec des traitements et ses médicaments ; il nous suffit de demander, affirment-ils. C’est une chose des plus étranges », a déclaré le Guide.

« Premièrement, vous Américains souffrez vous-mêmes de pénuries et de difficultés à contenir la propagation de l’épidémie, et également à la traiter et à la soigner ; c’est ce que disent vos propres responsables. Si vous avez de quoi lutter contre la maladie, faites-en donc profite vos propres malades ! Deuxièmement, vous êtes accusés d’avoir produit le virus. Je ne sais pas si cette accusation est vraie, mais quand une telle accusation est portée, quelle personne sage demandera votre aide ? Qui pourra vous faire confiance ? Vous pourriez nous donner un médicament qui propagerait encore plus la maladie ou la prolongerait. Certaines personnes disent même que certaines formes du virus sont particulières aux gènes iraniens et donc produites sur la base de la science génétique et de la collecte d’échantillons de notre génome. Ce serait conforme à votre nature, et cela fait partie des actes d’agression dont vous êtes coutumiers. »

L’Iran est le pays le plus touché du Moyen-Orient avec plus de 1 812 décès du fait du coronavirus et 23 049 personnes infectées [chiffres du 23 mars].

L’Ayatollah Khamenei a ajouté : « Les responsables américains sont des menteurs, des hypocrites, des fourbes, perfides, sans honte et avides. Ce sont toutes sortes de charlatans qui parlent comme des charlatans afin de duper les gens. Ils sont cruels et impitoyables. Et ce sont des terroristes. »

L’Ayatollah Khamenei a appelé les Iraniens à suivre les instructions du siège national chargé de lutter contre le coronavirus, tout en exprimant sa confiance dans la capacité du pays à contenir la maladie.

 « Notre expérience de 40 ans montre que le pays a la capacité de faire face aux problèmes et défis à tous les niveaux », a-t-il déclaré.

La maladie devrait également peser sur l’économie, a déclaré le Guide, appelant à la même patience dont les Iraniens ont fait preuve face à leurs ennemis depuis la Révolution islamique de 1979.

« Être patient signifie ne pas se rendre. Cela signifie affronter l’ennemi avec courage et sagesse, sans perdre le moral », a déclaré l’Ayatollah Khamenei.

Le Guide a en outre félicité la nation iranienne pour sa constance à travers toutes les turbulences et la tempête. Il a déclaré que l’on ne devrait pas être surpris par le degré d’hostilité sans précédent envers l’Iran, ajoutant que les services de renseignements de plusieurs pays ennemis œuvrent conjointement contre la Révolution Islamique.

« Je peux dire avec certitude que la nation iranienne est une nation patiente. Nous, les responsables, bien sûr, nous sommes parfois impatients, mais le peuple iranien est patient depuis 40 ans. »

L’Ayatollah Khamenei a exhorté les responsables à utiliser les capacités du pays, y compris sa jeune population, pour résoudre les problèmes.

« J’ai dit à plusieurs reprises que le pays doit être fort. Devenir plus fort est une exhortation du Coran et de la Révélation. La force comprend les domaines économique, politique, culturel, militaire et la lutte contre la propagation », a-t-il déclaré.

L’Ayatollah Khamenei a déclaré que « Trois cents ans après la disparition du Saint Prophète, le gouvernement le plus puissant dans les domaines de la science, de la culture, de la politique et de l’armée était le gouvernement islamique. Des califes inaptes et corrompus comme les Omeyyades sont arrivés au pouvoir après sa disparition. S’ils n’étaient pas arrivés au pouvoir, il y aurait eu davantage d’accomplissements. »

Il a ajouté que « Certaines personnes prétendent à tort que la justice sociale a émergé en Occident, mais c’est une fausse notion. C’est après la Renaissance que l’Occident s’est familiarisé avec ces concepts, alors que l’Islam les avait mentionnés dans le Saint Coran il y a plus de 1 400 ans. L’Occident n’a jamais promu la liberté, ni administré la justice sociale. Cependant, l’Islam a parlé de ces concepts et les a soulignés. Le Saint Prophète a reçu le commandement du Saint Coran d’administrer la justice. L’essence principale de la nomination de tous les Prophètes et la raison principale pour laquelle les livres divins ont été envoyés était pour l’administration de la justice sociale et économique. Les déclarations du Commandeur des Croyants, l’Imam Ali (as) au sujet de la liberté ont été faites il y a mille ans, beaucoup plus tôt que les occidentaux ont commencé à en parler. »

« Si nous agissons honnêtement aujourd’hui et ne sommes pas myopes et paresseux, nous pouvons emmener l’Iran à des sommets politiques, militaires, culturels, scientifiques et économiques. Notre objectif est d’atteindre la civilisation islamique tel que l’a réalisée le Prophète (saas). Bien sûr, c’est notre objectif initial et à court terme. Cependant, notre objectif à long terme est de faire en sorte que l’Iran réalise une nouvelle civilisation islamique », a-t-il déclaré.

***

Rappelons ce propos de Vladimir Poutine le 30 octobre 2017 :

« Quant au fait que des images de nos citoyens et de nos électeurs soient collectées par certains et utilisées d’une manière ou d’une autre… Ce n’est pas si grave, mais savez-vous que du matériel biologique est collecté [par les Etats-Unis] dans tout le pays, à partir de différents groupes ethniques et de personnes vivant dans différents lieux géographiques de la Russie ? Mais pour quelle raison ?

Ils le font avec détermination et professionnalisme. Nous sommes un objet d’un très grand intérêt. Par conséquent, ce que j’ai dit dans la première partie et tout cela est interconnecté. Nous devons le traiter sans crainte. Laissez-les le faire ce qu’ils veulent, et pour notre part, nous ferons ce que nous devons faire. »

***

En attendant, la panique de Trump est telle qu’en plus de vouloir ‘voler‘ le vaccin aux Allemands, il appelle la Corée du Nord au secours, alors qu’il l’a accablée sous les sanctions et menacée de guerre…

La Corée du Nord dit qu’un Trump « impressionné » a écrit à Kim et lui a proposé une coopération en matière de coronavirus

Source : RT, 21 mars 2020

Traduction : lecridespeuples.fr

5e766d6f85f5406b7d19b0d6

Donald Trump a envoyé un message à Pyongyang, l’invitant à la coopération dans la lutte contre le virus mortel Covid-19. Dans sa lettre, il est rapporté que le dirigeant américain était tout sourire et a félicité la Corée du Nord pour sa gestion de la pandémie.

Trump « a exprimé son intention de coopérer dans le travail anti-épidémique [...].

Lire la suite sur https://lecridespeuples.fr/2020/03/24/khamenei-le-coronavirus-est-probablement-une-arme-biologique-aucun-pays-sense-naccepterait-laide-des-etats-unis/

Voir notre dossier sur le coronavirus.

Pour ne manquer aucune publication et soutenir ce travail censuré en permanence, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook et Twitter.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.