Opération majeure de la Résistance yéménite à Najran : des milliers de prisonniers...

... des centaines de tués et des officiers saoudiens capturés

Conférence du porte-parole des forces armées de la Résistance yéménite, Yahya Sari’, le 28 septembre 2019.

Source : https://www.youtube.com/watch?v=hMOxZfDTkoY

Traduction : lecridespeuples.fr

Opération majeure du Yémen à Najran : des milliers de prisonniers, des centaines de tués et des officiers saoudiens capturés © Sayed Hasan

Transcription :

Au Nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Communiqué des Forces armées yéménites.

Avec l’aide de Dieu Très-Haut, les Forces armées yéménites annoncent à l’ensemble de notre noble et cher peuple Yéménite que nous avons lancé l’Opération ‘Victoire divine’, une vaste offensive militaire contre l’axe de Najran (ville saoudienne à la frontière yéménite).

Il s’agit de l’Opération la plus importante contre les forces ennemies depuis le début de l’attaque contre notre pays. Celle-ci a duré plusieurs mois, et l’ennemi y a subi jusqu’à maintenant des pertes énormes en soldats et en matériel.

Premièrement, trois brigades militaires ennemies ont été complètement anéanties, avec l’ensemble de leur matériel, ainsi que la majorité de leurs soldats et de leurs commandants.

Deuxièmement, nous nous sommes emparés d’un grand nombre d’armes, y compris des centaines de véhicules militaires et de blindés.

© thoulfikar3ali

Troisièmement, nous avons fait des milliers de prisonniers, en majorité des traîtres et des collaborateurs, et des centaines de tués et de blessés.

Quatrièmement, parmi nos prisonniers, il y a un grand nombre de commandants, d’officiers et de soldats de l’armée saoudienne.

Cinquièmement, 72 heures seulement après le début de l’Opération, nos forces ont imposé un siège total aux forces ennemies, composées de trois brigades militaires de traîtres et de collaborateurs, ainsi que d’une unité entière de l’armée saoudienne. Nous les avons complètement détruits, brisés et faits prisonniers.

Nous avons libéré des centaines de kilomètres carrés sur le terrain des opérations.

Conformément aux ordres de nos dirigeants, nous avons traité tous les prisonniers avec les exigences de la religion, des usages et traditions authentiques du Yémen, ainsi que de l’éthique humanitaire. Après que des milliers d’ennemis se soient rendus, nos forces se sont assurées de les préserver des frappes vengeresses des avions ennemis, qui ont (par le passé) lancé des dizaines de frappes contre nos prisonniers.

Les Forces armées yéménites rassurent toutes les familles des prisonniers, quelle que soit leur nationalité, que nous renforcerons les mesures nécessaires afin de les protéger de toute frappe aérienne. Nous les traiterons humainement, jusqu’à ce que nous parvenions à conclure une opération d’échange totale de prisonniers avec l’ennemi et ses instruments d’entre les traîtres et les collaborateurs.

Sur le terrain, plusieurs unités spécialisées de nos forces armées ont participé aux opérations, avec différentes missions, et sur une vaste zone géographique, afin de parachever et soutenir toutes ces opérations militaires. Et à la tête de ces unités, se trouvaient nos forces balistiques, ainsi que notre force aérienne composée de drones, en plus de nos forces de défense anti-aérienne, et des différentes unités de notre infanterie.

Tout cela s’est déroulé tandis que nos forces armées yéménites continuent à réaliser leurs différentes opérations (sur les autres champs de bataille), conformément à notre ligne directrice.

Dans les prochains jours, nous révélerons les conséquences et les détails de l’Opération dans ses différentes étapes.

Louange au Yémen résistant et endurant face à l’agression et à l’occupation, (nous demandons à Dieu) la Miséricorde pour les martyrs, la guérison pour les blessés, la libération pour les prisonniers, et la dignité et l’honneur pour notre noble peuple et notre Yémen glorieux.

Communiqué des Forces armées yéménites.

Rappel : Communiqué précédent

Le Yémen menace de pulvériser les tours de verre de Dubaï et d'Abu Dhabi © Sayed Hasan

Soutenez ce travail censuré en permanence en partageant cet article et en vous abonnant à la Newsletter.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.