Docler Holding : du porno pour tous !

Voici comment DuoDecad Services, une filiale de Docler Holding, fondée par György Gattyán, en plus de financer des sites de streaming illégal, expose les internautes — sans restriction d’âge — à de la pornographie, le tout via son site Web phare : Livejasmin.com.

Nous sommes dimanche soir, vous-même et votre progéniture — ou bien cette dernière toute seule — décidez de faire un plateau télé. Le choix du film lui revient de droit, votre enfant opte donc pour un dessin animé, et pas n’importe lequel : « La Grande Aventure LEGO 2 ».

lego-french-fun-jasmin-1

Comme un tiers des internautes, vous allez regarder ce film en streaming (illégal). Après avoir parcouru différents sites, votre choix se porte sur french-stream.fun, sur lequel « La Grande Aventure LEGO 2 » est « à l’affiche ».

french-stream-2

Capture d’écran de la page d’accueil de french-stream.fun

 

Vous — ou votre enfant — cliquez sur l’affiche du film et faites face à la page ci-dessous. Qui est des plus simple à appréhender, hormis la présence de deux lecteurs distincts.

french-stream-3

Capture d’écran de la page La Grande Aventure LEGO 2 sur french-stream.fun

 

Après avoir compris que le premier lecteur n’est autre qu’une pub destinée à vous escroquer quelques deniers, vous cliquez sur le second lecteur. Et là, surprise, ce n’est pas votre film qui se lance, mais une publicité dans laquelle une femme se déshabille de manière langoureuse devant une webcam… que vous êtes désormais en train de regarder, avec votre enfant ou ce dernier tout seul !

=> Retrouvez la vidéo de démonstration ici

Cette publicité — à travers laquelle le site illégal french-stream.fun tire une partie de ses financements — provient du site liveJasmin.com, qui affirme sur sa page d’accueil — tout en bas et en police 6 — « contenir du contenu sexuellement explicite » et prévient les internautes : « Entrez SEULEMENT si vous avez au moins 18 ans »…

Capture d’écran de la page d’accueil de livejasmin.com

jasmin-4

 

Hormis cette petite phrase, difficilement accessible et qu’on ne peut considérer comme un véritable avertissement, le site n’affiche aucun pop-up exigeant de connaitre l’âge des internautes avant d’accéder au contenu de la page. Pire, la publicité présente sur french-stream.fun est des plus intrusives et peut très bien s’afficher devant les yeux d’un enfant de 10 ans sans crier gare.

Qui se cache derrière livejasmin.com

Le site Internet Livejasmin.com appartient à la société Duodecad IT Services, filiale de la multinationale Docler Holding — très connue dans le milieu du Web —, établie au Luxembourg depuis 2013. La société revendique plus de 1000 employés à travers le monde et un chiffre d’affaires de 350 millions d’euros en 2017, dont 75 % proviendraient de ses activités de streaming. 

Extrait de la page d’accueil du site Livejasmin.com

jasmin-5
docler-holding-6

 Extrait de la page Duodecad IT Services du site de Docler Holding 

Sur la page ci-dessus, Docler Holding présente sa filiale comme étant « responsable des opérations, des activités marketing, des ventes et des campagnes promotionnelles pour les sites européens et mondiaux, ainsi que la gestion de l’expansion de ses services ». Et la multinationale de poursuivre : « les sites Web exploités par DuoDecad Services SARL sont basés sur une technologie de streaming primée, qui a fait de l’une de ses marques, l’un des sites les plus visités au monde ». Le site en question n’est autre que Livejasmin.com, « la machine à cash » du groupe.

Docler Holding a été fondée par György Gattyán — troisième fortune de Hongrie selon Forbes, avec un patrimoine évalué à 740 millions d’euros en 2019 — qui se revendique comme étant un « visionnaire ». « Nous avons créé Docler Holding dans l’espoir de créer des services uniques, passionnants et amusants dans tous les secteurs. Au fil du temps, notre motivation a évolué vers une vision consistant à soutenir les idées les plus innovantes pour faire face aux défis de l’avenir », confiait l’homme d’affaires en février dernier.

Lorsque celui-ci est interrogé sur le caractère pornographique de son site phare, M. Gattyán préfère éluder : « en ce qui concerne Jasmin et toutes les sociétés du groupe, je voudrais souligner que nous sommes avant tout une société technologique ». Et le businessman de conclure : « Jasmin est devenu plus qu’un produit, c’est une véritable marque de loisirs pour adultes, mais de haute qualité ».

Véritable machine à cash du groupe, Livejasmin.com enregistre pas moins de 350 millions de visiteurs uniques par mois. Reste à savoir combien, parmi eux, sont des enfants qui, à l’origine, ne cherchaient qu’à regarder un dessin animé sur une plateforme de streaming illégal…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.