Hassan Nasrallah : les Etats-Unis font tout ce qu'ils peuvent pour assister Daech

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 20 novembre 2017, suite à la victoire d’Abou Kamal et au lendemain de la réunion de la Ligue Arabe qui a désigné à nouveau le Hezbollah comme organisation terroriste

Traduction : http://sayed7asan.blogspot.fr

Hassan Nasrallah : les USA font tout ce qu'ils peuvent pour assister Daech © Sayed Hasan

Transcription :

[…] Lorsque nous arriverons au point où les dirigeants irakiens annonceront leur victoire finale face à Daech et que les dirigeants syriens en feront de même, il faudra que nous nous asseyions et discutions, nous aurons besoin de lancer des appels, d’organiser des conférences et des études…

Bien sûr, nous aurons également besoin de véritables festivités célébrant la victoire, car ce sera une très grande victoire, une victoire contre cette organisation qui représentait le plus grand danger (pour tous) et qui a sali plus que quiconque la religion de Muhammad, paix et bénédictions de Dieu sur lui et sur sa famille, depuis 1400 ans. Ce sera la victoire des valeurs humanistes et morales contre la bestialité, la cruauté et la violence atroces. Une victoire qui aura des répercussions énormes sur les plans culturel, religieux, humanitaire, militaire, sécuritaire, politique, quant à l’image même (de l’Islam et des musulmans) et à tous les niveaux.

Et à ce moment, il faudra réitérer le propos selon lequel le peuple irakien, le peuple syrien, le peuple libanais, toutes les élites et tous les dirigeants et peuples de la région doivent réfléchir, pondérer et revenir sur la question de l’identité des créateurs, soutiens, défenseurs et promoteurs de Daech, qui leur ont permis de commettre tous ces massacres terroristes, et l’identité de ceux qui se sont dressés face à Daech, l’ont combattu, ont offert des martyrs dans ce combat et infligé une défaite à Daech et à tous ceux qui se tiennent derrière eux.

C’est une discussion qui doit se tenir en profondeur et avec force afin que les (musulmans) croyants ne puissent tomber deux fois dans le même piège.

Revenons à la victoire d’Abou Kamal [dernier bastion territorial de Daech en Syrie, repris par les forces de Syrie, d’Iran, du Hezbollah et de Russie]. Qu’y ont fait les Américains ? Car cela sera également utile aux discussions qui devront se tenir ensuite. Dans la bataille d’Abou Kamal, les Américains ont fait tout ce qu’ils ont pu pour aider Daech, à l’exception d’une seule chose : ouvrir directement le feu sur les forces alliées qui œuvraient à la libération d’Abou Kamal. C’est la seule chose qu’ils n’aient pas faite, ils n’ont pas ouvert le feu sur nous. Les forces aériennes américaines n’ont pas frappé les forces syriennes et alliées qui libéraient Abou Kamal de Daech.

Voyons donc quelques exemples de ce qu’ils ont fait.

Premièrement, ils ont assuré une couverture aérienne à Daech dans toute la région à l’Est de l’Euphrate comprise entre le fleuve et la frontière irakienne. Dans cette région, Daech se déplaçait librement et ouvertement avec ses forces, ses tanks, ses armes lourdes, ses missiles, ses lignes de front, tout était sécurisé par les Américains. Les forces aériennes américaines ne les ont jamais frappés, alors qu’ils prétendent être à la tête d’une alliance internationale pour combattre Daech, et empêchaient les avions russes et syriens de s’approcher de cette région. Et ils ont menacé, en cas de frappes russes ou syriennes à l’Est de l’Euphrate, de frapper l’Ouest de l’Euphrate et donc de frapper les forces alliées qui attaquaient Abou Kamal. Voilà pour le premier point : une couverture et une protection aériennes complètes de Daech à l’Est de l’Euphrate, et donc de leurs lignes de front durant notre offensive et durant leur retraite.

Deuxièmement, les Américains envoyaient leurs drones au-dessus des forces alliées qui libéraient Abou Kamal et fournissaient – ce ne sont pas des accusations (gratuites), mais des données et des informations très sensibles – des informations précises à Daech qui pouvait ensuite frapper les cibles repérées par les drones américains.

Troisièmement, ils ont mené une guerre électronique intense qui œuvrait à brouiller tous les appareils électroniques utilisés par les forces offensives.

(Quatrièmement), lorsque finalement Daech a été défait à Abou Kamal, ils ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour aider Daech à se retirer, pour les protéger et sauver leurs vies. C’est toujours la même histoire, ce n’est pas la peine de la répéter. Tout ce qu’ils pouvaient faire pour faciliter et protéger la retraite de Daech, ses dirigeants et ses capacités d’Abou Kamal jusqu’à l’Est du fleuve, les Américains l’ont fait. Et ils ont également été accueillis et conseillés dans les régions contrôlées par les Kurdes des soi-disant Forces syriennes démocratiques.

Entre parenthèses, nous devrons – c’est une hypothèse légitime – nous attendre dans un futur plus ou moins proche à ce que des résidus de Daech se reforment et deviennent des bataillons des « Forces syriennes démocratiques » dirigées, soutenues et menées présentement par les forces américaines en Syrie.

Et dernier point, durant la bataille et après celle-ci, des hélicoptères américains se posaient dans les régions de Daech et en extrayaient des dirigeants, des personnes (parmi les rangs de Daech pour les sauver). Il convient de s’interroger sur leur rôle, leurs actions, les ordres qu’ils recevaient des Américains auprès de Daech. Et cela s’est produit dans plusieurs lieux et à plusieurs reprises, notamment à Deir Ezzor et en Irak.

Voilà ce qu’ont fait les Américains. Et leur véritable souci était que Daech résiste à Abou Kamal jusqu’à la fin, et que cette offensive des forces syriennes et alliées contre Abou Kamal soit un échec. Et c’est là une preuve supplémentaire de l’étendue de l’ingérence américaine, de leur soutien et de leur protection pour Daech aussi longtemps que possible. Souvenez-vous donc que les Américains ont déclaré que l’élimination de Daech nécessiterait 30 ans selon certains, 25 ans selon d’autres, et 10 ans pour les plus optimistes, mais l’Axe de la Résistance dans la région est parvenu à infliger une défaite (quasi définitive) à Daech en seulement quelques années. Cela constitue une humiliation pour les dirigeants américains et pour la politique américaine. Et cette ingérence hautement néfaste se poursuit jusqu’à présent. Ces mensonges et tromperies américains doivent être révélés publiquement à nos peuples.

Il y a quelques jours, un ami et allié des Etats-Unis – il ne s’agit pas d’un responsable iranien –, le Président de la Turquie Erdogan, a accusé ouvertement les Etats-Unis de continuer à soutenir financièrement Daech. Je lui dis quant à moi qu’ils ne les aident pas seulement avec de l’argent. Mais contentons-nous de sa déclaration. C’est le Président d’un grand et puissant Etat, et il déclare publiquement, dans un discours en présence du peuple – ce ne sont pas des déclarations enregistrées à la dérobée – que les Etats-Unis continuent jusqu’à présent de soutenir Daech financièrement, car les Etats-Unis sont toujours résolus à utiliser Daech. Et le danger est que Daech soit reconstituée à nouveau par les Américains dans une prochaine étape, avec un nouveau nom, de nouveaux slogans et sous de nouvelles formes pour accomplir les mêmes missions que réalisait Daech. […]

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.