Les autorités de santé alertent sur une forme grave du Covid-19 touchant les enfants

Une alerte nationale est lancée au Royaume-Uni : « une affection liée au coronavirus peut apparaître chez les enfants »

Source : HSJ, 27 avril 2020

Traduction : lecridespeuples.fr

  • Les alertes ont été adressées aux médecins généralistes et aux médecins de soins intensifs pour enfants
  • Un très petit nombre d’enfants est susceptible d’avoir été affecté jusqu’à présent
  • Elle peut être «liée au coronavirus» ou être un « agent pathogène infectieux » différent avec des caractéristiques similaires
  • On sait peu de choses sur ce syndrome
  • La NHS England [Agence de santé publique pour l’Angleterre] dit que les complications graves de Covid-19 chez les enfants sont « très rares ».

[A Paris, l'hôpital Necker enfants-malades vient de lancer la même alerte.]

Un syndrome grave lié au coronavirus pourrait émerger au Royaume-Uni, selon une « alerte urgente » lancée aux médecins, suite à une augmentation des cas au cours des deux à trois dernières semaines, a appris le HSJ [journal britannique consacré aux questions sanitaires, et à destination des responsables de la santé publique].

Une alerte aux médecins généralistes consultée par le HSJ indique qu’au cours des « trois dernières semaines, il y a eu une augmentation apparente du nombre d’enfants de tous âges présentant un état inflammatoire multisystémique nécessitant des soins intensifs à Londres et dans d’autres régions du Royaume-Uni ».

94836579_10158418813336528_8113368491169415168_n

Il ajoute : « On craint de plus en plus qu’un syndrome inflammatoire lié au [covid-19] apparaisse chez les enfants au Royaume-Uni, ou qu’il puisse y avoir un autre pathogène infectieux, non encore identifié, associé à ces cas. »

Jusqu’à présent, on sait peu de choses sur ce problème et sur son ampleur, mais on pense que le nombre absolu d’enfants touchés est très faible, selon des sources pédiatriques. Le syndrome a les caractéristiques d’une forme grave du covid-19, mais il y a par ailleurs eu relativement peu de cas d’effets graves ou de décès par coronavirus chez les enfants. Certains enfants ont été testés positifs pour le covid-19, et certains semblent avoir eu le virus dans le passé, mais d’autres non.

Le fait que très peu d’enfants soient tombés gravement malades ou sont morts, par rapport aux adultes, reste établi.

L’alerte a été envoyée aux médecins généralistes du nord de Londres par leur groupe de mise en service clinique. Il a été envoyé plus largement aux médecins et a été confirmé dans une « alerte urgente » distincte émise hier soir par la Société Pédiatrique de Soins Intensifs (PICS).

L’alerte aux médecins généralistes, marquée « alerte significative », stipule : « Veuillez traiter les enfants présentant ces symptômes comme des cas de toute urgence. »

© picsociety

Les deux messages ont déclaré : « Les cas ont en commun des caractéristiques de chevauchement du syndrome de choc toxique et de la maladie de Kawasaki [trouble rare du système immunitaire qui affecte généralement les enfants de moins de cinq ans, provoquant une fièvre sévère et des symptômes de type grippal] atypique avec des paramètres sanguins compatibles avec une grave atteinte COVID-19 chez les enfants.

« Les douleurs abdominales et les symptômes gastro-intestinaux ont été une caractéristique commune, tout comme l’inflammation cardiaque. Cela a été observé chez les enfants atteints d’une infection par le SARS-CoV-2 confirmée positive par PCR ainsi que chez des enfants négatifs au PCR. Des preuves sérologiques d’une éventuelle infection antérieure au SARS-CoV-2 ont également été observées. »

La PICS a conseillé une « discussion précoce » des cas possibles « avec des équipes régionales de maladies infectieuses pédiatriques et de soins intensifs ».

sibeth

Simon Kenny, directeur clinique national du NHS England pour les enfants et les jeunes, a déclaré[...]

Lire la suite sur https://lecridespeuples.fr/2020/04/28/les-autorites-britanniques-alertent-sur-une-forme-grave-du-covid-19-qui-toucherait-les-enfants/

Voir notre dossier sur le coronavirus.

Pour ne manquer aucune publication et soutenir ce travail censuré en permanence, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook et Twitter.

5ea6e2e72030270f8668ea5d

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.