Le Parti Démocrate n’existe que pour neutraliser les mouvements populaires

Par Caitlin Johnstone

Source : caitlinjohnstone.com, 9 juin 2020

Traduction : lecridespeuples.fr

VLADIMIR. — Alors, on y va ?

ESTRAGON. — Allons-y.

Ils ne bougent pas.

RIDEAU

Ainsi se terminent les deux actes de la pièce de Samuel Beckett En attendant Godot. L’un des deux personnages principaux propose de partir, l’autre exprime son accord, mais la mise en scène les dément en indiquant qu’ils restent tous deux immobiles jusqu’au rideau.

biden

C’est aussi là tout le rôle du Parti Démocrate. Accepter avec enthousiasme de soutenir les mouvements appelant à de réels changements qui profiteraient aux gens ordinaires, sans prendre de mesures concrètes pour ne pas apporter de tels changements. Les acteurs lisent leurs répliques, mais restent immobiles.

Barack Obama a bâti toute sa carrière politique sur ce jeu de dupes. Les gens l’ont élu parce qu’il promettait de l’espoir et du changement, puis pendant huit ans, chaque fois que des gens pleins d’espoir exigeaient les changements promis, il répondait d’une voix doucereuse : « Oui, nous devons tous nous réunir et discuter de cela », exprimait sa sympathie et prononçait un discours émouvant, puis rien ne se passait. Les acteurs restent immobiles et Godot ne vient jamais.

medium-11

Les dirigeants du Parti Démocrate sont actuellement critiqués pour avoir organisé une démonstration de sympathie performative ridicule pour George Floyd en s’agenouillant pendant huit minutes tout en portant une écharpe Kente, un textile africain traditionnel. Les rues des Etats-Unis sont remplies de manifestants exigeant une refonte totale de l’ensemble de la conception nationale des forces de police. La réponse du Parti Démocrate est de mettre sur pied une pièce de théâtre pour enfants en utilisant la culture noire comme accessoire et de promouvoir un projet de réforme inoffensif dont l’approche est sans valeur, comme nous l’avons déjà montré, et qui en réalité augmentera le financement des forces de police.

Voir Cinq raisons pour lesquelles les gens justifient les violences policières

Pendant ce temps, ce sont des États bleus avec des gouverneurs Démocrates et des villes avec des maires Démocrates où se produit l’essentiel des violences policières auxquelles les gens s’opposent. Les Démocrates font tout leur possible pour présenter la brutalité policière comme une conséquence de la présidence de Trump, mais les faits montrent que les forces de police violentes et de plus en plus militarisées des États-Unis seraient un problème même si chaque siège de chaque bureau américain était bleu.

© The Democrats
 

Je ne sais pas ce qu’il adviendra de ces manifestations. Je ne sais pas si les manifestants obtiendront les changements qu’ils demandent, ou si leur mouvement sera arrêté dans son élan. Ce que je sais, c’est que s’il est arrêté, ce sera à cause des Démocrates et de leurs alliés.

Le sénateur sanguinaire Tom Cotton a récemment pris une pause dans sa torture de petits animaux dans son sous-sol pour écrire un éditorial incendiaire pour le New York Times expliquant au public américain pourquoi faire appel à l’armée pour réprimer ces manifestations est quelque chose qu’ils devraient souhaiter. Nous avons appris plus tard que c’est l’équipe éditoriale du New York Times qui avait en fait conçu l’idée et l’avait présentée au sénateur, et non l’inverse, et que c’était le Times lui-même qui avait proposé le titre incendiaire « Envoyez les troupes ».

Voir Déboulonnage de statues : victoire populaire ou piège identitaire ?

L’éditorial a naturellement subi des réactions indignées de la part du public, qui ont abouti à la démission d’un haut responsable du journal. Mais si ces manifestations prennent fin, ce ne sera pas parce que des tyrans du Parti Républicain comme Donald Trump et Tom Cotton auront réussi à plaider en faveur de leur mise au pas par l’armée américaine. Ce sera parce que les manipulateurs libéraux auront réussi à coopter et à faire stagner son élan.

Regarde-les. Regardez les Démocrates et leurs médias alliés et les grandes entreprises essayer de vendre au public un tas de mots et une poignée de lois faibles et impuissantes pour apaiser les masses, sans jamais donner aux gens les changements réels dont ils ont réellement besoin. Reste à voir s’ils y parviendront, mais ils y travaillent déjà. C’est tout leur objectif. Il est beaucoup plus facile de contrôler une population avec de fausses promesses et des paroles creuses qu’avec la force brute, et les manipulateurs le savent. C’est tout le rôle du Parti Démocrate.

joe-biden-screen-shot-1

Il est vrai qu’il y a une différence entre Démocrates et Républicains, dans le même sens qu’en boxe, il y a une différence entre le direct du bras avant et le direct du bras arrière. Le direct du bras avant est souvent utilisé pour maintenir un adversaire à distance et préparer le direct du bras arrière autrement plus puissant, mais ils sont tous les deux maniés par le même boxeur, et ils vous frappent tous les deux au visage.

Voir L’émouvant discours politique de Joe Biden aux obsèques de George Floyd (préparez les mouchoirs)

Ne les laissez pas déguiser ce direct du bras avant en autre chose que ce que c’est, à savoir une tentative de temporiser. Ne les laissez pas vous tenir à distance avec un tas de spectacles impotents et de magie des mots. S’ils réussissent leur manœuvre, ils garderont ce poing avant dans votre visage toute la nuit jusqu’à ce que le coup de grâce vous mette KO, et que vous vous retrouviez au sol à regarder les lumières de l’arène comme à chaque fois, vous demandant ce qui s’est passé et pourquoi Godot n’est jamais venu.

Pour soutenir ce travail censuré en permanence et ne manquer aucune publication, faites un don, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter. Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook et Twitter.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.